La loi du coeur – Amy Harmon

CHRONIQUE LIVRE #149 : La loi du cœur – Amy Harmon

(425 pages) – 17,90 €

Résumé :

Capture d’écran 2016-07-30 à 01.46.04

Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette. Au journal de vingt heures, ce nourrisson âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort, abandonné par une mère accro au crack, a été baptisé Bébé Moïse.

Les gens adorent les bébés, même les « bébés crack ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants, puis des adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie.
Moïse était amoché. Mais il était aussi étrange, et tellement beau. Il allait changer ma vie, plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être dû écouter les conseils de ma mère et rester à l’écart. Moïse lui-même m’avait prévenue…

 
 

Avis : Je n’ai lu absolument aucun avis sur ce roman avant de me plonger dedans. Pas envie d’être spoilée inutilement où de garder en tête des hypothétiques critiques négatives. J’avais envie de découvrir, simplement avec ce que me disait le résumé, ce que ce bouquin me réservait. Je remercie chaleureusement les éditions Robert Laffont et plus particulièrement la Collection R pour cet envoi ! J’étais aux anges !

Il faut savoir que j’avais A-DO-RÉ l’histoire, la profondeur et l’intensité de la plume d’Amy Harmon dans « Nos faces cachées » et je dois vous avouer qu’il ne m’en fallait pas plus pour me plonger dans « La loi du cœur ». Malheureusement pour moi et j’en suis la première déçue croyez-moi, ça ne l’a pas vraiment fait. Laissez-moi vous en dire plus…
Le bouquin commençait bien, on fait la connaissance de Georgie, une adolescente simple, vive, amoureuse de chevaux et de rodéo. Très vite, elle tombe sur Moïse, LE « bébé crack » dont tout les journaux locaux ont parlé bien des années en arrière. Abandonné lorsqu’il était nourrisson par sa mère toxico dans un Lavomatic, il a survécu. Bien du temps est passé. Ballottée de famille en famille, perturbé, rebelle, il fini par atterrir à Levan chez sa grand-mère. Passionné de peinture et peu sociable, Moïse peine à s’ouvrir à Georgie, mais cette dernière en a décidé autrement…

J’ai adoré le prologue. Quand j’ai commencer à lire ce roman, les quelques pages de cette introduction m’ont tout de suite extrêmement plu, j’étais de nouveau sous le charme de la plume de l’auteur, de nouveau immergée dans cette histoire qui promettait une belle et douloureuse histoire d’amour.
En effet, je ne m’étais pas trompée. La relation entre Georgie et Moïse est très belle. Elle n’est pas simple, faut se l’avouer, Moïse surtout n’aide pas, mais on sent qu’il n’arrive pas à résister et à mettre des barrières bien longtemps à notre blondinette préférée. J’ai beaucoup aimé leur duo, j’ai aimé les découvrir sous un nouveau jour quand ils sont ensemble, j’ai aimé la manière dont ils se taquinent, dont ils s’ouvrent l’un à l’autre.
Le gros point positif de ce roman, à mon sens, c’est bien sûr La plume de l’auteur. Elle est entraînante, très addictive. J’ai retrouvé ce que j’avais adoré dans « Nos faces cachées » : cette beauté dans la tournure des phrases. C’est poétique, il y a de très beaux passages, des mots qu’on aimerait toutes et tous entendre, des passages qui méritent d’être lus et relus. Les chapitres sont alternés, ce qui apporte vraiment un charme en plus au roman, cela permet d’avoir tour à tour, le point de vue de Georgie, puis celui de Moïse. Les deux sont très différents, mais se complètement à la perfection. J’ai adoré le fait que leur relation ne soit pas « facile ». Beaucoup trop d’histoires d’amour, dans beaucoup trop de romans young-adult se déroulent comme un conte de fée. La leur n’en a clairement pas l’allure, et c’est ce qui est appréciable. Je ne dis pas que j’apprécie les voir souffrir ou autre, en tant que lecteur on a envie qu’ils se retrouvent, mais je trouve que cela rend l’histoire encore plus belle quand c’est semé d’embûches.

Autre point très sympathique, l’histoire évolue et se déroule sur plusieurs années. On fait la connaissance de nos personnages adolescents, pour ne les quitter que 7 ans plus tard. On peut suivre leur évolution, leur maturité etc… J’ai beaucoup apprécié.

Malheureusement il n’y a pas eu que des points positifs, et c’est pour cela que ce fût une petite déception. Je m’attendais clairement à autre chose pour être franche, oups.
Je m’explique. Si vous commencez à me connaître vous savez que tout ce qui part dans le fantastique et le paranormal c’est clairement pas ma tasse de thé (vraaaaaiment pas). J’ai été surprise au fil des pages, de voir que ça prenait ce chemin-là. Vous comprenez donc que ça ne pouvait pas être un coup de cœur !
Pourtant je l’ai lu jusqu’au bout car j’étais intriguée de savoir comment ça allait se terminer.
J’ai été vraiment gênée par cet aspect « Don » que possède Moïse. Je suis vraiment pas fan de ce genre de choses et ça m’a même mit pas mal mal à l’aise par moments (et oui la petite chochotte qui sommeille en moi adore les thrillers mais quand ça touche au paranormal y’a plus personne).
Pour vous donner une idée du style du bouquin, ça m’a beaucoup fait penser à la série « Ghost Whisperer » c’est exactement le même style, version Young Adult mettant en scène deux ado compliqués.

Autre point qui m’a dérange : Moïse.
J’ai pas réussi à m’attacher à lui. J’ai pas réussi à compatir à ce qui lui arrive. Je l’ai trouvé vraiment bizarre et légèrement flippant sur les bords. Je peux comprendre qu’avec la vie qu’il a eu et le fait qu’il voit des morts il puisse être vraiment perturbé, mais je trouve qu’il a des réactions qui ne sont vraiment pas appropriées. Je l’ai trouvé vraiment distant et torturé. J’ai aimé l’influence qu’a eu Georgie sur lui, mais ça ne m’a pas aidé à mieux le cerner. C’est un personnage vraiment spécial, à la fois on a envie de le protéger et à la fois il est tellement énigmatique et surprenant qu’il fait limite un peu peur. Heureusement que l’auteur inclut ses pensées car on comprend pourquoi il agit ainsi et pourquoi il met autant de limites entre lui et les autres.

C’est un bouquin qui réserve son lot de surprises. Je pense que c’est la meilleure pub que je peux lui faire. Si vous voulez vous retrouvez sur le cul, si vous voulez vous plonger dans une relation qui ne sera pas toujours simple, avec de l’action, des rebondissements, une plume magnifique, des personnages atypiques sous fond de paranormal et de policier, « La loi du cœur » peut vraiment vous plaire !
Ça ne m’a pas vraiment convaincue faut dire que l’univers de l’équitation n’est pas vraiment ce que je préfère cela n’aide pas… Mais c’est à charge de revanche… Car ça reste une auteur qui m’a bouleversée par le passé. Je retenterais un de ses prochains livres, c’est certain 😉

Publicités

Une réflexion sur “La loi du coeur – Amy Harmon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s