Les jumelles – Claire Douglas

CHRONIQUE LIVRE #171 : Les jumelles – Claire Douglas

(340 pages) – 17,90 €

Résumé :

Douglas

 
 
 

Journaliste freelance, Abi Cavendish a fait une tentative de suicide et un séjour en hôpital psychiatrique après la mort de sa sœur jumelle dix-huit mois plus tôt.

Fragilisée par cette disparition dont elle se sent responsable, elle tombe sous l’emprise de Beatrice, une inconnue au charme fascinant chez laquelle elle emménage.
Beatrice Price est quant à elle la sœur jumelle de Ben.

A la mort de ses parents adoptifs, elle a acheté un hôtel particulier à Bath, où elle vit avec Ben, et s’est lancée dans la création de bijoux.

Ben, dont elle n’a découvert l’existence qu’à 19 ans, souffre de problèmes psychologiques…
Entre les membres de ce trio se nouent des liens de fascination, de désir et de répulsion, entretenus par les secrets les plus noirs…

 
 
 

SORTIE PREVUE AUX EDITIONS HARPER COLLINS NOIR LE 5 OCTOBRE 2016 !

 

Avis : J’avoue avoir été complètement victime de cette couverture et de ces phrases d’accroche : « L’une est morte, l’autre ment » ? Intriguant n’est-ce pas ?
Merci à la merveilleuse équipe de LP Conseils ainsi qu’à la maison d’édition Harper Collins Noir pour l’envoi de ce roman 🙂

Je n’ai lu que très peu de thrillers, romans noirs, qui abordait le thème de la gémellité. A bien y réfléchir, je n’en trouve même aucun de mémoire. J’avais tout de même quelques craintes en me plongeant dans cette histoire : serait-ce trop malsain ? Est-ce que je vais réussir à m’attacher aux personnages ?
Je me suis plongée dans cette histoire complètement à l’aveugle. Je n’avais pas relu le résumé depuis qu’on me l’avait proposé il y a de ça maintenant quelques semaines et j’ai voulu rentrer dans le bouquin en en sachant le moins possible. Le résumé, à mon sens en dit déjà beaucoup trop après relecture…

J’ai un avis assez mitigé malheureusement. Il y a de très bonnes choses dans ce roman, comme des moins bonnes à mon sens. Cela reste mon avis personnel évidemment, je ne dis pas que le livre est mauvais, car la plume elle est très agréable. Le livre est assez court, c’est écrit plutôt gros, l’histoire s’enchaîne très vite, peut être même trop vite ? On ne s’ennuie pas une seconde car il s’y passe toujours quelque chose.

Parlons rapidement de l’intrigue avant de vous donner mon avis plus en détails.
On fait la connaissance d’Abi, qui vient de perdre récemment sa sœur jumelle Lucy dans un accident de voiture. Dévastée par cette perte, elle croit la croiser partout. Un jour, elle va faire la connaissance de Béatrice, créatrice de bijoux, aimable et souriante. Lui rappelant Lucy, elle va tout faire pour devenir son amie. Quelques temps après, Abi emménage dans l’hôtel particulier de Béatrice, à Bath. Quelle surprise quand elle apprend qu’elle aussi à un jumeau : Ben. Plongez donc dans ce récit où se mêle de sombres secrets. Entre fascination et désir, cet hôtel particulier et ses habitants vous réserve beaucoup de surprises… 😉

Avouez que ce résumé donne très envie… Alors pourquoi j’ai été déçue ?
Je m’attendais déjà à une toute autre histoire, j’aurais voulu que l’intrigue ne se déroule pas exclusivement dans cet hôtel, bien que ce ne soit pas un huis clos, je vous rassure, ça reste tout de même centré à Bath, ce qui m’a pas mal déplu. Et pourtant, cela crée une ambiance et une atmosphère toute particulière, qui elle, m’a beaucoup plu. En effet, tout au long du livre on est prisonnier d’une sorte de cocon avec ces personnages tous plus mystérieux les uns que les autres. On ne connait pas vraiment Béatrice et Ben, ni le passé d’Abi, on ne sait pas ce dont ils sont capables. En parlant d’Abi justement, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle. Je l’ai trouvé vraiment instable et naïve par moment. Qui emménage chez une fille qu’elle ne connait pas juste parce qu’elle lui rappelle sa sœur décédée ?

Le gros point positif de ce bouquin c’est définitivement la paranoïa qui finit par toucher le lecteur. Il se passe beaucoup de choses dans cet hôtel, des bijoux, des lettres disparaissent et chacun en vient à suspecter l’autre. Le lecteur comme les personnages sont complètement perdus. On en vient à suspecter les deux amies, Abi et Béa à tour de rôle, on se dit « mais oui c’est elle, elle est louche !  » et puis la seconde d’après on jurerait que c’est l’autre la manipulatrice. On n’arrive pas à savoir laquelle agit bizarrement, et on flotte comme ça durant le récit dans une paranoïa qui ne se termine qu’au dernier quart du livre, quand on a enfin nos réponses. Il y a beaucoup de mystère et de secrets dans cette maison et je trouve que ça peut-être une bonne idée de lecture pour Halloween qui approche, mais ça reste une lecture simple, pas transcendante à mon sens.

Malheureusement pour moi, l’auteur Claire Douglas décide, en abordant le thème des relations de jumeaux, un virement assez malsain, qui m’a vraiment déplu. J’ai trouvé ça parfois assez glauque et dégoûtant. Bien sûr je ne peux pas comprendre n’ayant pas de jumelle, mais les deux ont une emprise assez bizarre et très malsaine l’un sur l’autre. Et c’est comme ça du début jusqu’à la fin, ce qui a un peu gâché ma lecture.
Autre point négatif à mon sens : le manque d’originalité dans la narration. Oui il y a beaucoup de rythme comme je le disais plus haut, il s’y passe toujours quelque chose, malheureusement il s’y passe toujours pareil. C’est assez redondant et je dois avouer que ça m’a parfois tapé sur le système. On retrouve toujours le même schéma : Ben au milieu, et les deux nanas autour qui se renvoi la balle afin d’attirer ses faveurs. Qui croire, qui choisir ? Abi ou Béa ? J’en avais marre de lire leurs disputes toujours similaires, c’est pour le coup, oui, assez redondant et pesant.

Pour résumer, une lecture plutôt mitigée pour moi. Une histoire sympathique, que j’ai pris plaisir à terminer mais qui n’a rien d’extraordinaire, c’est même plutôt simple. Le dénouement délivre ses réponses, qui sont tout de même assez surprenantes pour la plupart, ce qui est un bon point.
Je vous le conseille si la couverture vous intriguait beaucoup et si la gémellité vous intéresse. Moi qui aime beaucoup le genre du thriller, des romans noirs, je n’ai pas trouvé mon compte, mais ça reste une bonne lecture qui m’a bien diverti 🙂

Pour la note : 12,5/20.

Publicités

4 réflexions sur “Les jumelles – Claire Douglas

  1. Ce livre m’intrigue toujours autant, j’ai des frères jumeaux et je sais quel lien peut les unir, c’est quelques choses de vraiment intriguant je te jure, parfois ils m’ont fait flipper avec leur ressenti pourtant sans être avec l’autre.

    Je n’ai toujours pas fait ton règlement oupssssss, je suis débordée avec mes soucis actuels. Si tu veux pas le garder dis le moi 😉

    Je suis inscrite à ta newsletter depuis le début donc je reçois toujours un mail avant tes publications IG

    Bisous ma belle Anaïs

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s