À demain, Lou – Marie-Claude Vincent

CHRONIQUE LIVRE #133 : À demain, Lou – Marie-Claude Vincent

(160 pages) – 16 €

Résumé :

9782221189931

 

Ça ressemble à quoi la vie, à douze ans, quand le bonheur se fracasse ?

Élisabeth, Lou et la petite Laura forment avec leurs parents une famille unie et joyeuse. Jusqu’au jour ou Éli part passer le week-end chez une amie et ne revient pas.

Bloquée par le silence des adultes, Lou n’ose pas poser de questions.

Le corps pressent ce que l’esprit refuse d’accepter, mais admettre qu’Éli est morte serait plus terrible encore que ce mutisme qui, peu à peu, empoisonne tout.

C’est sur cet événement que Lou revient à la veille de ses seize ans, l’âge d’Éli à sa disparition.

Comment continuer à vivre sans cette grande soeur qu’elle chérit tant ? Comment se résoudre à devenir plus vieille qu’elle ?

Comment cesser d’être « la petite sœur d’Éli » ? Il va bien falloir, pourtant, passer ce cap…

 
 

Avis : Waouh ce bouquin. Il y a des livres que l’on n’apprécie pas, d’autres qui nous font rire à en avoir les larmes aux yeux, et certains comme celui-ci nous bouleversent profondément.
Je tourne la dernière page de ce roman à l’instant et je ne sais pas si je vais réussir à oublier cette histoire tout de suite, ni à lire autre chose. Je remercie chaleureusement les éditions Robert Laffont pour l’envoi de ce roman.

J’avais très envie de découvrir cette histoire même si je savais rien qu’en lisant la quatrième de couverture qu’il allait complètement me retourner. Ça n’a pas raté.
Pour vous parler brièvement de l’histoire on va faire la connaissance de Lou et de sa famille. Un jour, sa grande sœur Elisabeth ne rentre pas à la maison comme c’était prévu et leur univers pourtant bien huilé se fracasse en mille morceaux. Comment vivre sans grande sœur ? Comment vieillir sans Elisabeth ?

J’ai adoré ce roman. Du début à la fin, l’auteur Marie-Claude Vincent m’a complètement entraîné dans son univers. C’est assez rare que j’accroche autant avec la plume d’une ou d’un auteur, mais dès les premières lignes j’ai su que ce serait pour moi une merveilleuse lecture, tant déchirante que magnifique.
J’ai été vraiment remuée par cette histoire. On est directement plongés dans le vif du sujet, on apprend dès les premières lignes quand et comment Lou à apprit pour la mort de sa sœur et c’est quelque chose de très brutal. Ayant moi-même une grande sœur, le livre prenait une dimension vraiment spéciale, je ne m’imagine pas sans elle, ni grandir sans elle et je comprends à quel point, à 12 ans, on puisse se sentir démuni, perdue et immensément triste.

En parlant des personnages, je trouve que l’auteur à fait un travail remarquable avec Lou. Je ne pensais pas ressentir autant de choses durant ma lecture. Lou est une jeune fille qui m’a profondément émue. J’ai ressenti sa solitude, sa peine, j’ai eu beaucoup d’empathie pour elle et j’ai vraiment eu l’impression de vivre l’histoire avec elle, ce qui, je dois l’avouer, m’arrive rarement.
Comment arriver à se construire quand on perd ses repères ? Comment arriver à être soi-même quand le fantôme de votre sœur plane toujours dans l’air ? L’auteur fait remonter des sujets et des questions cruciales tel que le deuil, et la manière de vivre avec tout cela, comment arriver à vivre malgré la perte d’un être cher.

Je vous conseille vivement ce magnifique bouquin qui m’a beaucoup touché. J’ai particulièrement aimé la conclusion de ce livre plein d’espoir pour l’avenir.
« A demain, Lou » est un récit court mais intense qui vous remuera les tripes. L’auteur signe ici un roman parfaitement exécuté sur les épreuves de la vie, dont la narration sans chapitres rend l’oeuvre tout à fait addictive. J’ai été enchantée de pouvoir découvrir sa plume saisissante qui m’a tiré quelques larmes. Je recommande !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s