Les soeurs du mal – Alice Clark-Platts

 

CHRONIQUE LIVRE #519 : Les soeurs du mal – Alice Clark-Platts

Résumé :

 

 

Les soeurs du mal / Hauteville éditions
380 pages                                           19,50€

 

1997, dans une petite ville d’Angleterre. Une fillette est sauvagement assassinée après avoir été torturée par Lila et Rose Bowman, respectivement âgées de dix et six ans. L’affaire défraye la chronique et les deux sœurs font la une de la presse à scandale. Si Lila est jugée coupable de meurtre, Rose, trop jeune pour répondre de ses actes, est remise en liberté sous une autre identité.

Près de vingt ans plus tard, alors que Lila est toujours derrière les barreaux, sa sœur passe des vacances dans le Devon avec son compagnon. Quand une fillette disparaît de l’hôtel où elle réside, elle redoute que sa véritable identité soit révélée, car elle risque fort de devenir le suspect numéro un…

 

 


AVIS :


 

Merci aux éditions Hauteville pour l’envoi de ce roman !

 

 

J’ai beaucoup aimé ce thriller ! Je suis tout de suite rentrée dans l’histoire. On suit plusieurs points de vue de personnages, aux histoires qui s’entremêlent ou finissent par s’entremêler. C’est très prenant. Le fait que ce soit basé sur une histoire vraie est d’autant plus bouleversant. C’est bien fait, c’est addictif. On plonge dans une affaire des plus sordides. Un meurtre. Perpétué par deux enfants. Ça semble impossible qu’un acte aussi cruel, aussi sauvage soit commis. Surtout par une enfant de 10 ans qui représente l’innocence et la pureté. J’ai tout de suite été happée par l’intrigue.

Le fait qu’on ait le droit au fil du récit à des flashbacks des années 97 lors de la disparition de la petite Kirstie était génial. Ça nous donne envie d’en savoir plus. On retrace cette journée cauchemardesque où tout a basculé.
J’ai beaucoup aimé suivre le quotidien de Rose 20 ans après le drame. Maintenant appelée Hazel, elle a tenté de reconstruire sa vie malgré sa réputation de meurtrière qui lui colle à la peau.

La fin est dingue. Je l’avais devinée ce qui est un peu dommage car je suis sûre que je l’aurais davantage apprécié et que je serais vraiment restée sur les fesses si je m’étais pris ces révélations en plein visage. Malheureusement j’avais compris où l’auteure voulait nous emmener à la moitié du roman et je n’ai pas été surprise. Néanmoins qu’est-ce que c’était plaisant à suivre ! Si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de thriller vous serez surement très surpris par les révélations. La tension est à son comble jusqu’aux derniers chapitres où tout éclate enfin. C’était absolument génial. Je l’ai lu d’une traite quasiment, étant absolument incapable de le reposer pour faire quoi que ce soit d’autre.

C’était vraiment très intéressant car on ne s’ennuie pas. On suit un fil conducteur, cette enquête pour retrouver la petite Géorgie disparue à cet hôtel, en suivant le point de vue de l’inspectrice, de Rose. Et puis on va suivre également en parallèle le point de vue d’autres personnages liés à Lila et les deux vont se mêler doucement jusqu’aux révélations finales. J’ai trouvé ça très chouette ! Je vous le recommande !

 

 

*Moi durant ma lecture*

 

 

En espérant que cette chronique vous ait donné envie,

 

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s