Le jeu du maître – James Dashner

CHRONIQUE LIVRE #142 : Le jeu du maître – James Dashner

(285 pages) – 17,90 €

Résumé :

1507-1

 
 
 
 
 

Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n’existent plus, il reste la réalité virtuelle : comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social.

Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle.
Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l’évidence, effrayante.
L’intelligence artificielle aurait-elle pris le pas sur la réalité ?

 
 
 
 
 
 
 

Avis : Je dois dire que je tire un peu la gueule en rédigeant cette chronique… Et je vais vous dire tout de suite pourquoi.
Avant toute chose, je voudrais remercier chaleureusement les éditions France Loisirs et plus particulièrement la géniale Alexandra, avec qui j’ai eu un très bon feeling. Un grand merci pour l’envoi de ce livre qui me tentait depuis sa sortie ! 😉

J’avais fondé de gros espoirs concernant ce petit bouquin. Avant de le commencer j’étais d’ailleurs persuadée que c’était un One-Shot, ou comme j’aime les appeler : « Un petit bouquin qui se digère sans avoir à se soucier de se souvenir trop longtemps des détails et du noms des personnages » haha. Malheureusement c’est au moins une duologie, le tome 2 étant prévu pour Octobre 2016.
Alors verdict… ? Je n’ai pas accroché. Et je suis carrément embêtée parce que j’avais A-DO-RÉ la plume de James Dashner dans la saga de L’épreuve. J’avais aimé sa manière addictive de nous plonger dans le récit, son univers audacieux et qui sortait de l’ordinaire, ses personnages forts et attachants… Et là gros bide, je n’ai rien retrouvé de ce qui me plaisait autant que dans ses précédents bouquins. Je vais tout de même essayer de vous dire en quelques points ce qui ne l’a pas fait, et les points positifs que j’ai tout de même pu relever. Je ne vais pas me tenter à vous faire un résumé à ma sauce car c’est tout de même assez compliqué à narrer.

Parlons positif pour commencer si vous le voulez-bien, je ne suis tout de même pas un tyran.
On commence par l’univers. C’est ce qui m’a tout de suite attiré, comme beaucoup d’entre vous je pense. Après le labyrinthe, je me demandais avec quoi l’auteur ferait son grand retour, et c’est dans l’univers des jeux vidéos que monsieur Dashner a jeté son dévolu. J’ai toujours beaucoup aimé ce monde-là, du gaming et du virtuel, c’est donc sans surprise que j’étais très intriguée. J’ai beaucoup aimé le fait qu’il instaure un vocabulaire spécifique à son univers, mais n’ayez craintes si vous êtes autant familière avec une manette de console qu’avec une tronçonneuse, le lexique est très facile à saisir, vous ne serez donc pas perdue au bout de quelques pages !

Autre gros point positif, les personnages de ce roman… Et leur humour !
La midinette qui se cache au fond de moi a toujours été sensible aux traits d’humour dans les bouquins et je dois dire qu’ici ce fût également le cas. J’ai beaucoup aimé le trio que formait Michael, Byron et Sarah, on les sent très soudés, très amis. Ils se cherchent constamment et se lance de petites piques, se répondent avec sarcasmes etc… J’aime beaucoup ce genre d’humour piquant et je n’ai absolument pas été déçue sur ce coup-là. Michael, notre héros est un jeune homme courageux qui n’a pas peur d’affronter le danger. Il est déterminé et à la fois sensible. Sérieusement comment ne pas l’aimer ?

Ce qui est également très bien dans ce livre c’est l’action. Il en est bourré. Ce n’est pas le genre de livres où on s’endort sur une description de 2 pages d’un pot de fleur c’est certain. Il y a des rebondissements, des combats, du danger. Nos protagonistes sont sans cesse en mouvement et on a pas le temps de s’ennuyer.

Il est l’heure de passer aux choses qui fâchent, et je vais aborder les points qui sont (à mon sens) négatifs. Tout d’abord, j’ai trouvé que l’auteur se perdait parfois dans son récit, j’ai eu l’impression qu’à plusieurs moments cela ne rimait pas à grand chose, on savait pas vraiment, en tant que lecteurs, où l’auteur désirait nous mener. C’est également assez prévisible, à part les dernières pages, qui m’ont vraiment surprise et beaucoup plu.
J’ai pas non plus accroché à l’histoire en elle-même. L’intrigue ne m’a pas emballée, j’ai pas ressenti le besoin de m’y replonger très vite, cela m’a même fait l’effet inverse… Le livre ne fait même pas 300 pages et pourtant j’ai pris pas mal de temps à en venir à bout, ce qui est assez rare chez moi je dois dire. Je pensais frôler le coup de cœur avec cette lecture et le côté virtuel, jeux vidéos mais c’est une déception. Je dois dire que cela ressemble également beaucoup à la quête de Thomas et des autres jeunes, ils doivent passer des épreuves plus dures les unes que les autres pour s’en sortir. Cela dit ça ne m’a pas vraiment dérangé. Le côté sanglant en revanche m’a un peu refroidi. Pourquoi tant de violence sous prétexte que la mort n’existe pas ? Je pense que certains passages auraient pu être évités.

Autre point qui m’a déçue : tout ce mystère autour de ce dangereux et énigmatique joueur : Kaine. Oui tout gravite autour de lui mais je suis vraiment déçue qu’on doive attendre la fin du livre pour que mon intérêt soit titillé. C’est peut-être un peu trop long à se mettre à place.

Pour résumer cette longue chronique, vous excuserez ma langue trop bien pendue. Félicitations si vous êtes arrivés jusque là haha.
Je voudrais tout de même vous conseiller cette nouvelle trilogie, car c’est du James Dashner et que ce bouquin a eu tout de même énormément d’avis positifs, peut-être que vous accrocherez plus que moi, je ne peux que vous conseiller de le tenter, on ne sait jamais !
« Le jeu du maître » vous plonge dans un univers virtuel très bien retranscrit, avec beaucoup d’actions et d’humour. Petit bémol pour l’excès de violence et l’intrigue qui ne m’a pas du tout emballé à mon grand regret.

Publicités

2 réflexions sur “Le jeu du maître – James Dashner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s