Celle dont j’ai toujours rêvé – Meredith Russo

CHRONIQUE LIVRE #252 : Celle dont j’ai toujours rêvé – Meredith Russo

Résumé :

 

 


Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres.

Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

 

                               

 
 
 

AVIS : 〉

 

 
 
 
 
 

J’ai songé à combien la vie pouvait parfois être belle.

 

J’étais vraiment intriguée par ce roman et par le sujet plus particulièrement. Je n’avais jamais lu de livre avec pour thème une ado transsexuelle, et j’avais vraiment envie de voir comment l’auteur allait l’aborder. J’avais peur que ce soit trop cliché et trop niais, et dans un sens c’est quand même assez cliché, la jeune Amanda, est hétéro, magnifique, populaire… Mais d’un côté quand on apprends à connaitre son personnage on comprends vite que sa vie n’est pas si simple et pas si rose, et qu’elle à dût passer par des moments très douloureux pour être enfin qui elle est vraiment.

C’est un sujet hyper important, et je trouve ça vraiment bien que ce soit mis en avant dans un bouquin young-adult. Rien que pour ça c’est un livre qui mérite d’être découvert.

« Celle dont j’ai toujours rêvé » raconte l’histoire d’une jeune femme de 17 ans, Amanda, qu’on va suivre pour une nouvelle année dans son nouveau lycée. Venue habiter chez son père qui ne l’a jamais vraiment compris on la suit dans son quotidien, avec ses nouveaux amis et sa relation avec Grant. Mais pourtant même si tout semble bien se passer, le vernis semble se craqueler et le secret qu’elle porte, à peser trop lourd sur ses épaules…
J’ai bien aimé la structure du bouquin. On a plusieurs espace temps et ça c’est intéréssant car ça créer vraiment un bon rythme, on a envie de connaître la suite, et pour le coup on dévore le livre sans s’en rendre vraiment compte. On suit Andrew avant qu’il prenne LA grande décision qui changera sa vie, on le suit également enfant quand il se pose des questions avec la naïveté et la candeur d’un petit garçon qui aimerait porter des jupes. Et on la découvre enfin aujourd’hui en Amanda. Beaucoup plus assumée et forte que quelques années auparavant.
Le fait que l’auteur soit elle aussi trans apporte vraiment cette crédibilité au roman, on comprends vraiment son point de vue  et ce qu’elle veut faire ressentir à travers son livre. On comprend, à un certain degrés, à quel point ça doit être difficile de vivre dans un corps qu’on ne considère pas comme le notre. Comme cela doit être douloureux d’être né garçon et de se sentir fille. On réalise, chapitre après chapitre que c’est une épreuve au quotidien.

 

J’ai vraiment apprécié le personnage d’Amanda. Je l’ai trouvé extrêmement courageuse d’avoir assumé ses choix et d’être allée au bout de ses actions pour se sentir enfin elle-même. Même si elle porte toujours ce secret, elle se sent enfin à sa place. Ce bouquin porte un merveilleux message de tolérance et d’ouverture d’esprit. « Celle dont j’ai toujours rêvé » parle de paix, d’acceptation et d’amour et je recommande à tout le monde de le lire, car c’est un livre puissant. Même si l’histoire et l’intrigue sont tout ce qui à de plus simple, c’est bien écrit et à la fois si touchant qu’on ne peut qu’apprécié.
J’ai par contre trouvé que la romance était un peu trop rapide. Amanda est de caractère timide on le sent tout de suite et j’ai trouvé qu’elle s’ouvrait vraiment vite à Grant, alors qu’il est tout ce qu’elle détestait dans son ancienne vie. Bien que ce soit particulier j’ai trouvé que leur histoire d’amour était un peu trop parfaite. Elle tombe sur le prince charmant tout de suite, elle tombe amoureuse en quelques chapitres, c’était peut-être pour moi un peu trop précipité et gros à avaler bien que c’était très sympa à suivre !

Il y a dans ce livre quelque chose de très touchant et de très sincère.
J’ai beaucoup aimé voir la relation entre Amanda et son père, qui au départ et vraiment très fragile, se reconstruire après tant d’années d’absence. Bien que le comportement de ce dernier n’était pas à la hauteur du tout, il essaye à présent de faire de son mieux et d’accepter de perdre son fils pour gagner une fille. J’ai trouvé leur parcours et leur histoire vraiment émouvante. Malgré les silences et les moments de gêne on sent qu’ils s’aiment. Il leur faut juste du temps pour digérer la pilule autant l’une que l’autre. Alors Même si le chemin n’est pas facile, que c’est parfois houleux on les sent prêt à s’investir pour ne pas se perdre une nouvelle fois. J’ai vraiment apprécié cette facette du livre, on a parfois quelque flash-back qui sont douloureux et déchirant à lire, mais l’amour d’un parent pour son enfant et plus fort que tout.
Pour terminer, je voulais vous parlait de la conclusion, qui pour une fois, change.
J’ai beaucoup aimé la fin car c’était réaliste. Meredith Russo n’a pas forcé l’histoire pour qu’elle se termine de manière idéale et j’ai aimé ça car c’était vraiment plausible. J’ai terminé ce roman avec le sourire aux lèvres, en repensant aux beaux passages, aux difficultés surmontées, au courage lumineux d’Amanda et du soutien sans faille de certains de ses proches. C’est un bouquin qui mérite vraiment d’être lu, même si pour moi ce ne sera pas un coup de cœur car j’ai trouvé que la plume mettait peut-être trop le lecteur en retrait, c’est tout de même une grande réussite pour un premier roman ! Je recommande vivement !

 
 

*Moi quand j’ai terminé le roman*

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Celle dont j’ai toujours rêvé – Meredith Russo

  1. J’aime beaucoup t’as chronique et j’ai hâte d’arriver à la fin du roman pour en savoir plus ! En tout cas je suis tout à fait d’accord avec toi pour ce roman pour le moment 😊

    J'aime

  2. J’entends de plus en plus parler de ce livre et je dois dire qu’il me tente pas mal ! J’ai hâte de voir comment le sujet est traité. Merci pour cette chronique 🙂
    Bises
    Amélie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s