Les filles des autres – Amy Gentry

CHRONIQUE LIVRE #232 : Les filles des autres – Amy Gentry

Résumé :

9782221198827

capture-decran-2017-01-31-a-16-35-32


À 13 ans, Julie Whitaker a été kidnappée dans sa chambre au beau milieu de la nuit, sous les yeux de sa petite soeur. Dévastée, la famille a réussi à rester soudée, oscillant entre espoir, colère et détresse. Or, un soir, huit ans plus tard, voilà qu’une jeune femme pâle et amaigrie se présente à la porte : c’est Julie. Passé la surprise et l’émotion, tout le monde voudrait se réjouir et rattraper enfin le temps perdu. Mais Anna, la mère, est très vite assaillie de doutes. Aussi, lorsqu’un ex-inspecteur la contacte, elle se lance dans une tortueuse recherche de la vérité – n’osant s’avouer combien elle aimerait que cette jeune fille soit réellement la sienne…

stabilo-70-24-4006381333627-1

 
 
 
 
 
 
 

– Avis –

 

Waw quel bouquin ! Quelle putain de claque !
J’ai passé un super moment du début à la fin. Je ne connaissais pas du tout l’auteur et quelle découverte ! Une écriture enivrante, un roman à voix multiples, aux flash-backs nombreux, au suspense insoutenable qui tient en haleine le lecteur jusqu’à la dernière page. Un petit bijoux dans le genre.
J’espère ne pas avoir trop de mal à rédiger cette chronique et j’espère surtout vous transmettre mon enthousiasme !!

J’ai adoré cette histoire. Je dois dire qu’Amy Gentry commence fort. On entame le livre sur une scène particulièrement cauchemardesque. Il fait nuit, Jade, 10 ans est confortablement installée dans son lit quand elle entend du bruit dans le couloir. Apeurée, elle se réfugie dans sa penderie quand soudain elle aperçoit une main massive qu’elle ne reconnait pas devant la porte de sa grande soeur Julie. Quelques instants après alors que la maison redevient silencieuse, Julie apparait dans son champ de vision… Mais pas seule. Un homme est derrière elle, un couteau pressé contre ses omoplates. Julie a juste le temps de poser un doigt sur sa bouche, un dernier « chut » mimé et c’est la dernière fois que Jade reverra sa sœur.
Kidnappée par un malade, ce n’est que 8 ans plus tard, alors que la famille apprenait à se reconstruire que Julie réapparait sur le pas de la porte. Mais est-ce vraiment elle ?
Avouez que ça donne envie. Ça annonce directement la couleur, cette ambiance de suspicion et d’oppression constante qui vous colle à la peau.

Le sujet est parfaitement abordé. La perte ou la disparition d’un enfant est une des choses les plus terribles au monde, alors quand il est question de kidnapping le sujet peut-être très difficile à traiter. C’est un thème assez récurrent dans les thrillers alors j’avais vraiment cette crainte que ce soit une énième enquête peu crédible et clichée et c’est au final un bouquin extrêmement réussi, bien mené et réaliste qu’on a là avec « Les filles des autres ». Il n’y a pas de faux semblant, les personnages sont décrits tels que le seraient de vrais parents dans la situation d’Anna et Tom : perdus, déstabilisés et choqués.

Un des gros positifs de ce bouquin c’est quand même les personnages. J’ai évoqué à l’instant Anna et Tom, mais Jade et Julie sont aussi incroyables.
L’auteur a un réel talent pour exprimer des émotions. J’ai été peinée, touchée, en colère. J’ai eu peur et j’ai été angoissée. Toute une palette d’émotions qu’Amy Gentry nous balance en pleine gueule à travers ses mots. Concernant le personnage d’Anna par exemple, elle a été ma préférée. On sent vraiment que cette mère fait de son mieux et c’est ça qui est touchant. Elle n’est pas parfaite, elle est blessée et elle regrette sa distance avec sa fille Jade et au final c’est ce qu’on retient. Oui elle a fait des erreurs, mais sa démarche est sincère. Je l’ai trouvé très vraie et très nature. Je pense que beaucoup la trouveront froide mais elle est juste désorientée. Que ressentiriez vous si on vous arrachait un enfant ? Bien sûr négliger l’autre est affreux mais elle ne savait pas quoi faire d’autre. Je l’ai trouvé vraiment attendrissante c’est un personnage aux multiples facettes qui est vraiment très réussi, chapeau bas à l’auteur.

J’ai adoré le fait qu’on alterne le point de vue d’Anna avec celui de Julie. Ça donne au bouquin un vrai rythme, c’est totalement immersif et c’est très appréciable. Ça m’a vraiment permis d’apprendre à les connaître plus en profondeur. De voir et ressentir comment elles vivaient chacune cette situation nouvelle et compliquée. Réapprendre à vivre et à découvrir les gens de sa famille. Après tout, Julie à été absente plus de 8 ans, une longue période qui la rend mystérieuse et quasi inconnue aux yeux de ses parents et de sa sœur. Elle s’est construite sans eux, comme Jade, Anna et Tom ont continué sans elle. Ça doit être vraiment dur de créer cet équilibre mais l’auteur y arrive très bien, je vous le promets.

Amy Gentry distille à la perfection, dans ce premier roman, le mélange de peur et d’excitation. La plume est addictive c’est un vrai régal.
Si je peux vous donner un conseil, n’entamez pas ce livre le soir. Pas parce que c’est particulièrement effrayant car ce n’est pas le cas, ce n’est ni gore ni choquant, mais parce que vous n’aurez pas envie de le lâcher tout simplement. Pour tout vous dire, je l’ai commencé hier soir en pensant n’en lire qu’une trentaine de pages avant d’aller dormir et je me suis enfilé littéralement la moitié du bouquin d’une traite. J’étais totalement à fond dans l’histoire, j’avais pas envie de quitter ces personnages, j’avais envie de voir où ça allait nous mener, comment l’intrigue allait évoluer, mais surtout, qu’est-ce que Julie a bien pu traverser et comment elle allait réussir à se réintégrer à cette famille brisée par son absence.
C’est un bouquin vraiment très prenant. Une fois plongé dedans il est difficile d’en sortir.

La fin est incroyable. Le dernier quart du bouquin a son lot de surprises. On va de retournement de situation en révélation fracassante, je ne dis pas que je n’en avais vu aucune venir mais j’ai pris énormément de plaisir à voir que l’auteur empruntait ce chemin. C’est hyper bien ficelé et bien pensé.

Pour conclure, ce bouquin est excellent je vous le recommande mille fois si vous aimez ce genre d’ambiance à suspense c’est fait pour vous ! Magistral. À dévorer d’urgence pour tout les amateurs de petites pépites de ce genre. « Les filles des autres » est terriblement réussi et vous fera tourner en bourrique. Si vous pensez avoir deviné la fin, sachez dores et déjà que vous faites fausse route 😉
J’ai été totalement bluffée par l’histoire qui monte vraiment crescendo. On nous dévoile des informations au compte goutte, on se pose mille et une questions. J’ai aimé dès la première page, j’ai aimé dès les premières lignes, chaque chapitre me donnait envie de lire le prochain, putain qu’est-ce que c’était bon !
Je suis heureuse de m’être penchée sur ce bouquin qui m’avait interpelé avec sa couverture flashy, je découvre grâce à la collection « La Bête Noire » une auteur à la plume envoûtante. À suivre de très près !
Je recommande énormément, soyez prêt à dire au revoir à une bonne nuit de sommeil… Avec « Les filles des autres » c’est une insomnie garantie, mais ce n’est pas moi qui vais me plaindre 😉

Et si vous désirez d’autres livres du même style, il m’a beaucoup fait pensé à une excellente lecture que j’ai faite : « Perdue et retrouvée » de Cat Clarke dans la Collection R !

 

Publicités

8 réflexions sur “Les filles des autres – Amy Gentry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s