Celui qui manque – Agnès de Lestrade

CHRONIQUE LIVRE #157 : Celui qui manque – Agnès de Lestrade

(50 pages) – 12 €

Résumé :

Celui-qui-manque-1

 
 
 
 
 
 

Violette, aîné de sept frères et sœurs, rêve d’être fille unique.
Sauf peut-être pour Moon, le petit dernier, qu’elle adore.

Un jour, Moon est retrouvé mort au fond de la piscine.

Qui a pu oublier de refermer la barrière de sécurité ?

 
 
 
 
 
 
 
 

Avis : Waou. J’ai adoré. Si vous tombez sur cette chronique par hasard, si vous ne connaissiez pas ce livre, je vous conseille vraiment de vous pencher dessus. Un grand merci aux éditions Alice pour la jolie découverte !

Ma chronique sera malheureusement très courte, la nouvelle faisant approximativement 50 pages, vous comprendrez que si je commence à trop argumenter vous n’aurez plus aucun plaisir à découvrir par vous-même de quoi ce bouquin retourne.

« Celui qui manque » est une histoire dramatique à la fois belle et tragique. On va nous raconter l’histoire d’une adolescente et de sa famille nombreuse, tous partis en voiture rejoindre les grands-parents pour les vacances. Malheureusement, cet été restera dans les mémoires pour les mauvaises raisons : Moon le plus jeune de la tribu se noie dans la piscine. Mais qui a bien pu laisser la barrière ouverte… ?

Ecrit gros, chapitres courts, plume simple et agréable, ça se lit d’une traite vous l’aurez deviné. Je dois dire que je ne pensais pas être autant touchée en si peu de pages, et pourtant si. Pari gagné pour l’auteur Agnès de Lestrade qui réussi complètement à happer le lecteur. On est plongés dans leur vie, on sait pertinemment ce qui va se passer et on attend l’accident, et quand ça arrive on ressent les vagues de peine et le désespoir de cette adorable famille et ça nous déchire le cœur. En quelques pages on passe du sourire à la peine, on vit avec eux le deuil ce petit garçon parti trop tôt.

Les personnages sont assez peu développés, il n’y a évidemment pas assez matière pour parler d’eux plus en détails, sauf pour Violette peut-être, l’adolescente amoureuse et insouciante qu’on suit tout au long de l’histoire. On sent qu’elle aime profondément ses proches mais qu’elle souffre d’être dans une aussi grande fratrie. Il est vrai que cela doit être dur de trouver sa place et de s’exprimer quand on est membre d’une famille nombreuse. Mais je dois dire que j’ai trouvé cette famille vraiment très mignonne et soudée, ils se serrent les coudes dans ces moments difficiles et c’est un très beau message. On sait à la fin qui a laissé la barrière ouverte et qui du coup a entraîner l’accident du petit Moon, et j’ai été contente de savoir, même si je l’avais plus ou moins deviné, je suis heureuse d’avoir mes réponses et de ne pas finir frustrée, sur une note négative. Cela m’aurait clairement laissé un goût amer.

J’ai également beaucoup apprécié la seconde partie du livre où l’auteur nous parle directement, le récit est terminé mais Agnès nous explique comment lui est venue l’idée du roman, l’importance d’un bon titre, ses craintes, ses angoisses de mère, etc.. C’était très agréable et intéressant à lire.

Pour conclure, je vous conseille vraiment ce petit livre si vous tombez dessus par hasard, petit bémol pour le prix, il est à 12 € et se lit extrêmement vite, mais c’est une histoire vraiment triste et bouleversante qui moi, m’a beaucoup plu et touché. Je recommande ! Jolie découverte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s