Heartstopper, tome 1 – Alice Oseman

 

CHRONIQUE LIVRE #489 : Heartstopper, tome 1 – Alice Oseman

Résumé :

 

 

 

 

 

 

Heartstopper / Hachette romans
270 pages                          12,90€

 

 

Deux garçons.
Une rencontre.

Un coup de foudre amical…
ou amoureux ?

 

 

 

 

 


AVIS :


 

 

 

 

 

Merci aux éditions Hachette pour l’envoi de cette petite sucrerie !

 

 

C’est le livre le plus mignon que j’ai eu occasion de lire ! Non mais vraiment c’était beaucoup trop adorable. Heartstopper est un roman graphique qui me fait de l’oeil depuis sa sortie VO. Alors quand j’ai su que les éditions Hachette allait le publier j’ai été euphorique. Dès qu’il est arrivé chez moi je l’ai tout de suite dévorer. Et qu’elle jolie surprise. C’est un petit bonbon. Une histoire d’amour entre deux jeunes garçons qui m’a fait totalement fondre.

Qu’est-ce que c’était beau. Et tout de même un peu cliché on va pas se le cacher. Mais c’était tellement mignon et bien fait que ça ne m’a pas vraiment dérangé. On va suivre Nick, le beau sportif hetero, fort et populaire. Et on va suivre Charlie, le musicien plus fragile et sensible qui lui, aime les garçons. L’histoire est plutôt simple. On suit ces deux jeunes dans leur quotidien au lycée, dans leur vies de tous les jours. Et puis vient la rencontre. L’amitié tout d’abord. Le sport qui va les réunir, la complicité qui va se créer au fil des jours. Et puis le doute et la jalousie. Le désir et la frustration. Les sms tard la nuit. J’ai adoré. J’ai vraiment passé un super moment. Ça se dévore. Une fois entamé je n’ai pas pu m’arrêter. J’avais le sourire tout du long. J’ai vraiment aimé le fait qu’ils prennent leur temps. Que Nick se remette en question, qu’il soit aussi protecteur envers Charlie. On sent qu’ils sont profondément gentils et respectueux. Une fois la dernière page tournée ça a été dur de me dire qu’il allait falloir attendre plusieurs moins avant de les retrouver. Je me suis terriblement attachée à eux.

Ajouter à la mignonnerie de l’histoire, la beauté des planches, vous ne pouvez que craquer.
Les dessins sont assez simples mais retranscrivent à merveille toutes les émotions de nos personnages. Le fait de montrer que l’on peut tomber amoureux de n’importe qui, et notamment de mettre en avant un personnage comme Nick qui s’interroge sur sa sexualité était vraiment bien fait. C’était parfait. Une histoire tout douce, tendre et lumineuse qui conviendra autant aux jeunes qu’aux adultes ! Alors, allez-vous craquer ?

 

 

*Moi à la fin de ma lecture*

 

                                                                             En espérant que cette chronique vous ait donné envie,

 

 

 


2 réflexions sur “Heartstopper, tome 1 – Alice Oseman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s