La fileuse d’argent – Naomi Novik

 

CHRONIQUE LIVRE #508 : La fileuse d’argent – Naomi Novik

Résumé :

 

 

La fileuse d’argent / Pygamlion
490 pages                      21,90€

 

Petite-fille et fille de prêteur, Miryem ne peut que constater l’échec de son père. Généreux avec ses clients mais réticent à leur réclamer son dû, il a dilapidé la dot de sa femme et mis la famille au bord de la faillite… jusqu’à ce que Miryem reprenne les choses en main.

Endurcissant son cœur, elle parvient à récupérer leur capital et acquiert rapidement la réputation de pouvoir transformer l’argent en or.


Mais, lorsque son talent attire l’attention du roi des Staryk – un peuple redoutable voisin de leur village -, le destin de la jeune femme bascule. Obligée de relever les défis du roi, elle découvre bientôt un secret qui pourrait tous les mettre en péril…

 

 

 


AVIS :


 

Merci aux éditions Pygmalion pour l’envoi ! 🙂

 

 

J’avais découvert Naomi Novik avec son précédent roman « Déracinée ». Un univers de fantasy à la Belle et la Bête que j’avais beaucoup, beaucoup aimé. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans son dernier petit bébé dès sa sortie.
Alors qu’est-ce que j’en ai pensé ? Que c’est sacrément bien foutu ! Si vous aimez les univers de fantasy riche, glacial, bien écrit, bien mené avec des personnages bien construits, différents, variés et intéressants, les bouquins de cette auteure sont fait pour vous.

Pour être honnête, j’ai moins apprécié cette histoire que « Déracinée ». Moins d’action je pense et un rythme un peu moins soutenu. Mais malgré tout, j’ai été totalement immergée de la première à la dernière page. On sent, nous lecteurs, malgré le fait que nos personnages soit assez jeunes, que nous sommes dans un univers de fantasy adulte. Mature et réfléchi. Et qu’est-ce que c’est sympa ! L’univers est dense, complet, bien recherché. On plonge dans ce village à corps perdu, on découvre le point de vue de plusieurs personnages dont 3 jeunes femmes que l’on va suivre. D’abord dans leur quotidien tranquille, puis dans ce dernier beaucoup plus mouvementé suite aux décisions qu’elles vont prendre chacune indépendamment. J’ai vraiment passé un super moment de lecture.

Il y a parfois quelques longueurs qui pourront peut-être freiner certains d’entres vous. Bien que je n’ai pas vraiment été dérangée par ces derniers. La plume est tellement agréable qu’on oublie très vite certains points qui auraient pu nous chagriner. Cette histoire m’a beaucoup fait penser à la saga « Un palais d’épines et de roses ». Pour tous les amoureux de la saga de Sarah J. Maas, je vous recommande de vous pencher sur cette histoire qui pourra, je l’espère, vous enchanter comme elle m’a enchantée.

La narration peut-être un peu déroutante au début du fait que l’on passe d’un point de vue à un autre parfois un peu brusquement. Mais on se fait rapidement au style de l’auteure et on arrive très vite à distinguer qu’elle voix nous sommes en train de suivre. On suit principalement Myriem qui est une jeune femme avec laquelle j’ai eu un peu de mal. Et pourtant paradoxalement c’est sa destinée que j’ai pris le plus de plaisir à suivre !
J’ai adore découvrir ces jeunes femmes qui se construisent à partir de rien. Au fil du récit, elles prennent des décisions et deviennent des femmes qui décident et dirigent. J’ai adore leur confiance en elle, leur évolution. Même si j’ai parfois eu du mal car je n’ai pas réussi à m’attacher à elles j’ai tout de même aimé la puissance et le courage de ces jeunes femme qui ne se laissent pas faire et qui changent leur destin pour s’en sortir.

Je terminerais par vous parler de l’ambiance de ce bouquin qui était incroyable.
On se perds totalement dans la sensation de froid décrite, de danger, de famine. La plume est descriptive, immersive, très visuelle, c’est très agréable de se perdre d’une telle manière et de tout ressentir.
Concernant la fin du roman, quand je repense à l’intrigue dans sa globalité, le reproche que je pourrais faire à ce bouquin c’est  le manque d’action par moments. Quant à la conclusion, elle n’était peut-être pas aussi bien que je l’espérais. C’est dommage que tout aille un peu trop vite, que la fin soit aussi précipitée à l’inverse du reste du roman.
Pour conclure, je pense que vous l’aurez deviné, je vous recommande chaudement ce roman et cette auteure en général qui fait des romans de fantasy de qualité, addictif et hypnotisant. Un régal !

 

 

*Moi quand j’ai entamé un nouveau Noami Novik*

 

En espérant que cette chronique vous ait donné envie,

 

 

 


2 réflexions sur “La fileuse d’argent – Naomi Novik

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s