Je te hais… passionnément, T1 – Sara Wolf

 

CHRONIQUE LIVRE #286 : Je te hais… passionnément, T1 – Sara Wolf

Résumé :

 

 
 
 
 

Isis Blake, 17 ans, a un objectif : ne JAMAIS retomber amoureuse. Alors qu’elle tente de s’intégrer dans son nouveau lycée, elle tient à ce que personne n’apprenne qu’avant elle était obèse… et qu’elle avait un coeur. Mais, au lieu de se faire discrète, Isis colle son poing dans la figure de Jack Hunter, celui qu’on surnomme « le Prince de Glace ». Dès lors les couloirs du lycée deviennent un champ de bataille. Leur guerre sera sans merci…

 
 
 
 
 
 
 
 

SORTIE PRÉVUE AUX ÉDITIONS POCKET JEUNESSE LE 18 MAI 2017 !

 


AVIS :


 

Je remercie bien évidemment Marie et PKJ pour l’envoi !

 

J’ai passé un excellent moment avec « Je te hais… passionnément ». J’ai tout de suite accrochée à la plume de l’auteur. Dès le début j’étais vraiment intriguée par le personnage principal qui est Isis. Plus on avançait dans l’histoire plus on comprenait qu’elle avait vécu des choses difficiles et qu’à la maison tout n’était pas rose non plus. Catégorisée comme la « nouvelle » dans son école, elle va tout de suite se faire remarquer lorsque intentionnellement, lors d’une soirée, elle frappe au visage Jack Hunter. Débute alors entre eux une guerre froide où tout les coups sont permis…

Il y a énormément d’humour et de répartie dans ce livre et c’est vraiment ce qui a fait que j’ai autant aimé.
Car l’histoire en elle-même reste assez simple même s’il y a une part de mystère qu’on découvre au fur et à mesure. Il n’y a rien de vraiment révolutionnaire, l’intrigue est assez classique, la romance assez attendue également, mais l’humour présent dans ce roman fait toute la différence. C’était vraiment un plaisir de lire ce livre. Isis a un humour piquant et sarcastique. J’avais le sourire de très nombreuses fois tant certaines de ses paroles étaient incisives et bien amenées. J’ai adoré cet aspect là du bouquin. Que ce soit fait de manière naturelle et pas mélodramatique comme c’est le cas parfois dans la romance young adult. On ressent les problèmes et le poids qui pèsent sur nos ados mais ce n’est pas tourné de manière à les plaindre.
C’est un lecture très addictive. Une fois plongée dedans, j’ai eu extrêmement de mal à le poser. On prend un grand plaisir à tourner les pages et à suivre Isis et ses péripéties.

 

Si vous hésitez à vous lancer car le résumé vous semble un peu cliché, je vous assure que ce n’est absolument pas niais ou enfantin.
C’est une romance des plus complexes qu’on nous sert dans ce récit, l’un est froid comme la glace, l’autre est hermétique à tout sentiment. Amour, haine. Quand ils se confondent, ça promet généralement un cocktail explosif. Et c’était vraiment le cas. C’était explosif. Les deux ne cherchent pas à s’aimer vous voyez, ils se détestent, c’est une relation féroce, difficile, destructrice… Mais c’est aussi tendre et passionné. J’adore ce genre de relations compliquées dans les romans, quand tout n’est pas facile. Même si au départ ils ont plus le but d’être méchants et de blesser l’autre au final on se rend compte que c’est plus taquin qu’autre chose. Ils s’adoucissent et c’était agréable de les voir changer et évoluer.
Sara Wolf a su à la perfection doser son œuvre entre romance et drame.
Car cette histoire est bien plus profonde qu’une simple histoire d’amour. On aborde des sujets importants comme la dépression, l’acceptation de soi, le stress post traumatique, la violence. Ce sont des sujets qu’on ne s’attend pas forcément à retrouver, j’ai été la première surprise je dois bien l’avouer, et qu’est-ce que c’était bien. C’est abordé avec beaucoup de justesse. Je trouve ça important de mettre en avant des sujets comme ceux-là qu’on a parfois tendance à écarter dans la littérature adolescente et qui sont pourtant, fondamentaux.

 
 

– Tu t’es bien amusée ? Avec combien de garçons es-tu sortie ?
– Soixante-dix, au bas mot.
– Et combien de shots tu as bu ?
– Quatorze. Du coup, j’ai laissé le volant à Jésus pendant un petit moment pour qu’il conduise à ma place.
Maman me tapote la tête en riant.
– Je suis contente que tu te sois amusée.

 
 

J’ai vraiment adoré le livre, le seul petit bémol pour moi et c’est là où ça a un peu bloqué c’est avec le personnage d’Isis.
Même si j’aimais sa repartie j’ai trouvé qu’à certains moments elle en faisait trop et se mettait trop en avant pour pas grand chose. Certains moments manquaient vraiment de crédibilité. Enfin quoi c’est une simple ado et elle se permet parfois d’être irrespectueuse et familière avec des adultes. Loin de m’avoir choquée, j’ai quand même trouvé ces passages de trop. Je pense qu’elle aurait mérité qu’on la calme un peu et qu’elle redescende sur Terre haha. Malgré ça je l’ai bien apprécié tout de même et je l’ai trouvé très courageuse vu le parcours qu’elle a, autant dans sa vie à la maison qu’à l’école et pour ça j’ai eu beaucoup de respect.
J’ai quand même été chiffonnée par sa manière de se voir. Il y a quelques années elle était nettement plus ronde. Pourquoi être obligé de la faire mincir pour la rendre « belle ». J’ai été gênée par cet aspect là, elle est complètement fixée sur ce qu’on a pu lui dire sur son physique par le passé et c’est vrai que ça m’a un peu soûlée, ce stéréotype là qui dit qu’être ronde vous rend moins jolie que les autres. Même si on ressent quelle n’aimait pas son corps, on comprend qu’elle a minci au départ à cause du regard des gens et d’un certain garçon et ça a tendance à davantage me déplaire. Elle est hyper dure avec elle-même, à se rabaisser constamment. On le sent bien qu’elle est jolie et c’était un peu pesant à la fin de devoir supporter ses sautes d’humeurs. Elle n’arrive pas à accepter qu’on lui dise qu’elle est jolie elle pense qu’on ment forcément, et ce n’est pas un manque de confiance en elle, car on la sent absolument pas timide durant le roman.

 

Pour résumer, je vous le conseille vraiment, c’est une lecture à la fois légère et complexe.
Cette histoire cache bien plus que ce que laisse présager le résumé. Les thèmes abordés sont hyper importants, c’est bourré d’humour caustique, si vous aimez ça vous serez clairement servis. Quand au dernier quart du roman, j’espère que vous êtes prêts. Tout s’enchaîne, il se passe un tas de choses, on apprend enfin quelques vérités, d’autres retournements de situation apparaissent alors qu’on ne les soupçonnait même pas. C’était vraiment génial, j’ai vraiment trouvé que ce dernier quart clôturait ce premier tome à la perfection même si je suis incroyablement frustrée de pas pouvoir lire la suite maintenant et de devoir attendre Novembre 2017 ! J’ai vraiment kiffé ma lecture et je vous le recommande pour l’été qui arrive c’est parfait !

 
 

*Moi quand on me dit que la suite ne sort qu’en Novembre*

 
 

En espérant que cette chronique vous ai donné envie,

 
 
 

Publicités

8 réflexions sur “Je te hais… passionnément, T1 – Sara Wolf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s