Ma mémoire est un couteau – Laurie Halse Anderson

CHRONIQUE LIVRE #256 : Ma mémoire est un couteau – Laurie Halse Anderson

Résumé :


Cela fait cinq ans que Hayley Kincain vit en nomade, ne pouvant poser nulle part son bagage très longtemps, parce que son père, Andy, fuit les démons qui l’assaillent depuis qu’il est revenu de la guerre d’Irak. Les voilà de retour dans la ville natale de ce père torturé, qui souhaite tout de même que sa fille puisse reprendre une vie scolaire normale. Et voici que s’offre à Hayley les plus intoxicants des espoirs : vivre comme les autres adolescents de son âge, mettre enfin derrière elle ses propres souvenirs douloureux et, pourquoi pas, laisser une chance à son histoire avec Finn, le garçon canon qui lui tourne autour et semble partager avec elle le fardeau des secrets de famille.

 
 
 


AVIS :


 
 

Je remercie du fond du cœur La belle colère pour l’envoi ! 

 

Ce livre, ce livre, ce livre… Comment vais-je réussir à vous en parler alors que j’ai déjà du mal à organiser mes idées ? J’ai adoré.
Ce n’est plus une surprise Laurie Halse Anderson est une de mes auteurs préférées. Je m’attendais à apprécié ce nouveau roman, mais je ne m’attendais pas à avoir un aussi gros coup de coeur. Encore une fois elle nous livre avec « Ma mémoire est un couteau » une petite pépite littéraire, un récit poignant, vrai et drôle qu’on ne peut lâcher qu’une fois terminé. « Ma mémoire est un couteau » est définitivement mon livre préférée de cette collection. Bouleversant, magnifique c’est une histoire qui prends aux tripes et vous tire des larmes que vous ne pensiez pas voir couler en vous plongeant dans cette histoire. Tout était parfait. L’intrigue était bien construite, la romance n’était pas niaise, les personnages étaient torturés mais terriblement humains et attachants. Il y avait de l’émotion, de la colère, de l’amour. C’était éblouissant.

Quoi vous dire d’autres à part que j’ai adoré. Achetez le. J’ai envie de vous dire de me faire confiance, d’y aller les yeux fermés, de ne pas vous poser de question. À chaque fois avec cette auteur je me prends une grosse claque et j’aimerais si vous ne connaissez pas encore, que vous aussi vous vous laissiez porté. J’ai lu les premières lignes et j’ai su que ce serait encore une fois une lecture merveilleuse. Vous savez quand les premières lignes vous plaisent déjà, qu’elle vous touche, et que plus vous avancez dans le roman plus vous êtes déçue de savoir que bientôt se sera terminé. La plume de l’auteur est merveilleuse, on est pris complètement pris dans l’histoire et on ne pense à rien d’autre qu’à cette ado courageuse qui tente de garder son père en vie.
Si vous ne connaissez pas encore ce roman, je ne vous en dirais pas grand chose, pas parce que je suis sadique, mais parce qu’il mérite qu’on le découvre dans toute sa beauté et sa force. On va suivre Hayley et Andy son papa, ancien militaire qui n’arrive pas à faire le deuil de ses années de service. Persécuté par de terribles images et des souvenirs qui le hantent, il noie son chagrin dans l’alcool, laissant sa fille Hayley s’occuper de toute. On suit donc cette dernière dans son année de lycée, rencontrant Finn, un geek attachant et terriblement drôle qui lui aussi n’a pas une vie de famille facile…

Encore une fois c’est un récit avec un sujet difficile et captivant. Un roman avec des adolescents mais très loin du young-adult ennuyant et lisse qu’on peut parfois rencontrer. Le sujet du stress post-traumatique est traité ici avec beaucoup de maturité et de recul. Et c’est ce que j’ai adoré. J’avais peur de cet aspect-là où ce serait trop cliché et où le père alcoolique et dépressif serait complètement odieux et violent. Et l’auteur arrive avec beaucoup de justesse à nous montrer toutes les facettes de ce père fatigué et hanté qui ne sait plus comment vivre. J’ai véritablement adoré ces personnages. J’ai adoré Hayley pour sa force de caractère, son répondant, sa personnalité, mais j’ai aussi beaucoup aimé son père car même si il vit des choses difficiles et qu’il n’agit pas comme il le devrait la plupart du temps, on ressent sa fragilité et son amour pour sa fille. On sent que c’est parfois trop dur et j’ai eu beaucoup de peine et d’empathie pour ce duo hors du commun.
Finn m’a également beaucoup plu, à la fois geek et dragueur, j’ai trouvé qu’il était vraiment sincère dans sa manière d’agir avec Hayley.

L’histoire en elle-même est assez simple mais c’est si intéressant et prenant qu’on ne peut pas s’ennuyer une seule seconde. On a parfois droit à des sortes de petits flashbacks, parfois ce sont quelque pages, parfois quelques lignes. Ils sont à chaque fois teinté de tristesse et de douleur, ce qui rend le récit déchirant.
Le gros point positif que je tenais à relever c’est définitivement l’humour présent dans la romance.
Qu’est-ce que c’était drôle. Qu’est-ce que j’ai aimé la manière dont la romance se met en place. On les voit se découvrir au début, devenir amis, rigoler, s’amuser, se confier, s’aimer. Ils prennent le temps, rien n’est précipité. Ils se cherchent comme des amis, se protègent comme des frères et soeurs et s’aiment comme des amoureux. Je les ai trouvés parfait l’un pour l’autre, avec leur blessures, leur famille fissurées, leur cœurs amochés. Je n’ai pas été dérangé par la romance, car elle est loin d’être niaise. Si vous cherchez une histoire d’amour guimauve et romantique ce n’est pas ici que vous allez la trouver. Dans « Ma mémoire est un couteau » c’est parfois doux mais parfois brut et sans retour.

La fin du roman est pour moi très importante. Il ne peut y avoir de coup de coeur, si la fin n’est pas à l’image et au niveau du reste du livre.
Ici, c’était parfait. C’était à la fois attendu et surprenant. Vous savez quand vous attendez un événement, vous savez que tôt ou tard cela va arriver, qu’à un moment tout va craquer et quand vous le voyez enfin se produire mais que c’est si bien écrit que vous êtes pendue aux lèvres de l’auteur dans l’attente de comprendre comment tout va se démêler ? Vous aviez vu le truc venir mais c’est si bien que vous appréciez le moment avec une excitation contenue.
C’était incroyable, la plume est juste dingue encore une fois, le sujet est difficile mais c’est si bien abordé qu’on arrive presque à sentir les démons d’Andy planer autour de nous. C’est un livre qui vous fera ressentir beaucoup d’émotions, c’est, et je pèse mes mots, une véritable pépite que vous devez impérativement découvrir !

 
 

*Moi quand j’ai tourné la dernière page*

 
 

Advertisements

14 réflexions sur “Ma mémoire est un couteau – Laurie Halse Anderson

    1. Oh ça me fait trop trop plaisir !! Objectif atteint 😉
      J’espère que tu sauteras le pas, c’est une valeur sûre cette auteur, son premier livre est sorti en poche si jamais tu veux tenter sans te mouiller, même si celui-ci est vraiment au dessus ! 🙂

      J'aime

      1. Avec plaisir si je peux te faire découvrir Laurie Halse Anderson c’est déjà génial 😀 Tu connais peut-être le film speak avec Kristen Stewart c’est adapté de son premier bouquin 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s