Tout n’est pas perdu – Wendy Walker

CHRONIQUE LIVRE #123 : Tout n’est pas perdu – Wendy Walker

(340 pages) – 21€

Résumé :

Couverture-Roman-Walker-Tout-Pas-Perdu


La vérité peut vous reconstruire, elle peut aussi vous détruire.

Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut.
Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt.
Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée.

Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, tous lui confient leurs pensées les plus intimes, laissent tomber leur masque en faisant apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles.

Parmi eux, Charlotte, la mère de Jenny, et Tom, son père, obsédé par la volonté de retrouver le mystérieux agresseur.

 
 

Avis : J’ai pris beaucoup de temps à lire ce livre, ce qui n’est vraiment pas dans mes habitudes d’ordinaire, pourtant il ne fait que 300 pages, j’aurais dû l’engloutir en 2 ou 3 jours, et pourtant 10 jours après j’y étais encore. Ne vous méprenez pas ce n’est absolument pas la faute de ce roman car vous le verrez par la suite j’en ai pensé le plus grand bien, mais je pense que ce n’était tout simplement pas le bon moment pour moi d’enchaîner avec un thriller, mais tant pis c’est fait ! Haha

Je remercie grandement Babelio et les éditions Sonatine pour m’avoir permis de découvrir ce bouquin grâce à une opération masse critique privilégiée ! La couverture et le résumé étaient terriblement alléchant.

« Tout n’est pas perdu » de quoi ça parle ? On va faire la connaissance d’Alan Forrester, un psychiatre de renom, qui va prendre en charge une jeune adolescente, Jenny Kramer et ses parents. Bouleversée et sous le choc, cette lycéenne ne se souvient plus du soir où elle a été agressée et violée dans les bois durant une fête. Mais pour aider la police à retrouver le coupable, Jenny doit se souvenir en détails de cette terrible nuit. Et c’est là qu’Alan intervient. Sera-t-il en mesure de lui faire retrouver la mémoire ? Et à quel prix ? Sont-ils prêts pour la vérité ?

J’ai trouvé ce livre palpitant ! Un petit bijoux du genre.
Un des gros points positifs de ce thriller psychologique c’est le choix de la narration. Je n’avais que très peu lu et même quasiment jamais je dois dire, de livre de ce style. Du début à la fin nous n’avons le point de vue et nous ne suivons qu’un seul et unique personnage : le psychiatre Alan Forrester.
J’ai été plutôt sceptique au début, quand j’ai compris qu’au fil des chapitres nous n’aurions que la vision de cet homme, mais je me suis laissée prendre au jeu et dois bien avouer que c’était un pari risqué mais définitivement réussi avec brio.
J’ai du mal à croire que l’auteur Wendy Walker signe ici son tout premier roman. C’est écrit avec beaucoup de recul, sans longueurs, fluide et complètement addictif. J’ai été vraiment époustouflée par la manière dont elle nous plonge au cœur de cette terrible histoire et la façon dont elle distille au bon moment des informations croustillantes qui bousculent complètement la suite de l’histoire et nous laissent, nous lecteurs, sur les fesses.

Nous découvrons les personnages chacun leur tours, quand ils se succèdent dans le cabinet de ce psychiatre, et nous apprenons à les connaître petit à petit. Notamment les parents de Jenny : Charlotte et Tom. J’ai adoré le fait qu’ils n’avaient aucun filtre, aucun masque. Chacun a des petits secrets inavouables, une enfance difficile, des obsessions… Ils ne sont pas parfaits, ils ont comme nous, des faiblesses et un jardin secret. Vivre l’histoire à travers le regard du psychiatre nous permet de découvrir chaque aspect complexe de ces personnages, qui subissent également, à un degré différent, le souvenir du viol de leur fille. Ils en souffrent aussi et ne camouflent rien à Alan qui les analyse et tente de les aider.
J’ai également beaucoup aimé le côté théorique du livre. Alan étant un docteur, il nous explique souvent en quoi consiste ces méthodes et j’ai trouvé vraiment intéressant d’en apprendre plus sur son métier et ses pratiques pour emmener son patient à avoir confiance et s’ouvrir pour débloquer des souvenirs cachés.

Pour conclure, je voudrais vraiment vous conseiller ce livre. « Tout n’est pas perdu » est un thriller psychologique captivant et qui sort des sentiers battus !
J’ai imaginé tout un tas de choses, j’ai essayer de comprendre où l’auteur allait nous mener et comme beaucoup je pense, je me suis fait complètement berner. Il y a des révélations dans les dernières pages qui remettent l’histoire entière en question, et on ne peut que se poser et y réfléchir une fois la dernière page tournée et c’est ce qui rend ce bouquin très très bon. Je recommande fortement 😉

Pour la note : 17/20.

Publicités

2 réflexions sur “Tout n’est pas perdu – Wendy Walker

  1. Ohhh je vais le mettre dans ma liste de souhait celui ci, déjà la couverture me fait de l’œil depuis que tu en parles, alors là ton avis va me décider.
    Dernièrement j’ai lu Séquestrée de Chevy Stevens et la narration est comme celui ci, sous l’œil d’une seule personne, ici la victime et j’ai beaucoup aimé ce style je dois dire, donc encore une fois un point positif qui me donne envie ^^

    J'aime

    1. Coucou 🙂
      Oui la couverture est vraiment sublime tu vas craquer totalement haha
      J’apprécie beaucoup ce point de vue aussi maintenant que j’ai pu découvrir ça, je me laisserais peut-être tentée par « séquestrée » 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s