Le passé – Samantha Hayes

CHRONIQUE LIVRE #178 : Le passé – Samantha Hayes

(350 pages) – 20 €

Résumé

9782749130088

 
 
 
 
 

Comté de Warwick. La petite communauté de Radcote est frappée de plein fouet par les suicides de plusieurs adolescents du village.
Deux ans plus tard, la peur saisit à nouveau les habitants. Un jeune homme vient de se tuer à moto et l’on retrouve, comme les fois dernières, une lettre annonçant son suicide. Le cauchemar serait-il en train de recommencer ?
L’inspecteur Lorraine Fisher, de la police de Birmingham, fraîchement débarquée dans la région pour rendre visite à sa sœur, est bien vite impliquée dans l’enquête.
Et lorsque Freddie, son neveu, un garçon qui traverse une mauvaise passe, disparaît à son tour, elle sait qu’elle n’a pas de temps à perdre…

 
 
 
 
 
 
 

SORTIE PREVUE AUX EDITIONS CHERCHE MIDI LE 13 OCTOBRE 2016 ! 

 

Avis : J’ai l’habitude, en me plongeant dans des thrillers des éditions Cherche Midi, de toujours passer un excellent moment de lecture.
Après des coups de cœur comme « Amélia », « Ma fille », « Là où elle repose » etc… Je n’ai généralement, jamais peur d’être déçue. Sauf que là malheureusement, ça ne l’a pas autant fait.
Je n’ai jamais lu de Samantha Hayes, je découvrais donc sa plume avec « Le passé ». Je ne dirais pas que c’était une déception car je n’en attendais pas d’être bouleversée, mais il s’est révélé être pour moi un thriller plutôt moyen à mon grand regret.
Il était également écrit au dos : « Dans la lignée de Gillian Flynn ». Pari assez risqué sachant que Gillian Flynn a une écriture assez unique. Je n’ai à aucun moment retrouvé son style ici. On a pas du tout affaire à une ambiance crade et embarrassante, c’est même plutôt l’inverse haha.

Mais avant de vous en parler plus en détails, de quoi parle ce bouquin ?
On fait la connaissance de l’inspecteur Lorraine Fisher, partie chez sa petite sœur Jo et son neveu Freddie pour passer une semaine de vacances dans le comté de Warwick. 2 ans auparavant, une vague de suicides d’adolescents frappe le comté et affecte le moral de tout le monde. Quelques semaines avant l’arrivée de Lorraine, un jeune homme se tue en moto. Suicide ? Le cauchemar serait-t-il en train de recommencer ? Alors quand c’est Freddie qui disparaît subitement, l’enquête prend un tout autre tournant…

Le speech de départ est somme toute assez banal, mais bien exécuté.
L’aspect que j’ai le plus aimé dans ce bouquin, et je pense que c’est LE point fort du bouquin, c’est tout le côté harcèlement. On voit les changements que ce cancer a sur les adolescents qui en sont victimes. Ce genre d’ambiance où les parents ne se doutent pas que leurs enfants puissent avoir une double vie, qu’ils puissent vivre des choses à l’école qu’ils ne soupçonnent pas est toujours très prenant. J’ai beaucoup aimé suivre Freddie, ses passages étaient les plus addictifs comme je le disais.
Le reste de l’intrigue ne sort pas vraiment de l’ordinaire, on a affaire à une intrigue très classique, avec un dénouement classique.

Parlons rythme. Alors addictif ou pas ?
Ce que je vais vous dire va être assez paradoxal car je maintiens que ce ne sera pas pour moi un roman mémorable car trop simpliste. Et pourtant je l’ai bouffé en une journée. La plume est sympathique sans être spéciale. Les chapitres sont courts, ça s’enchaîne bien, et pourtant… C’est lent. Le rythme est lent, il ne s’y passe pas grand chose. On est pas du tout dans ce genre de thriller haletant qui va à 100 à l’heure, mais plutôt dans un thriller aux codes classiques qui prend son temps. C’est assez dommage car il aurait pu se passer beaucoup plus de choses, mais l’auteur a préféré rester dans le traditionnel. Ça plaira ou ça ne plaira pas, en tout cas ça reste une bonne lecture qui m’a fait passer un bon moment je tiens à vraiment le souligner, ce n’est pas un mauvais bouquin.

Pour aborder les personnages brièvement, et ça a également pesé dans le fait que ce ne soit pas une lecture incroyable, tous les personnages sont ma foi bien sympathiques mais aucun ne sort vraiment du lot. Oui ils sont quand même travaillés car chacun a sa part d’ombre, sa part de secrets, mais aucun n’est vraiment intéressant au point de s’y attacher. A part peut-être Gil qui est un homme à part, complexe et attachant et Freddie pour qui on a quand même beaucoup d’empathie.
Je parlerais du dénouement pour conclure, et là encore on est sur du très classique, pas de twist énorme où on ressort la bouche ouverte en criant des « Merde merde merde elle m’a eue ! ». Je n’avais pas vu venir qui était le responsable mais j’avais quand même deviné plusieurs aspects ce qui est plutôt dommage.

Je peux tout de même vous le conseiller. Alors plus particulièrement à tous ceux qui veulent commencer ce genre ou qui ne lisent que peu de thrillers car ce n’est pas un bouquin qui se démarque énormément. C’est assez soft, il y a des secrets de famille, des thèmes forts comme l’harcèlement qui sont intéressants, mais ça se lit surtout très vite !
C’est simple et ça fait plaisir parfois de ne pas avoir besoin de réfléchir 107 ans et de seulement se laisser aller dans l’histoire et dévorer les pages les unes après les autres. Je recommande 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s