Tout plutôt qu’être moi – Ned Vizzini

CHRONIQUE LIVRE #130 : Tout plutôt qu’être moi – Ned Vizzini

(400 pages) – 19 €

Résumé :

toutplutotquetremoi

 
 

Comme beaucoup d’adolescents, Craig est bien décidé à réussir sa vie.

Il intègre l’une des plus prestigieuses prépas de New York, de celles qui font de vous un homme et assurent votre avenir.
Seulement, au bout d’un an, il ne mange plus, ne dort plus, n’arrive plus à se lever, pense sans arrêt à ses devoirs, ses exams et à la jolie copine de son meilleur ami.

Pour faire front à tout ça, il ne trouve d’autre solution que de fumer de l’herbe en glandant pendant des heures.
Craig est pris dans une spirale d’anxiété, d’inquiétudes, de peurs qui l’acculent et le paralysent.

Comment en est-il arrivé là ?

 
 
 
 

Avis : Pas un coup de cœur, mais une lecture bouleversante dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui… « Tout plutôt qu’être moi » est le récit d’un appel au secours, d’une revanche sur la vie, d’une course contre la dépression.
L’histoire d’un adolescent à bout de force qui veut s’en sortir et qui s’en donne les moyens.
Pas besoin de vous en dire plus pour que vous compreniez aisément que j’ai beaucoup aimé ce livre. Je remercie chaudement les éditions La belle colère pour cet envoi !

J’ai appris en cours de lecture que l’auteur Ned Vizzini s’était donné la mort quelques temps après l’écriture de ce roman. Ça a donné tout de suite une autre dimension au bouquin, une dimension plus réelle, plus touchante, plus percutante. J’ai été vraiment émue et totalement sous le choc par cette nouvelle, je pense que ces mots et son message magnifique de guérison n’ont pas réussi à le sauver mais sa plume à la fois drôle et tragique restera dans les mémoires.

Je me suis plongée dans cette histoire sans savoir exactement de quoi il parlait, à l’aveugle, et je ne regrette absolument pas. J’ai trouvé le sujet très difficile, fort et d’actualité : la dépression. C’est traité de manière vraiment tendre sans jamais tomber dans ce côté mélodramatique qu’on aurait pu retrouver et ça marche. C’est fluide, c’est bien pensé, ça se dévore. On découvre les facettes de cette maladie, les côtés durs et angoissant et les côtés plus légers. On apprend le quotidien d’une personne touchée par ce mal, on aperçoit, le temps de quelques centaines de pages, comment la dépression gagne du terrain, comment elle répand ses idées noires. C’était vraiment une lecture intéressante.

On va faire la connaissance de Craig, un adolescent intelligent, ingénieux, plein de charme, qui après avoir fait sa rentrée dans une école pour petits génies, tombe peu à peu dans une dépression.
J’ai aimé voir sa relation avec ses parents, sa relation avec sa psy, ses pensées, son raisonnement. Je l’ai trouvé extrêmement courageux et réfléchi pour un gamin de 15 ans. Il affronte ses démons et fait tout pour s’en sortir même si parfois il aimerait tout abandonner.

Je vous recommande ce livre, c’est un magnifique message d’espoir pour toutes les personnes touchées par la dépression. D’un sujet tabou, Ned Vizzini en fait un hymne à la vie. Il s’exprime avec délicatesse et justesse et signe avec « Tout plutôt qu’être moi » un roman magnifique.
Je recommande ! Ne passez pas à côté de cette œuvre.

Pour la note : 15,5/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s