Représailles – Hans Koppel

CHRONIQUE LIVRE #241 : Représailles – Hans Koppel 

Résumé :

9782258091764

 

capture-decran-2017-01-31-a-16-45-26

Calle Collin, journaliste freelance, rédige pour un hebdomadaire le portrait de Kent, un adolescent mort des années plus tôt dans un tragique accident. Il rencontre son frère, Mattias, homme de main et amant de Sara, redoutable femme d’affaires mafieuse. Après avoir lu l’article, Anders Malmberg, célèbre chroniqueur, qui était en classe avec Kent, est choqué. Il décide de rétablir la vérité sur la personnalité de Kent, son harceleur, son pire cauchemar… au risque de provoquer Mattias, et surtout Sara, qui aurait préféré que certains secrets restent enfouis.

 
 
 
 
 
 
 

capture-decran-2017-02-17-a-13-54-58

AVIS :

capture-decran-2017-02-17-a-13-54-58

 

Je remercie les éditions Presse de la cité pour l’envoi de ce livre.
Je l’avais repéré grâce à sa couverture. Un visage captivant. Un titre prometteur. Un résumé qui m’interpellait. Il ne m’en fallait pas plus pour me plonger dedans et découvrir la plume d’un auteur qui m’était jusque là, encore inconnu.
Malheureusement je n’ai pas accroché. Et j’en suis la première déçue car ce bouquin commençait bien. Mais je n’ai pas été bluffée. Quelques points m’ont plu, mais pas assez à mon grand regret pour que je passe un super moment.

On fait la connaissance au début du roman de plusieurs personnages. Calle un journaliste parti interroger la famille de Kent décédé 15 ans plus tôt et composée du petit frère du défunt Mattias, Sara et Anders. Leurs destins vont se mêler quand Anders, ancien camarade de classe de Kent, décide de rétablir la vérité sur la personnalité de ce dernier décrit comme un petit garçon idéal.

Le résumé est alléchant vous en conviendrez… Alors qu’est-ce qui a, à mes yeux, fait que ce n’est pas une grande réussite ?
Première chose qui a pêché à mon sens, c’est le fait que je m’attendais à ce que l’auteur parte sur tout autre chose. J’aurais adoré voir un autre format. Je m’explique : quand je lis le résumé je m’attends à peut-être avoir des chapitres alternant les époques, au présent puis dans le passé pour apprendre à connaître Kent… Mais en fait pas du tout et c’est ça qui m’a profondément frustré, c’est que toute l’histoire se déroule 15 ans après les faits, on apprend pas vraiment à faire la connaissance de Kent, c’est relayé au second plan, on prend surtout le temps de poser l’intrigue d’Anders et puis bien sûr du personnage de Sara. Mais c’est pas ce que j’espérais en entamant ce bouquin. Je pense que si vous désirez vous plonger dans ce livre, n’ayez aucune attente particulière, vous serez surement plus enclin à l’apprécier.

Ensuite, je dois bien avouer que je n’ai pas été transportée par la plume de l’auteur. Je n’avais jamais lu d’Hans Koppel et je n’ai pas ressenti ce côté addictif ni vital de terminer le livre que m’apportent certains auteurs de thriller. C’est pourtant une écriture très fluide et agréable je ne dis pas le contraire, mais elle ne m’a pas fait vibrer et c’est ce que je lui reproche. Je retenterai peut-être un de ses prochains romans à l’avenir, peut-être que mon avis évoluera, en tout cas je l’espère !

Néanmoins ce livre n’a pas que des points négatifs à mes yeux. Certaines choses m’ont agréablement surprise.
Par exemple la première scène. Le premier chapitre met tout de suite le lecteur en condition. On sait dans quoi on s’engage, on est immédiatement pris dans l’action et ça c’était vraiment sympa. Par la suite, je n’ai pas été entraînée plus que ça comme je l’ai dit, ça manque peut-être de rythme et d’originalité, ça reste assez classique et c’est ce que je déplore en ce moment dans les thrillers, je n’arrive plus à être surprise.
Les chapitres sont courts c’est appréciable, ça se lit très vite on a quand même tout un tas de réponses à la fin, on ne reste pas sans savoir. Mais le sentiment de rester sur ma faim persiste malgré tout. Je reste mitigée en refermant ce livre. 

Ce qui m’a par contre ravie c’est le personnage de Sara. Je l’ai à la fois complètement détesté pour ses actes, mais je l’ai aussi trouvé extrêmement intéressante. Là où certains personnages décrits par l’auteur son assez fades, Sara est un cocktail de complexité et de brutalité. Sauvage, cruelle, énigmatique, imprévisible… Sara est une femme sans pitié. Je l’ai trouvé particulièrement intéressante dans le sens où elle exerce un « job » avec de gros guillemets bien sûr, qui est de manière générale taillé pour des hommes. C’est une des rares fois où je vois dans un bouquin, une femme mafieuse. Une femme qui n’hésite pas à liquider toute personne la gênant sur son passage. Elle a un caractère et une manière de penser très particulière. Elle est intelligente et sanguinaire. Cruelle et prête à tout, elle était particulièrement effrayante. J’ai trouvé que c’était vraiment ingénieux et que ça changeait pour une fois. Un très bon point.

Pour résumer, vous l’aurez compris un avis assez bancal pour ce bouquin. Je ne l’ai pas forcément aimé même si il contient quelques points forts. Mais je ne l’ai pas non plus détesté car ça reste une plume et une intrigue appréciable. Je ne le recommanderais peut-être pas à ceux qui recherchent de l’originalité dans les thrillers, ce n’est pas, à mon sens, un roman qui sort des sentiers battus. Ce n’est pas un incontournable du genre, mais ça m’a fait passé un bon moment de lecture tout de même.
N’oubliez pas que ce n’est pas parce que ça ne l’a pas forcément fait avec moi que ça ne le fera pas avec vous. Faites vous votre propre avis si vous le possédez dans votre Pile à lire.

 

*Quand je repense à cette lecture*
bored039

 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s