BHATI – INTERVIEW (ABIMÉ)

BHATI GIF
 

Capture d’écran 2015-11-09 à 22.33.24Originaire du 77 et maintenant basé dans le 18ème arrondissement de Paris, Bhati est un rappeur de 25 ans qui exerce depuis environ 9 ans. Il a fait des études en musicologie et en parallèle dans une école de jazz, et ça se ressent dans sa musique ! Notamment avec son comparse Bliss avec qui il a sorti une série de freestyles appelés « Sucreries ». Il est de retour avec son nouveau projet, sorti le 8 Avril dernier, dont on va parler : « ABIME ».Capture d’écran 2015-11-09 à 22.33.28

 

Capture d’écran 2016-04-30 à 22.07.22

 

QUESTIONS SUR LE PROJET :

– Pourquoi avoir appelé ton second EP « ABIMÉ » et comment t’es venu l’idée du design de la pochette ?

Bhati : Alors j’ai décidé d’appeler cet EP comme ça car quand j’ai commencé à écrire les 1ers morceaux du projet je me posais beaucoup de questions sur nos modes de vies et j’avais envie d’écrire sur des sujets un peu plus sérieux et personnels, et à chaque fois j’arrivais à la conclusion qu’on agissait au quotidien de manière étrange et détachée de la réalité. Comme si nos lifestyle étaient abîmés. J’ai choisi le titre assez rapidement et ça m’a inspiré le reste du projet !

Pour la pochette en fait j’ai eu un coup de cœur pour le travail d’un pote à moi qui est peintre et qui s’appelle Antoine Cordet 🙂 Et il a fait une toile spécialement pour le projet inspirée d’une photo de moi qu’il a rajeunit etc…

– Nous on adhère à la pochette en tout cas haha
Tu dis que t’as choisi le titre avant d’écrire les morceaux ? T’as fait pareil pour Patchwork ?

Bhati : Merci 🙂
Non pour patchwork le nom est venu sur la fin du projet justement.
Là j’avais envie de faire un projet un peu plus abouti qui raconte un genre d’histoire et qui soit harmonieux.

– Comment as-tu choisi les morceaux qui ont intégré le projet ? T’en jette parfois ?

Bhati : Oui, j’ai dû écrire 12-13 morceaux pour en garder que 9. Je jette souvent des morceaux, ou je les laisse de côté pour les glisser dans d’autres projets quand les sons valent le coup !

– Pourquoi n’avoir inclus que 2 featurings sur cet EP et comment cela s’est déroulé, pourquoi avoir choisi ces artistes en particulier ?

Bhati : Au début je voulais faire un projet sans featuring car j’en avais déjà 2 sur Patchwork, mais quand Goomar m’a envoyé la prod de Equinoxe je me suis dit que c’était l’occasion de faire un son avec Auraa de Nothoya que je connais depuis longtemps car l’ambiance m’a rappelé son délire musical !

Pour Theo de Jahneration ça c’est fait plus simplement, j’ai rencontré le mec et j’avais déjà écrit le morceau mais j’avais pas de refrain. On a freestylé ensemble et j’ai trop kiffé son délire donc quelques semaines plus tard je lui ai proposé le feat et le reste s’est fait simplement !

– Et du côté des beatmakers tu peux nous dire qui y a ? On sait que tu bosses pas mal avec Prince Baba par exemple.

Bhati : Aha yes. Alors Prince Baba a mixé le projet mais il a pas glisser de prod cette fois ci. Par contre j’ai bossé qu’avec des gens de mon équipe proche, principalement Teaz qui a fait la plupart des prods du projet. Bess aussi qui est un pote de longue date (qui a produit « Petit à Petit »). Et j’ai aussi composé 2 prods sur le projet : L’interlude et « Après tout ».

– En parlant de « Après tout » c’est un morceau assez particulier comment t’es venu l’idée de l’écrire, tu peux nous en parler un peu ?

Bhati : En fait à la base c’est un morceau que j’ai écrit pour relativiser. Je voulais relativiser un peu les problèmes qu’on peux rencontrer quand on est un jeune français de classe moyenne, mais je voulais pas que ce soit relou, trop sérieux ou moralisateur, du coup j’ai pris le parti de faire un truc assez léger.
C’était aussi un genre de jeu dans l’écriture en ce moment j’aime bien reprendre des gimmick et tourner autour tout au long d’un morceau !

– Pourquoi n’avoir pas fait de promo pour « Abimé » à travers des clips ? Est-ce que le visuel est peu important pour toi ?

Bhati : On devait sortir un clip avant la sortie du projet mais manque de moyen ça s’est pas fait. Mais on a quand même sorti un freestyle vidéo acoustique avec Bliss et Guillaume Muschalles de Colours Ave. à la guitare.

– Ah oui en parlant de ça teh, tu prévois d’autres collab’ avec eux ? Parce qu’on a adoré ce freestyle.

Bhati : Yes y’a eu de bon échos ça fait plaisir ! Bien sûr j’adorerais collaborer avec eux encore ! J’ai fait une série de concerts au Gibus Café l’année dernière pour les soirées « TRUE LOVE » du collectif Soulville et c’était le feu musicalement j’était hyper à l’aise ! Et puis c’est des potes donc on sera amenés à refaire des trucs ensemble, en plus Bliss fait parti de ma nouvelle formation Llive et il est jamais très loin quand je sors quelque chose 🙂

– Tu nous as dit qu’un clip avait pas pu sortir par fautes de moyens, mais tu compte quand même clipper quelques sons de l’EP ou tu te réserves pour plus tard ?

Bhati : Il y a un clip de l’EP qui va sortir bientôt, il est déjà fini de tourner. Je te garde la surprise pour le morceau mais on va annoncer ça dans les semaines à venir 😉 Sinon j’aurais envie de faire plusieurs clips mais ça demande beaucoup d’investissement en terme de temps et d’argent donc je sais pas encore si ça va pouvoir se faire…

– Comment s’est déroulé l’écriture de ce projet ? Dans quelle ambiance te mets-tu pour écrire ?

Bhati : J’écris un peu tout le temps, dans les transports, le soir, etc… Je me suis pas mis dans une ambiance particulière pour écrire le truc.

– T ‘arrive-t-il de t’inspirer de rappeurs que tu écoute ?

Bhati : Très rarement ! Y’a certains MC américains que je me prends grave et parfois j’peux chopper des vibes par contre, par exemple « Abimé » dans le choix des prods, etc… Je sais pas si je préfère m’inspirer de mon vécu mais c’est plus naturel, genre j’aime beaucoup écrire des sons avec des thèmes ou des concepts mais c’est moins évident car ça parle pas forcément de moi et ça demande plus de travail d’écriture (comme sur « petit à petit » par exemple !)

– « ABIMÉ » est disponible depuis le 8 avril, quels en sont les retours ? Travailles-tu déjà sur la suite ? 😉

Bhati : Ecoutez pour l’instant j’ai que des retours positifs donc ça fait énormément plaisir ! Pour la suite je suis en train de préparer un petit projet pour la rentrée, sinon on est en train de booker des concerts un peu partout en ce moment et on prépare un nouveau set live au top.

– On pourra te revoir bientôt avec Bliss pour une nouvelle sucrerie ? Ou c’est en pause pour le moment ?

Bhati : On a déjà une lourde sucrerie enregistrée avec un invité très chaud mais on a pas encore eu le temps de tourner la vidéo ! On recommence à bosser là dessus en ce moment on aimerai bien reprendre le concept, et je sais déjà qui je vais inviter jusqu’à l’épisode 10 donc dès qu’on aura le temps et les moyens on va se pencher sérieusement la dessus.

– Et pour BPM et l’Affaire c’est définitivement fini ? Ou on peut attendre un retour un jour ?

Bhati : Alors BPM et l’Affaire c’est 2 trucs différents !
Avec L’Affaire y’a pas mal de monde qui a déjà parlé de refaire une tape mais pour l’instant y’a personne qui a booster le truc mais c’est pas dit qu’un jour y’aura pas d’autres délire avec L’Affaire !
Et pour BPM c’est fini ça m’étonnerait vraiment qu’on ressorte un projet ensemble. Après on refera sûrement des sons ensemble si on a l’occaz ça ferait plaisir ! On en avait parlé pour le projet de St Laurent mais c’était chaud niveau timing mais un jour ça se fera j’espère !
NB : Saint Laurent c’est le nouveau blaze de Black Sam de BPM. Il a sorti un projet produit par BillyBud l’ancien DJ de BPM. J’vous conseille d’aller écouter. Il a même sorti un clip qui s’appelle Betty Boobs je crois, c’est Teaz qui l’a réalisé ! Pareil il a grave changé de style mais ça lui correspond mieux.

– Quels sont les prochains artistes avec qui tu aimerais collaborer ?

Bhati : J’aime beaucoup ce que fait Mary May en ce moment la meuf déchire j’aimerais bien faire un délire avec elle.

– Y’a t’il une date pour la sortie en physique d’Abimé ?

Bhati : Non mais ça va pas tarder on devrait savoir ça rapidement ! Il sera disponible sur le shop en ligne de Dibyz-Music à qui je passe le big up et on les vendra aussi aux concerts pour ceux que ça intéresse !

– Pour les concerts t’as déjà des dates ?

Bhati : Oui j’ai déjà 2 dates de prévues, la première sera le 21 Mai à la Boule Noire à Paris !

– Entre patchwork et Abimé lequel préfères-tu et lequel a tu pris le plus de plaisir à écrire ?

Bhati : Abimé ! Parce que c’était plus réfléchi que Patchwork. J’ai pris le temps de construire le truc, je savais exactement où je voulais aller

– On passe à la dernière question de cette première partie, peux-tu nous décrire en 3 adjectifs ta musique ?

Bhati : 3 adjectifs aha attends…. Sérieusement je sais pas. Disons que je suis dans tellement de délires différents que c’est pas évident ! Tu vois le projet que je viens de sortir est plutôt mélancolique alors qu’en ce moment j’écris des sons avec Bliss dans une toute autre vibe ! Du coup j’dirais ECLECTIQUE comme seul adjectif aha.

 

QUESTIONS SUR SES DERNIERS AVIS :

– Notre blog n’est pas seulement dédié au rap on y parle également de livres, alors dernier livre lu que tu as beaucoup aimé ?

Bhati : En ce moment j’aime bien lire du Terry Pratchett ! Je sais plus le nom du dernier que j’ai lu mais le délire du disque monde j’trouve ça lourd et j’aime bien l’humour anglais un peu absurde.

– Ton dernier morceau coup de cœur de rap français que tu te passes en boucle ?

Bhati : Confortable de Joey Larsé ! Je l’ai rencontré quand j’était de passage à Bordeaux et le gars est nice en plus donc un max de force, moi je me prends grave son délire

– Tous morceaux confondus, quel est ton top 3 des sons dont tu es le plus fier d’avoir écrit, que tu préfères réécouter ?

Bhati : En ce moment j’dirais « Petit à petit », « City Life » et « Comme d’hab » de Patchwork.

– Ton dernier kiff niveau série ou film ?

Bhati : Je viens de finir la série « Empire » là. Dans Empire y’a des sons qui sont pas possibles. C’était cool mais pas la best série aha la dernière que je me suis vraiment prise c’était « Orange is the new black« .
Et en film j’ai maté un truc danois dernièrement « Adam’s Apple« . C’est l’histoire d’un skin qui sort de taule et qui doit faire un genre de stage de réinsertion chez un curé, c’est un film hyper chelou aha mais j’ai trouvé ça vraiment drôle et bien fait.

– La dernière chose qui t’a fait rire à en avoir mal au ventre ?

Bhati : Une impro de Cheeko de Phases Cachées. Le gars peux te sortir des punchlines incroyables en impro.

– Celle de l’autre jour sur Radio Campus ?

Bhati : Aha ouais par exemple mais y’en a eu d’autres.

– Ta famille écoute-t-elle tes morceaux ? Et si oui qu’est-ce qu’elle en pense ?

Bhati : Ça dépend. Je sais que mon père écoute mes sons et il m’en parle de temps en temps. Ma daronne c’est pas trop son délire musicale aha mais elle soutient le délire à fond.

 

INTERVIEW « BALANCE » :

On te connait seulement sous le blaze de Bhati comment l’as-tu choisi ? Et peut-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Bhati : Alors Bhati c’est mon 2ème prénom en fait ! C’est indien et mes parents me l’ont donné parce qu’ils ont vécu en Inde à une époque. Et tu connais un jour des potes ont check ça sur ma carte d’identité et on s’est mis à m’appeler comme ça et c’est resté aha.

– Qu’est-ce qui t’a poussé à faire du rap ?

Bhati : J’ai rencontré des mecs qui rappaient et un jour ils m’ont emmené à un open mic à Belleville et tout le monde posait son texte alors j’ai écrit un texte et j’y suis retourné avec des potes et au fur et à mesure j’me suis pris au jeu. Et rapidement à côté j’ai commencé à avoir envie de faire des vrais sons et pas juste des freestyles.

– Et t’as jamais arrêté.

Bhati : Yes voila exactement.

– A l’école quel genre d’élève était-tu ?

Bhati : J’était le mec qui arrive à s’en sortir sans trop travailler ahaha.

– Si tu n’étais pas rappeur dans quel domaine travaillerais-tu ?

Bhati : Aha sérieux je sais pas. J’aimerais bien bosser dans le monde de la musique quand même.

– Ton pire et ton meilleur souvenir de ta carrière d’artiste ?

Bhati :  Mon meilleur souvenir c’était la 1ère TRUE LOVE avec Colours Ave. c’est sûr. La salle était pleine de ouf et y’avais une vraie vibe sur scène ce soir là !

Et ma pire je dirais un concert avec BPM à la Scène Bastille. On passait en tête d’affiche d’un co-plateau mais on avait pas du tout fait de promo pour le concert, on s’est pointés c’était blindé pour les premiers groupes et tout le monde s’est cassé juste avant qu’on monte sur scène.

– Mdrr mauvais délire.

Bhati : Ahaha oui mais bon au final on s’est bien amusés sur scène avec les 15 personnes qui étaient restées.

– Ta plus grosse bêtise étant ado que tu n’as jamais pu avouer à ta mère ?

Bhati : Un jour j’suis sorti en soirée en scred avec un pote et on a oublié les clefs. Quand on est rentrés tout bourrés on était bloqués dehors aha. Du coup on a paniqué on a essayé de réveiller une voisine qui avait les clefs car on avait trop chaud que la daronne nous crame, elle a cru que c’était des voleurs donc elle a appeler les flics… Au final on a du casser une fenêtre pour rentrer mais on s’est fait cramé on avait laissé une bouteille sur la table.

– Hahaha quelle embrouille, ça fera un souvenir à raconter en tout cas !

Bhati : Aha ouais c’est au moins ça !

– Si on te proposait un rôle au cinéma, tu serais chaud ? Et si oui, dans quel registre ?

Bhati : Déjà j’suis pas du tout dans une optique de faire du cinéma pour l’instant. On m’a déjà proposé, j’ai fait un tournage y’a plusieurs années maintenant mais le film n’est jamais sorti. J’pense que si le projet m’intéresse vraiment et que j’ai du temps a y consacrer j’serais chaud oui 🙂

– Tu as des haters comme chaque rappeur, est-ce que tu te souviens d’un commentaire en particulier qui t’ai fait rire ? Sous tes vidéos ou autres réseaux sociaux ?

Bhati : J’y fait pas trop gaffe et j’ai la chance de pas être assez connu pour avoir énormément d’haters mais j’me souviens, on avait sorti un clip y’a longtemps avec Bliss qui s’appellait « Sans un sou » et y’avais des mecs qui disaient que j’était un bourge qui faisait le pauvre juste parce que j’avais un sweat DC Shoes que j’avais acheté 15 euros aux puces de Clicli ! A l’époque ça nous avait bien fait rire aha.

– Pour les dernières questions on va te mettre à contribution héhé : pour nous montrer ton talent en impro, fais rimer ton insulte préférée :p

Bhati : Je te brise le cul petit fils de pute
Ahaha (c’est dans la bande son de Sheitan je crois ou un truc qui ressemble)

N’écoute pas les gens parler
C’est des enfoirés
C’est plus mignon 🙂

– Quelle est la chose qu’on ne t’a pas demandé mais que tu aimerais nous dire ?

Bhati : Ça me ferait plaisir de remercier toutes les personnes qui nous poussent vers le haut ! Vous en faites partie d’ailleurs ! Parce qu’on a pas de quoi se payer de promotion c’est uniquement le bouche à oreille et les petits médias qui nous aident à diffuser notre musique.

– C’est avec grand plaisir !
Et enfin pour conclure, si t’es ok, envoie-nous un selfie de ta plus belle grimace ou montre nous ce que tu as envie en nous disant pourquoi l’avoir choisi 🙂

Bhati : C’est le quartier dans lequel je suis tous les jours !

13020289_10154115786889520_1735403670_n

 

Et voilà, on termine cette interview sur cette image, on remercie encore grandement Bhati pour avoir pris le temps de répondre à nos questions ça nous a fait très plaisir !
On espère que vous avez apprécié d’en apprendre un peu sur cet artiste, n’oubliez pas « ABIME » est dispo partout, courez le pécho !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s