Troupe 52 – Nick Cutter

CHRONIQUE LIVRE #204 : Troupe 52 – Nick Cutter

Résumé :

b26708 capture-decran-2016-11-18-a-22-00-09

 

Une fois par an, le chef scout Tim Riggs emmène un groupe d’adolescents sur Falstaff Island pour trois jours de camping. Et rien de tel qu’une bonne histoire de fantômes pour faire le bonheur de la joyeuse troupe. Mais lorsqu’un individu émacié, qui semble tout droit sorti d’un film d’horreur, débarque sur leur camp, réclamant de la nourriture, le séjour vire au cauchemar. L’homme n’a pas seulement faim. Il est malade. Coupée du reste du monde, la troupe va devoir affronter une situation bien plus terrible que toutes les histoires inventées autour du feu. Pour survivre, ils devront combattre leurs peurs, les éléments, et se confronter à leur pire ennemi, eux-mêmes.

 
 
 
 

Avis : J’étais très intriguée par ce roman, pas parce que Stephen King en avait fait l’éloge mais parce que ces ambiances de camp scout au coin du feu m’ont toujours bien plu. J’avais envie de savoir ce que l’auteur allait bien pouvoir mettre en place pour me faire peur. Je remercie grandement les éditions Denoël pour l’envoi ! 🙂

6 adolescents composant la troupe 52, un île, une maladie inconnue qui petit à petit ronge ses locataires et les rendent de moins en moins humains. Zombies, cannibales ? Un petit peu de ça oui. Mais surtout un livre diablement bien écrit qui se dévore en quelques jours. Tuer ou être tué, la frontière est mince lorsque survivre devient le quotidien…

Alors j’en ai pensé quoi ?
J’ai eu un peu de mal au début à rentrer dans l’histoire. C’est vrai que c’est pas le genre de lecture vers lequel je me penche d’habitude, mais j’avais envie de tenter, voir ce que ça pourrait donner et pourquoi pas être surprise. Pour le coup j’ai été surprise, mais pas forcément comme je le pensais.
Je ne peux pas dire que je n’ai pas passé un bon moment car ce livre plaira à coup sûr à boooon nombre de lecteurs mais moi ça ne m’a pas conquise.
J’ai trouvé la première partie du livre un peu lente, je n’arrivais pas à savoir si ce bouquin tournait vers le fantastique ou tout simplement vers un aspect de la folie, ça m’a pas mal désarçonné et perdu. Nick Cutter trouble vraiment son lecteur et l’embrouille du début à la fin. J’ai beaucoup de mal en général avec le fantastique donc c’est vrai que ça m’a quand même refroidi.

Gros point à souligner aussi ce sont les nombreux passages difficiles. Si vous avez 14-15 ans, concrètement passer votre chemin c’est violent et pas mal gore. Mais si vous aimez vous faire peur en littérature et que vous êtes assez mature, tentez-le, ça m’a beaucoup fait penser à The Walking Dead. Personnellement, je lis beaucoup de thrillers donc les scènes violentes je connais mais c’est vrai que certains passages sont vraiment détaillés, il y a pas mal de descriptions, il faut avoir le cœur bien accroché, conseil d’ami !

Malheureusement pour moi, j’ai eu également beaucoup de mal avec les personnages. Chacun des jeunes membres de la troupe 52 est différent et ça c’était vraiment agréable d’apprendre à les connaître un par un, leurs passés, leurs personnalités etc..
Ils nous sont tous présentés au début mais je n’ai réussi à m’attacher à aucun d’eux. Je pense que c’est aussi pour ça que j’ai eu du mal à rester concentrée sur le roman. Certains sont beaucoup trop bizarres ou antipathiques pour seulement imaginer les apprécier, vous comprendrez de quoi je parle durant votre lecture, loin de moi l’idée de vous spoiler.

Gros point positif par contre pour la plume de Nick Cutter qui reste efficace et simple à suivre. J’ai adooooré les passages des registres de preuves ou des interrogatoires qui ont rajouté ce petit peps à l’histoire dans les moments où j’avais envie de lire en diagonale.
Point positif également pour l’ambiance générale du livre et ses passages terrifiants qui donnent la chair de poule. Le fait qu’ils soient seuls au monde sur l’île, sans adultes, sans moyen de contacter la ville, ça confère une ambiance vraiment particulière et effrayante. C’était très réussi ! Même si cela ne m’a pas empêcher de dormir, ça m’a quand même pas mal secoué par moments.

Comme je le disais plus haut on ne sait pas si c’est fantastique ou juste l’expression de la folie mais c’est là où finalement je deviens contradictoire, c’est que c’est terriblement réaliste. Pas dans l’histoire en général mais dans les réactions des jeunes de 14 ans. Cette bande réagit aussi excessivement que le ferait de vrais gosses et c’est bien fait car on comprend leurs peurs, et certaines de leurs actions. Vrai plaisir de côté là.

Pour conclure, même si pour moi ce ne fut pas une très bonne lecture, c’est un bouquin qui n’est vraiment pas mauvais car il est bien écrit. Je ne suis tout simplement pas le cœur de cible, mais je suis tout de même contente d’avoir tenté la chose et d’avoir découvert la plume de cet auteur que je ne connaissais pas 😊

Si vous êtes friands d’horreur et d’épidémie mystérieuse je ne peux que vous conseiller de tenter l’aventure « Troupe 52 » !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s