ZARBI – Cathi Unsworth

CHRONIQUE LIVRE #198 : ZARBI – Cathi Unsworth

• Résumé :

9782743627348capture-decran-2016-11-18-a-20-12-52

En 1984, Corrine Woodrow, une adolescente marginale (une « zarbi ») d’Ernemouth, petite ville du Norfolk, est condamnée pour meurtre. Il s’agit apparemment d’un crime rituel sataniste. Vingt ans plus tard, les progrès dans l’analyse de l’ADN montrent qu’elle n’a pas agi seule. Engagé par une avocate militante, Sean Ward reprend l’enquête afin de comprendre qui a aidé ou manipulé Corrine, et surtout pourquoi. Mais les apparences sont souvent trompeuses à Ernemouth, où règne une atmosphère provinciale glauque et étouffante, et où chacun garde jalousement ses petits secrets.

 

Avis : J’ai lu ce bouquin y’a maintenant plus de 10 jours. On pourrait croire que j’ai totalement oublié l’histoire, effacée par d’autres livres plus récents… Et bien pas du tout, j’en garde encore un souvenir assez vivace.
Pour vous la faire courte, et évitez tout suspense inutile, j’ai passé un excellent moment avec « Zarbi » !
C’est un livre que je ne connaissais pas du tout, d’une auteur dont je n’avais jamais entendu parler, je n’aurais pas pu mieux faire pour la découverte.

Au départ, j’ai été pas mal désarçonnée par l’intrigue. Je vous conseille vraiment de vous accrocher car je dois bien avouer qu’au début je me suis pas mal perdue avec la multitude de personnages, leurs prénoms parfois semblables et tous les détails que l’auteur nous fournit. C’est assez compliqué, il ne faut pas abandonner. Jusqu’aux 100 premières pages j’ai eu du mal à remettre parfaitement qui est qui, qui a fait quoi, quels sont les liens qui les unissent et leurs histoires personnelles. Mais j’ai tenu bon et au final,  passé ce cap, ce bouquin est un vrai régal !

C’est un thriller qui se veut « soft ». Pas de boyaux ni de sang à foison n’ayez crainte, tout se passe plus au niveau psychologique, ce que j’apprécie d’autant plus. On se concentre beaucoup plus sur le déroulement de l’enquête, mais aussi sur toute l’histoire du point zéro là où tout a basculé pour notre héroïne Corrine.
Cathi Unsworth avec « Zarbi » nous sert une lecture intense qui se bouffe en un rien de temps. Avec un rythme qui nous fait tourner les pages à 100 à l’heure et une intrigue qui bouge sans cesse, bourrée de révélations et de secrets, c’est pour moi, une grande réussite et un livre à ne surtout pas ignorer.

Ce qui pour moi fait la force de ce roman, c’est ces bonds dans le temps. D’un chapitre à l’autre on passe de la réouverture de l’enquête au présent avec Sean en 2003, à des bonds en 1984 où tout bascule et où le fameux crime a été commis. On nous plonge quelques mois avant ce fameux jour où ce crime sataniste a eu lieu, on comprend peu à peu comment tout a dégénéré, on apprend à connaitre les acteurs de cette tragédie etc… J’ai adoré car c’est mis en place tout doucement.  On nous place à la perfection dans le contexte en nous laissant le temps de tout bien comprendre.
Petit bémol néanmoins, car on sait à l’avance, ou en tout cas en grande partie, la fin du roman. En effet, comme on a ces bonds dans le passé, on connaît les doubles personnalités des personnages, leurs secrets, leurs non-dits etc… Ce qui fait que tout devient plus évident qu’une trame classique MAIS je tiens tout de même à dire que je ne suis absolument pas déçue par cette narration car le lecteur apporte tout de même un bon lot de surprises.

Si vous aimez Gillian Flynn, je pense que ce bouquin vous plaira beaucoup. Et si vous n’aviez pas accroché aux romans de cette dernière, mais que l’ambiance dans laquelle elle vous transportait vous plaisait alors foncez quand même ! Cette histoire m’a beaucoup fait penser à « Les lieux sombres » alors oui pas dans l’intrigue forcément qui est radicalement différente mais dans l’ambiance glauque, crade et terriblement étouffante qui l’y rappelle. Moi je dois être sadique sur les bords car ça m’a beaucoup plu haha.

Je pense que je peux terminer cette chronique en vous souhaitant vous aussi de vous plonger dans « Zarbi » et de passer un aussi bon moment que moi. C’est un thriller bien construit, bien ficelé, avec des personnages haut en couleurs qui n’ont pas fini de vous retourner la tête. Attention où vous mettez les pieds et à qui vous accordez votre confiance, car les apparences sont souvent trompeuses… Demandez à Corrine si vous ne me croyez pas 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s