Le projet Starpoint, T1 : La fille aux cheveux rouges – Marie-Lorna Vaconsin

CHRONIQUE LIVRE #248 : Le projet Starpoint, T1 : La fille aux cheveux rouges
– Marie-Lorna Vaconsin

Résumé :

61k4xudwjyl

capture-decran-2017-03-02-a-16-40-59

Pythagore Luchon a 15 ans. Il ne se fait aucune illusion sur les railleries qu’il devra endurer au sujet de sa mère prof de maths au lycée. Toutefois, une chose le réjouit : il va bientôt retrouver Louise, sa meilleure amie. Mais elle s’est liée à une nouvelle élève du nom de Foresta Erivan. À son contact, Louise s’isole de ses anciens amis et commence à sécher les cours. Pythagore déplore silencieusement la présence de cette nouvelle élève jusqu’à ce qu’elle débarque chez lui en pleine nuit pour lui annoncer la disparition de Louise. Elle lui explique que, pour la retrouver, ils doivent passer par ce qu’elle appelle l’« angle mort » des miroirs. Pyth la suit sans se douter qu’il est sur le point de basculer dans un monde parallèle – le monde dans lequel Foresta a grandi, et où Louise est sur le point de se perdre.

 

 

capture-decran-2017-02-17-a-13-55-04

AVIS :
capture-decran-2017-02-17-a-13-55-04

 

 

Je remercie La Belle Colère pour l’envoi de ce roman !
Ces derniers temps j’ai l’impression d’être un petit peu trop exigeante avec mes lectures. J’ai envie de légèreté et quand c’est pas assez profond je râle, j’ai envie de lecture qui ne m’oblige pas à réfléchir et pourtant quand c’est trop jeunesse je n’arrive pas à accrocher… J’ai un peu de mal à vraiment rentrer dans une histoire et à aimer tout du début à la fin.
Je me suis lancée dans « Le projet Starpoint » un peu sur un coup de tête. J’avais d’autres lectures avant et puis je me suis dit, « Il sort en librairie, ce serait bête de pas t’en faire un avis directement alors que tu l’a reçu en avant-première ». Je n’ai pas réfléchi et je me suis lancée. J’avoue avoir ressenti plusieurs émotions contradictoire durant ma lecture. J’ai aimé, puis j’ai trouvé ça vraiment spécial et peut-être un peu trop fantaisiste pour moi, pour finalement dans le dernier quart du livre, être totalement accro.
Pour le coup j’ai les idées littéralement embrouillées. Ce que je peux vous dire en tout cas, c’est que c’est un bouquin qui mérite d’être découvert.

Comme le résumé vous l’explique très bien, on fait la rencontre d’un lycéen au prénom bien particulier : Pythagore. Pythagore à sa mère comme prof de maths, il a du mal à aller voir son père à l’hôpital dans le coma depuis 3 ans, il a une meilleure amie, Louise, qui se désintéresse de lui pour passer tout son temps avec la nouvelle… Rien ne va comme il le voudrait. Et quand cette fameuse nouvelle élève, Foresta, aux cheveux rouges comme le feu, viens le retrouver un jour pour l’informer que Louise est en danger, il ne pensait pas se retrouver à passer dans les angles morts pour pénétré dans un univers parralèle… Mais ça ne n’est que le début des problèmes…

J’ai été tout de suite intriguée.La première chose qui m’a frappé je pense, c’est l’écriture mature et profonde de l’auteur. On sent qu’on est dans un univers réfléchi, travaillé et détaillé. J’ai adoré ça.
Il y a des descriptions constructives, il n’y a pas de longueurs interminables, et puis même on le voit par la manière dont les phrases sont tournées qu’on est pas du tout dans un livre jeunesse, malgré le thème, l’age des personnages qui pourraient le faire penser. C’est un livre que je trouve intelligent dans sa construction.
Je n’ai pas tout de suite accroché avec le personnage de Pythagore à mon grand regret car j’aurais voulu l’aimer tout de suite, j’aurais peut-être eu une relation plus forte avec ce bouquin. Au début du moins, je l’ai trouvé un peu trop nonchalant et je m’en foutiste. C’est le genre de caractère avec lequel j’ai du mal en général dans les livres. Et puis petit à petit on finit quand même par s’attacher a sa personnalité et à ce qu’il est. Il se révèle et on arrive à voir quel jeune homme courageux il est réellement.
Concernant Foresta, vous devez vous aussi être intrigué, c’est LE personnage énigmatique du bouquin. Il y a beaucoup de mystère autour de la fameuse nouvelle aux cheveux rouges, qui débarque un jour et chamboule toute sa vie. Elle est insondable et il a vite du mal à se faire à l’idée de sa présence et puis on commence à voir doucement leur rapprochement. J’ai aimé ce côté romance sans vraiment en être car il est attiré mais le bouquin se concentre surtout sur le mystère de ce monde parallèle et du projet Starpoint et ça ça m’a vraiment plu.

capture-decran-2017-03-02-a-16-47-17-copie

Je n’avais jamais, il me semble, eu l’occasion de lire une histoire comme celle-ci. De la science-fiction, avec un monde parallèle qu’on ne peux entrevoir et accéder que par des angles morts et des mystérieuses oranges bleues. Je me répète, mais je n’apprécie pas forcément le fantastique, mais ici, pour le coup ça a plutôt bien fonctionné avec moi. Et c’est important de le souligner car même ceux qui sont réticent comme moi à ce style là, ne vous freinez pas, c’est immersif et la plume est vraiment prenante, vous pouvez aimé, vraiment, ou du moins vous laissez surprendre comme cela à été le cas pour moi. C’est une jolie découverte.
« Le projet Starpoint » est une histoire bien particulière. Je pense que c’est le genre de livre qu’on aime ou qu’on déteste tout de suite. La trame est originale certes mais on peut vite s’y perdre si on ne reste pas concentré. On a énormément d’informations ce qui peut-être un point positif et un point négatif quand on y pense : avoir trop d’informations à digérer d’un coup est parfois trop lourd à supporter pour tenir en haleine le lecteur du début à la fin. Il y aussi de nombreux personnages, un vocabulaire propre au bouquin ça c’était très sympa mais si je peux vous donner un conseil accrochez vous si nous ne voulez pas vite vous noyez.
Même si j’ai eu parfois un peu mal avec l’aspect fantasy, j’ai vraiment appréciez que le lecteur retrouve un côté thriller dans ce premier tome. C’était ce petit truc qui fait que c’est terriblement rythmé et qu’on se pose mille et unes questions pour comprendre le pourquoi du comment. Tout le long du roman, on ne cesse de s’interroger sur ce monde parallèle, sur ses règles, sur les angles morts, et puis surtout sur la dangerosité et la complexité de l’univers créer par Marie-Lorna Vaconsin.

Pour vous résumé ma pensée en quelques lignes, je peux vous recommander ce premier tome du « Projet Starpoint », ce fût une agréable lecture que j’ai dévoré en une journée. Malgré qu’il reste pour moi une lecture mitigée, car j’ai relevé des points qui, moi, ne me parlent pas forcément, il y a également de nombreux points positif qui font que ce livre est définitivement à découvrir.

C’est original, mature et immersif ! Et pour paraphraser la maison d’édition :  « Faites vos valises, réglez vos compas, faites attention aux angles morts et plongez vite dans cette histoire aux multiples secrets… »

 

Psssst c’est la carte  ↓

16640637_1195652787220455_8764281133554541723_n 17098146_1218204074965326_2169946390380803969_n

Advertisements

2 réflexions sur “Le projet Starpoint, T1 : La fille aux cheveux rouges – Marie-Lorna Vaconsin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s