Sukedachi 09 (Tome 1) – Seishi Kishimoto

CHRONIQUE LIVRE #168 : MANGA : Sukedachi 09 – Seishi Kishimoto

(208 pages) – 7,65 €

Résumé :

sukedachi_09_cover

 
 
 

Véritables incarnations de la loi du Talion dans le Japon féodal, les « Sukedachi », des guerriers d’élites, ont disparu après des siècles de présence… mais les voici de retour au sein d’une organisation gouvernementale pour appliquer leur justice : impitoyable, irrémédiable et définitive !

Bras vengeurs, assassins, mercenaires, anges exterminateurs ou démons… qui sont ces guerriers aux multiples noms ? Face à une société moderne qui semble trop laxiste vis-à-vis de la criminalité, les Sukedachi reviennent pour rétablir une justice radicale qui a fait ses preuves.

Mais où s’arrête la justice et où commence la vengeance ?

 
 
 
 

Avis : Résumé prometteur, couverture réussie, échos élogieux… Il ne nous en fallait pas plus pour nous donner envie de découvrir à notre tour ce que recelait « Sukedachi 09 » !
Merci infiniment aux éditions Kurokowa pour l’envoi de ce premier tome. Ce fût une très bonne découverte.

Si vous n’êtes pas trop manga, ou au contraire si vous en êtes mordus et que vous recherchez ardemment votre prochain shot mangaesque, n’allez pas plus loin, on vous conseille avec plaisir ce petit bijou.
Dans cette oeuvre basée sur le concept de la transposition dans le monde actuel de l’adage « œil pour œil, dent pour dent », nous allons suivre une unité spéciale appelée Sukedachi. En d’autres termes, si on vous a perdu à « transposition », le manga va traiter de vengeance haha. Les Sukedachis sont des personnes qui travaillent pour le gouvernement et qui sont chargées d’appliquer la « Loi de réparation » qui garantit aux proches d’une victime que le coupable subira les même sévices que ceux qu’il a infligé à son innocente victime.
Plutôt tentant et très immoral non ?

20160901_190132

Première réaction à chaud après la première lecture, pour ma part, moi jeune femme vite impressionnée, je dois dire que ce n’est pas un livre à mettre entre toutes les mains. Violent, sans aucune censure, avec un vocabulaire trash et libéré, si vous avez moins de 16 ans reposez-le tout de suite (bien que je ne sois pas votre mère, mais je vous aurai prévenu !). C’est un côté qui me dérange pas mal, bien que je trouve le thème et l’idée générale du livre très bien trouvée, et bien mise en place. Ce sera parfait pour les mecs, avides d’histoires gores, parole de Gueryska qui a beaucoup apprécié.

Si on veut se la jouer avocat du diable, on peut dire que Sukedachi 09 soulève le débat de la légitimité d’un acte de vengeance. Est-ce que le meurtrier devrait subir la même chose que ce que lui même a infligé ? Est-il légitime et cela devrait-il être légal d’œuvrer de cette manière ? Cela soulagerait-t-il les parents des victimes ? Est-ce que ça entraînerait une baisse des actes impardonnables ? En allant plus loin, on peut même faire un rapprochement avec le célèbre manga Death Note : peut-on juger de qui doit mourir ?

20160901_191526

Pour ce qui est des personnages, ce tome 1 n’est qu’une entrée en matière et on en apprend peu sur Yûji, notre personnage central. On en apprend également peu sur les autres Sukedachi. Malgré ça, on sent que chaque personnage cache sa part d’ombre, un passé difficile à avouer et duquel parler, du coup ça nous donne encore plus envie de lire les tomes suivants pour en apprendre plus haha. Chaque personnage est très intrigant, on sent qu’on ne nous dis pas tout, il y beaucoup de mystère.
Cependant on aborde quand même un peu le passé de Yûji et on comprend  assez vite pourquoi il a voulu devenir Sukedachi, mais je ne vous en dis pas plus sinon où est le plaisir 😉
On fait également la connaissance dans ce premier tome de Ryôko, une jeune fille qui vient d’arriver dans l’unité et que Yûji va former, affaire à suivre…

En résumé, on vous conseille fortement Sukedachi 09 qu’on a beaucoup apprécié, ce premier tome met en place l’histoire et pourtant il s’y passe énormément de choses !
C’est un manga au thème innovant et intéressant lié à une histoire qui nous cache bien des choses, le tout mis en scène par de superbes planches ! Attention de ne pas le mettre dans les mains des plus petits car ça reste tout de même assez hardcore et violent même si il y a quand même pas mal d’humour noir que nous, nous apprécions beaucoup…
Mais si votre truc c’est tout ce qui est intense et impitoyable, alors foncez dans votre librairie la plus proche !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s