Amelia – Kimberly Mc Creight

CHRONIQUE LIVRE #123 : Amelia – Kimberly Mc Creight

(528 pages) – 21,50€

Résumé :

9782749139920

« À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Très proches, elles n’ont pas de secrets l’une pour l’autre.

C’est en tout cas ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de l’école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement. Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ?
Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable… Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question :  » Amelia n’a pas sauté.  » Obsédée par cette révélation, Kate s’immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas si bien qu’elle le pensait.
À travers les SMS, les mails d’Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l’attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu’elle avait pu imaginer. »

 

Avis : A peine lu le résumé, j’avais une envie immense de dévorer ce petit bouquin. Une couverture énigmatique, une jeune adolescente en apparence parfaite qui saute du toit de son lycée, une mère sous le choc qui ne croit pas à ce suicide, une enquête… Il n’en fallait pas plus pour me plaire.
J’ai frôlé le coup de cœur avec ce livre, « Amelia » est une petite merveille du début à la fin. Je l’ai vraiment adoré de la première à la dernière page. Malgré que ce soit un petit pavé il est tellement prenant qu’il se lit à une vitesse effrayante.

On va faire la connaissance d’Amelia une adolescente de 15 ans, élève en seconde. Douée pour l’écriture elle a toujours eu d’excellentes notes. Entourée de sa mère Kate, peu présente à la maison à cause de son travail très prenant, sa meilleure amie Sylvia déjantée et marrante et de Ben un mystérieux jeune homme à qui elle parle par SMS, elle trouve son équilibre. Pourtant un beau jour, le lycée passe un coup de fil à Kate. Sa fille à sauté du toit. Pourquoi a-t-elle agi de cette manière ? Pourquoi dernièrement posait-elle de plus en plus de questions au sujet de son père ? Tant de questions auxquelles nous avons bien évidemment la réponse à la fin du bouquin.

Une des qualités principales de ce livre c’est la manière dont l’auteur a mit en place l’intrigue. Au début on fait la connaissance de Kate, lorsqu’elle reçoit un appel du lycée disant qu’Amelia avait triché à un examen, malheureusement lorsqu’elle arrive au lycée, en retard elle découvre tout un tas de véhicule de police et de pompiers. Elle comprends donc le caractère terrible de ce qui est en train de se passer sous ses yeux. Mais au fil des chapitres, on fait des bonds dans le temps, tantôt on suit Kate qui, à l’aide d’un inspecteur de police va tenter de démêler cette histoire de suicide auquel elle n’y croit pas. Et tantôt on change de narrateur et on est plongés dans le passé où on va suivre Emilia tout au long de son année de seconde jusqu’au jour de l’accident pour comprendre pour quelle raison elle s’est donné la mort. Ces flash-back rendent l’histoire vraiment haletante. A chaque chapitre, qui pourtant sont assez longs, on a envie de lire le suivant, il y a pas mal d’histoires qui s’entremêlent, il y a toujours de l’action, des révélations…

Dans ce bouquin, Amelia va faire partie d’une sororité, en d’autres termes club secret, qui sont pourtant prohibés à l’école mais toujours en action officieusement. En toute discrétion, elle va s’adonner à toutes sortes de défis, de jeux, de mensonges afin de se faire accepter parce ce groupe de jeunes filles appelés « Les Magpies ». Alors qu’elle s’était promis avec Sylvia sa meilleure amie de toujours, de ne jamais s’embrigader dans ce genre de clubs destructeurs, l’amour va chambouler son petit cœur d’adolescente et contrôler ses choix.

« Amelia » de Kimberly Mc Creight dépeint parfaitement la cruauté des adolescents au lycée. A quel point pour eux c’est facile d’être méchant, d’injurier, de faire de la vie de quelqu’un un enfer juste parce qu’ils l’ont décidé. On assiste impuissant à la descente aux enfers de cette pauvre adolescente qui voulait simplement être cool et assumer son béguin au grand jour. A la place de cela elle récolte les foudres de certains membres de la sororité et des accusations idiotes. Au fur et à mesure de l’histoire, on ressent tout un tas d’émotions, on passe de la colère, un puissant sentiment d’injustice, de tristesse. On est également perdus par moment car, comme Kate on essaie de comprendre qui peut bien en vouloir à Amélia au point de vouloir la tuer. On comprend que tout cette haine va bien au delà des adolescents, qu’elle provient également d’autres personnes qui sont pourtant censées être matures et responsables. On ne comprend pas parfois leurs motivations à détruire et à blesser par simple esprit de vengeance.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé leur profondeur. Chacun reste inoubliable. Amelia est une jeune fille forte malgré son jeune âge, compréhensive, responsable. Kate sa mère, malgré ses absences répétées est une femme aimante, attentive. Chacunes fait des erreurs mais reste une bonne personne, de confiance. Quant à une des magpies, je ne vous dit pas laquelle je suis prête à parier que vous détesterez la même que moi haha, je l’ai haï, je l’ai trouvé cruelle et idiote comme bien des jeunes filles privilégiées de son âge.

Le dénouement de l’histoire m’a complètement laissé sur les fesses, je n’avais pas envisagé que ça se serait déroulé de cette manière. On comprends tout petit à petit, les secrets qui étaient restés enfouis sont remontés à la surface. L’auteur réussi à nous surprendre jusqu’à la dernière page et clos son livre sans m’avoir déçu ou ennuyé une seule seconde.

En résumé, je vous conseille donc trèèèès chaudement « Amelia » de Kimberly Mc Creight, c’est un excellent premier roman, un thriller psychologique qui ne tient cette catégorie que pour son intrigue de base, qui traite des adolescents, de l’harcèlement et du poids de la culpabilité avec brio. On suit une mère acharnée à faire éclater la vérité au grand jour. Tout comme moi laissez-vous tenter et charmer par ce bouquin qui ne peut que vous toucher en plein cœur. Bien que l’histoire soit dure, elle est adoucie par un message d’amour poignant. Ce fut une excellente lecture.

Pour la note : 18/20.

Publicités

6 réflexions sur “Amelia – Kimberly Mc Creight

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s