Syberia – Dana Skoll

CHRONIQUE LIVRE #255 : Syberia – Dana Skoll

Résumé :

 

Kate Walker, jeune avocate américaine, est envoyée dans le petit village montagnard de Valadilène pour conclure le rachat d’une usine d’automates qui appartient à la famille Voralberg. Mais à son arrivée, elle découvre qu’un héritier potentiel, Hans Voralberg, a disparu en Europe de l’Est. Créateur d’automates de génie qui a passé sa vie à chercher les derniers mammouths vivant sur Terre, il s’est lancé dans sa quête jusqu’au nord de la Sibérie. Kate devra le retrouver pour mener à bien sa mission et sera confrontée à de nombreux personnages et lieux étranges qui remettront en question la vie qu’elle s’était construite.

 

 

 

 


〈 AVIS 〉
SORTIE PREVUE LE 23 MARS 2017 !


 

 

Quand j’ai repéré « Syberia » je ne savais pas si j’avais envie de le lire ou non. Bien loin de mon style habituel de lecture, c’est un bouquin qui me faisait un peu peur. Et puis à force de retomber sur la couverture, je me suis dit « allez pourquoi pas » de toute manière je n’avais rien à perdre. Une fois ce livre refermé, je peux affirmer que je suis contente d’avoir tenté l’expérience. Ça à été une bonne lecture, même si cela ne m’a pas réconcilier avec les univers de fantasy, futuriste pour autant ! Haha
Je remercie grandement Camille et les éditions Michel Lafon pour l’envoi de cette oeuvre.

Vous connaissez peut-être « Syberia » le jeu vidéo ? Et bien voici la déclinaison en roman à l’occasion de la sortie du troisième opus en Avril !
Pour être tout à fait sincère je ne connaissais pas du tout, mais alors pas du tout le jeux vidéo. Et pour le coup, le résumé et la couverture me donnait grave envie de me plonger dans cet univers et m’a permis de me donner une idée, et une vue d’ensemble de ce que pouvait donner le jeu. Vous pouvez bien évidemment lire ce bouquin de manière indépendante au jeu, pas besoin d’y avoir déjà joué, comme dans mon cas. Je trouve le concept super sympa, comme pour d’autres jeux vidéos connus, de pouvoir faire découvrir l’univers en roman pour les amoureux des livres.
Pour vous mettre un peu dans le contexte, on va suivre une avocate de renom à New-York : Kate Walker, qui va se rendre à Valadilène pour signer un contrat pour acheter une grande usine d’automate. Malheureusement Anna, la propriétaire décède avant de pouvoir conclure l’affaire. Alors que tout le monde la penser seule propriétaire, Kate découvre dans une lettre que son frère Hans est toujours en vie et à entrepris un voyage en Sibérie pour voir des mammouths. Kate se lance donc à sa recherche pour pouvoir lui faire signer le contrat et pouvoir enfin retrouver sa vie paisible à New-York. Mais tout ne se passera bien évidemment pas comme elle l’avait imaginé…

J’ai tout de suite été intriguée. Dès les premiers chapitres j’ai été prise dans l’engrenage et j’ai passé un super moment. J’ai adoré principalement le premier quart du roman, quand tout se met en place, qu’on découvre les paysages, les automates, qu’on comprends un peu ou l’histoire va nous mener. Cette partie là jusqu’au 100 premières pages m’ont beaucoup plu.
Ça partait bien comme je vous le disais et par la suite, j’ai été malheureusement beaucoup moins emballée. A partir du moment où elle entame cette périlleuse expédition pour retrouver Hans en Sibérie, j’ai été beaucoup moins réactive. Comme je le pensais, j’ai été refroidie par le côté science-fiction, fantasy que cet univers futuriste nous propose. Pour le coup c’est vraiment moi et mon ressenti personnel qui ont bloqué, alors si vous aimez ce genre, précipitez-vous, car il s’y passe pleins de choses.
C’est dommage pour moi car la plume m’a beaucoup plu mais je n’ai tout simplement pas réussi à accroché au déroulement de l’histoire sur la fin. Ça partait un peu dans tout les sens par moments, j’avais du mal à me passionner pour toutes les étapes de Kate bien que ce soit pas mal fourni.

 

 

Un des gros points forts de l’histoire c’est sans aucun doute le personnage de Kate Walker.
Elle est courageuse, déterminée et forte. J’ai vraiment bien aimé sa personnalité et j’ai apprécié la suivre dans sa folle aventure à un certains degré, mais j’ai aussi trouvé, que l’auteur nous mettait quand même à l’écart par rapport à ce personnage. Je ne sais pas si vous avez déjà ressenti ça. Dans certains livres vous êtes complètement accro à un personnage, vous le suivez, vous vivez avec lui toute sortes de choses etc… Et dans certains livres c’est plutôt l’inverse. Vous appréciez les personnages, vous les aimez bien, mais à aucun moment vous vous sentez proches d’eux. C’est ce que j’ai ressenti pour « Syberia ». Une sorte d’éloignement, bien que j’ai beaucoup apprécié la force de caractère de Kate et son dévouement.
Autre point positif pour moi c’est le côté historique du livre.
Toute l’histoire tourne autour de Hans er d’une fameuse figurine, une poupée youkoles. J’ai adoré que tout au long du bouquin on en apprenne sur ce peuple, sur les mammouths et leur histoire, sur la mystérieuse Syberia etc.. J’ai trouvé ces passages vraiment très intriguant et captivant et c’est ce qui fait que je n’ai pas lâcher, j’avais envie de découvrir le fin mot de l’histoire.

Rien qu’avec le titre du livre on s’attends à être propulsé dans une ambiance polaire… Alors est-ce que ce fut le cas ?
Oui oui et triple oui. L’atmosphère glaciale et dangereuse du roman est bien mise en place, c’est important dans ce genre de bouquin de retrouver l’esprit du jeux vidéo et bien que je ne puisse pas juger et comparer avec le jeu, pour affirmer si oui ou non c’est une bonne adaptation en roman, j’ai été pour ma part en tout cas complètement immergé. J’ai ressenti le froid environnant, j’ai imaginé chaque seconde de l’intrigue, le gros manteau fourré, les doigts gelés, la neige… C’est un roman hyper visuel qui retranscrit à merveille l’ambiance que nous lecteur, pouvions imaginé. Concernant la lecture de ce livre, j’ai pris quelques jours pour en venir à bout, j’ai eu quelques difficultés à rentrer dedans et à me remettre dans l’histoire à cause du côté futuriste comme je vous le disais, mais c’est, je le répète tout à fait personnel. Les chapitres sont courts et ce que j’ai apprécié et qui apporte vraiment quelque chose en plus à l’expérience de lecture ce sont les illustrations à chaque tête de chapitre, qu’est-ce que c’était sympa.
Je n’ai pas été déçue de la fin que j’ai trouvé très poétique. C’est celle que j’attendais et j’étais contente de pouvoir la lire. J’ai trouvé que c’était une conclusion très juste.

 

Pour résumer, j’ai passé un bon moment avec « Syberia ». Même si ce n’est pas un coup de coeur, ni une excellente lecture, j’ai surtout aimé découvrir ce qui se cachait derrière ce jeux vidéo bien connus des gamers. J’ai été intrigué par l’histoire et même si j’ai été déçue par le côté fantasy, je ne regrette pas une seconde d’avoir pu tenter l’expérience car j’ai tout de même aimer suivre Kate dans sa quête, en apprendre plus sur l’origine des mammouths et surtout découvrir un peuple ancien.
Alors si vous aussi vous avez envie de découvrir le roman de Dana Skoll adapté du jeux vidéo, armez vous de vos plus belles bottes fourrées, d’un bon manteau et achetez vite votre ticket direction la Sibérie…
Ouvrez l’œil vous croiserez peut-être une de ces grosses bêtes poilues au cours de votre périple 😉

 

 

*Moi si on me proposait d’aller braver les dangers jusqu’en Sibérie*

 

Advertisements

2 réflexions sur “Syberia – Dana Skoll

  1. Ah ben tiens, moi c’est le contraire ! J’ai joué au jeu et je ne savais pas du tout que le livre allait sortir 😉 avec le recul, ça ne m’étonne pas vraiment parce que l’histoire est quand même le point fort du jeu ! Et d’après ce que tu racontes ça a l’air très fidèle, donc c’est une très bonne nouvelle 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s