L’étrange cabaret des fées désenchantées – Hélène Larbaigt

CHRONIQUE LIVRE #125 : L’étrange cabaret des fées désenchantées – Hélène Larbaigt

(145 pages) – 32 €

Résumé :

C1-Etrange-cabaret-BD

 

Grouillant et grinçant, tel un concert de voix dissonantes, il s’avance.

L’Étrange Cabaret, le cirque des curiosités, le spectacle de monstres chimériques, le music-hall des fées désenchantées.

Oserez-vous franchir ses lourdes tentures pourpres pour assister au plus dangereux et délicieux des spectacles ?

Voyagez avec les fées de la Belle Époque, dans les cités du Vieux et du Nouveau Monde, mais méfiez-vous, le Cabaret  recèle des secrets qui vous envoûteront… Que s’est-il passé dans la loge 633 que l’on dit hantée, où une fée fut assassinée ? Que cherche réellement Morte Vanité, elle qui fait errer le Cabaret à travers le monde entier ?

 
 
 

 

Avis : Je tiens avant toute chose à remercier chaleureusement les éditions Mnémos pour cet envoi et pour leur confiance.

Êtes-vous prêt toutes et tous à faire le grand plongeon à l’automne 1884 et à vous immerger totalement dans l’univers loufoque et décalée de l’étrange cabaret ?
Vous-êtes vous déjà demandé qui étaient vraiment ces étranges fées dont vous ne connaissez que le nom ? Quelles sont les légendes qui entourent Baba Yaga, les sœurs de Tarot, Ona Oknata ?
Suivez les Jackrabbits sans crainte et voyez où cela va vous mener…

A

J’ai adoré cet album. Epais, bien fourni, avec des finitions superbes  c’est un objet livre époustouflant qui vous promettra de longues heures de délicieuse lecture.
J’ai pris mon temps pour découvrir cette œuvre, on suit une histoire qui s’étend sur tout le livre mais également plusieurs histoires dans celle-ci où l’auteur Hélène Larbaigt nous narre avec perfection le mythe et la description de chacune des 12 fées présente au cabaret. Apprenez à les connaître pour ne jamais les oublier.
J’ai adoré la plume. Je trouve que combiné aux dessins cela donne une ambiance très particulière, quasi mystique qu’on imagine parfaitement en pénétrant dans cet univers. Hélène Larbaigt emploi un lexique ancien, pas du tout moderne mais qui correspond véritablement à l’époque et cela confère encore plus à l’œuvre une dimension magique.

2

J’ai été, du début à la fin, complètement ensorcelée par la beauté des dessins parfois triste, sensuel, malicieux… A mi chemin entre Benjamin Lacombe et Tim Burton, cet univers féerique ravira tous les amoureux du burlesque et du steampunk.
Chaque détails est soigné, rien n’est laissé au hasard, il vous faudra, cher visiteur du cabaret, quelques bonnes minutes pour détacher vos yeux des nombreuses illustrations.

3

Complètement séduite par l’univers créer par l’auteur, je ne peux que vous recommander vivement de vous procurer ce magnifique album qui vaut clairement le coup d’œil. Je ne souhaite pas, et cela est volontaire, trop vous en dire car cela brisera la magie de la découverte…

13246126_10206731379539853_285223714_n

 
 
 
Qu’attendez-vous pour acheter votre billet d’entrée ?
Morte Vanitée vous attend pour commencer le spectacle, ne trainez-pas 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s