Sur ma peau – Gillian Flynn

CHRONIQUE LIVRE #151 : Sur ma peau – Gillian Flynn

(380 pages) – 7,10 €

Résumé :

9782253120704-T

 
 
 
 

La ville de Wind gap dans le Missouri est sous le choc : une petite fille a disparu. Déjà l’été dernier, une enfant avait été sauvagement assassinée…

Une jeune journaliste, Camille Preak, se rend sur place pour couvrir l’affaire. Elle même a grandi à Wind gap. Mais pour Camille, retourner à Wind gap, c’est réveiller de douloureux souvenirs.
À l adolescence, incapable de supporter la folie de sa mère, Camille a gravé sur sa peau les souffrances qu’elle n’a pu exprimer. Son corps n’est qu’un entrelacs de cicatrices…

On retrouve bientôt le cadavre de la fillette. Très vite, Camille comprend qu’elle doit puiser en elle la force d’affronter la tragédie de son enfance si elle veut découvrir la vérité…

 
 
 
 
 

Avis : J’avais trouvé ce livre de poche à Emmaüs un jour par hasard, au détour d’une étagère blindée de thrillers et de policiers en tout genre. Je connaissais Gillian Flynn, ayant déjà lu par le passé « Les lieux sombres » que j’avais A-DO-RE, je savais que sa plume sombre et rythmée me ferait passer un bon moment, encore une fois. D’ailleurs en parlant des « Lieux sombres », c’est un des rares thrillers qui m’est resté en tête longtemps et donc je me souviens encore du dénouement parfaitement c’est pour dire ! Je vous le conseille donc fortement si vous avez le cœur bien accroché ! L’adaptation cinématographique est également un petit bijou.

J’ai fait cette lecture commune avec l’adorable Les Mots de Gaïange (j’avoue que je l’ai commencé et fini avant elle mouahaha mais il me tentait trop aussi !). J’espère que tu apprécieras ta lecture autant que moi, j’ai hâte qu’on puisse en discuter 🙂

Je partais donc assez confiante, en plus on va pas se mentir c’est un petit bouquin ça se dévore assez rapidement, je pensais fortement que le charme allait opéré encore une fois. Bilan une fois la dernière page tournée : aïe, je suis malheureusement un peu mitigée.
Je dois avouer que je ne sais pas vraiment me placer concernant ce roman, ce n’est pas un mauvais thriller, bien au contraire, mais j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, j’ai eu du mal à m’attacher à notre personnage principal. Je pense que je m’attendais à autre chose, mais en même temps c’est totalement du Gillian Flynn, vous me suivez ?

Parlons brièvement de l’histoire, on va suivre Camille Preak, une jeune journaliste trentenaire de Chicago, qui, un jour, se voit confier un rôle important pour sa carrière : couvrir une affaire atroce de meurtres de fillettes dans sa ville natale de Wind Gap dans le Mississipi. Pour l’instant rien de bien innovant vous me direz, mais tout va finir par se gâter… Malheureusement pour elle ce retour à Wind Gap sera vite synonyme de cauchemar. Ayant eu une enfance difficile, Camille a gravé sur sa peau son mal-être et sa souffrance. Elle devra s’armer de courage et de sans-froid pour essayer de découvrir les vérités qui l’attendent.

J’ai adoré la plume de l’auteur. Encore une fois, Gillian Flynn a ce don pour créer une ambiance toute particulière et propre à son style. Oui c’est glauque, oui c’est sombre et oppressant, mais c’est ce qui fait qu’on est autant plongé dans l’action à mon sens. Comme pour « les lieux sombres » j’ai été parfois mal à l’aise à certains passages, c’est des histoires difficiles, abordées avec beaucoup de noirceur. Je ne suis pas certaine que ce livre est fait pour vous si vous n’avez pas le cœur bien accroché ! Je tiens à faire une nuance tout de même ce n’est pas glauque dans le sens où il y a beaucoup de descriptions de cadavres, de scènes de torture, etc… Bien au contraire, on a ça à aucun moments, mais c’est plus psychologique, il y a des scènes et même l’ambiance en générale est difficile. Après moi c’est ma came haha.

J’ai beaucoup aimé les personnages. Je pense que c’est là aussi la spécificité de Gillian Flynn, elle met toujours en scène des personnages compliqués, torturés, brisés. Ils ont toujours des points faibles, ils sont toujours extrêmement blessés par la vie et par les souffrances qu’ils gardent en eux, on sent que ça les bouffe, qu’ils n’arrivent pas à les exorciser. Après je n’ai réussi à m’attacher à aucun d’eux. Même pas à Camille qui pourtant n’a vraiment pas eu une vie facile et qui n’est clairement pas au bout de ses peines, mais je ne sais pas ça ne l’a pas fait, son côté vulnérable ne m’a pas émue, même si j’ai eu de la peine pour ce qu’elle a dû subir.

Là où l’auteur a excellé et ce qui me fait dire que ce n’est pas une mauvaise histoire c’est dans le dénouement, elle m’a fait douter absolument tout le temps. J’ai suspecter les uns, les autres, j’étais certaine parfois pour finalement me faire complètement surprendre dans les toutes dernières pages. C’est ce que j’aime dans les thrillers, c’est que ça nous réserve toujours des surprises. Avant d’avoir lu la toute dernière ligne, on ne peut pas vraiment savoir où l’auteur va nous mener. La plume est simple, c’est prenant. Petit bémol néanmoins pour la longueur des chapitres, j’ai vraiment du mal avec les bouquins qui ne passent au chapitre suivant que toutes les 25 pages.

En tout honnêteté, je pensais que j’allais plus aimer que ça. Je n’ai pas vraiment de points négatifs à dire, je n’ai rien trouvé de vraiment dérangeant ou mauvais et pourtant je n’ai pas trouvé ma lecture addictive. Ce n’est pas LE thriller que je recommanderais absolument.
J’ai bien aimé, j’ai trouvé ça sympa, surprenant, l’auteur sait comment jouer avec le lecteur ça y’a pas à dire, mais je pense que j’attendais à tout autre chose ou peut-être que mes attentes étaient trop grandes et que du coup j’ai été déçue.
Néanmoins et je conclurais sur ça c’est un bon thriller, bien mené, on nous distille des informations et des révélations importantes pour l’enquête au compte-gouttes et c’est pour ça que je vous le recommande si les ambiances sombres et glauques ne vous rebutent pas ! Bons frissons 😉

Pour la note : 15/20.

Publicités

2 réflexions sur “Sur ma peau – Gillian Flynn

  1. Pour une première lecture commune avec toi je dois dire que nos chroniques sont un peu ressemblantes, même si la mienne pas vraiment de le « J’aime pas ».
    La prochaine je choisis un livre, peut être 7 jours à rivers falls si tu veux?! mais là je suis bien prise en ce moment,je te tiens au jus dès que je peux m’y mettre et si tu es partante. 😉

    J'aime

    1. Oui on a quand même eu un ressenti plutôt similaire !
      Ah oui avec grand plaisir, en plus c’est un livre qui traine depuis longtemps dans ma PAL, dés que tu as du temps on se fait ça avec plaisir 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s