THE GOAL – Elle Kennedy

CHRONIQUE LIVRE #229 : THE GOAL – Elle Kennedy

Résumé :

1507-1

capture-decran-2017-01-13-a-14-33-54

Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d’avocats du pays. Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets. Mais tout va se compliquer… John Tucker, la star du hockey va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa. Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part. Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son cœur. Saura-t-il convaincre la belle Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

un-delicieux-cornet-de-glace-e1415293264400

 
 

Je remercie Deborah et les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre !

 

– Avis –

 

Je suis à la fois triste et heureuse de vous écrire cette chronique. D’un côté j’ai encore une fois passé un super moment de lecture et je suis impatiente de vous en dire les points forts pour vous motiver à commencer cette sage mais je suis aussi nostalgique car c’était le dernier volet et je suis obligée de quitter cette saga que j’aime énormément.

Putain que j’ai aimé ce bouquin. C’était encore une fois un pur plaisir. Mon cœur balance toujours pour Garrett qui reste MON coup de cœur, mais qu’est-ce que j’ai aimé découvrir Tucker ! Comparé à Dean qui m’avait un peu déçue, je retrouve tout ce que j’aime chez un homme dans Tuck.
Attentionné, viril, drôle, bien élevé, romantique… C’est une petite perle. Elle Kennedy a vraiment un don pour nous pondre des personnages adorables dont on ne peut qu’aimer la personnalité. J’aime beaucoup ce genre de bouquin où on a également le point de vue du mec, ça permet vraiment de mieux comprendre ce que les deux ressentent et où ils en sont. Et je vous jure qu’en lisant les passages de Tucker vous ne pouvez que craquer, parole de scout !
Quant à Sabrina, je m’attendais vraiment à la détester vu les échos qu’en avait fait Dean, et elle s’est révélé être ma préférée. Je la trouve formidable. Sa vie n’est pas facile malgré ce qu’elle montre aux autres, elle s’est forgée une carapace de personne déterminée et froide pour atteindre ses objectifs et se sortir de sa situation déplaisante. Je l’ai trouvé à la fois courageuse et fragile. Pari réussi pour l’auteur qui est arrivé à créer des personnages entiers et humains avec leurs faiblesses et leurs forces. Sabrina est une jeune femme que j’ai adoré découvrir et qui restera aussi un petit coup de cœur.

Je dois bien vous avouer que j’avais un peu peur de commencer ce livre, faut dire que la fin du tome 3 annonçait un gros chamboulement pour Tucker dans cette suite et j’étais un peu anxieuse de voir comment l’histoire allait se dérouler… Et finalement je me suis fait du mouron pour rien.
J’ai adoré le fait qu’on apprenne à connaître les deux personnages avant qu’ils se rencontrent. J’ai aimé voir leur relation se construire, se solidifier. L’annonce de la grossesse de Sabrina ne se fait qu’à la moitié du roman, ce qui laisse vraiment le lecteur prendre ses marques dans la lecture et ne pas être précipité.
Le fait que le roman parte vers ce chemin là ne m’a pas vraiment dérangé même si je trouve que vers les dernières 150 pages ça s’essoufflait un peu. Je trouvais que le côté léger, romance devenait un peu mou, que ça perdait un peu le côté addictif que j’ai ressenti durant toute la majeure partie du livre. Bien que, j’aime tellement cette saga que j’ai quand même aimer cette conclusion.

Parlons sexe maintenant voulez-vous ?
Ce que j’avais aimé dans « The Deal » je le retrouve enfin dans « The Goal ». De l’humour, du sexe, mais pas trop.
J’avais été déçue pour le tome 3 surtout car toute les 10 pages il y a avait une scène où les deux personnages se sautaient dessus. J’en avais un peu marre à force que tout soit centré sur ça et rien que ça. Dans ce tome-ci, les scènes de fesses sont plus rares et plus travaillées. L’histoire prend le dessus sur le côté érotique du bouquin et j’ai beaucoup aimé.

Vous le savez si vous avez suivi mon avancée dans la saga Off Campus, ce qui m’a frappé en premier c’est l’humour. Ici ça ne rate pas non plus, c’est bourré de petites répliques à mourir de rire qui ont clairement fait chavirer mon petit cœur. C’est ce que j’aime le plus dans la plume d’Elle Kennedy, c’est qu’elle créer des romances mais que ses personnages se chamaillent aussi comme des amis.

Je vais terminer ici ma chronique, je ne veux pas trop vous en dire, mais je vous recommande mille fois cette saga, ce sont des tomes compagnons donc logiquement vous pouvez les lire dans l’ordre que vous voulez bien que celui-ci se déroule simultanément avec le troisième volet. Je vous conseille tout de même de commencer par « The Deal » qui est un petit bijoux, vous apprendrez à connaitre chacun des joueurs avant de découvrir leur propre histoire.
Gros coup de cœur pour cette saga, si vous n’avez pas encore sauté le pas, je vous prie de remédier à ça le plus vite possible !! Une cure de Tucker fait le plus grand bien je vous assure 😉
Un dernier volet à la hauteur des précédents, toujours aussi sexy et marrant ! Je conseille vivement !

 
 

Publicités

6 réflexions sur “THE GOAL – Elle Kennedy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s