La loi du silence – Anita Terpstra

CHRONIQUE LIVRE #117 :La loi du silence – Anita Terpstra

(354 pages) – 21,50 €

Résumé

:
LA LOI DUSILENCE

Connaît-on vraiment ceux qui nous sont le plus proches?

Alma Meester, son mari Linc et leurs enfants Iris et Sander semblent être une famille heureuse. Tout bascule lorsque Sander, âgé de onze ans, disparaît avec un petit camarade lors d’une colonie de vacances. Le corps de ce dernier est retrouvé, mais Sander, lui, semble s’être évaporé dans la nature.

Cinq ans plus tard, un jeune homme se signale à un poste de police en Allemagne.
Il affirme être Sander, le garçon disparu des années plus tôt.
Fous de joie, Alma et Linc peuvent à nouveau serrer leur fils dans leurs bras. Pourtant les retrouvailles sont loin d’être parfaites, et la famille commence à douter. Sander est-il vraiment celui qu’il prétend être? Lui qui a toujours été un garçon étrange, au comportement parfois malsain, n’est plus tout à fait le même…
Qu’est-il réellement arrivé pendant la colonie de vacances?

 
 

Avis : J’ai terminé ce livre il y a plusieurs jours et je dois avouer que j’ai dû prendre du temps avant d’écrire cette chronique. Pas parce que c’est un mauvais livre, mais parce qu’au contraire je l’ai adoré. Je l’ai trouvé génial mais ça je vous en parlerais plus en détails dans le corps de la chronique.
D’ordinaire j’aime écrire mon avis à chaud, très vite après avoir refermé le bouquin, mais pour « La loi du silence » il m’a fallu quelque temps afin de rassembler mes idées et vous en parler le mieux possible (et encore je ne sais pas si j’arriverais à vous transmettre mon engouement pour ce thriller). Je remercie chaleureusement les éditions Denoël et bien sur Laila pour l’envoi de ce merveilleux bouquin.

Dans ce livre on va parler d’une famille, les Meester qui ont un connu un drame, mais aussi un grand bonheur quand leur fils Sander, disparu 6 ans plus tôt réapparaît soudainement dans leur vie. Que lui est-il arrivé ? Qui l’a kidnappé et retenu loin des siens ? Pourquoi est-il si différent de l’enfant qu’il était à 11 ans ?
Entre mensonges, non-dits et révélations, « La loi du silence » va vous glacer le sang.

J’ai adoré l’ambiance de ce livre. Dès les premières pages du roman j’ai direct accroché avec la plume de l’auteur et la manière dont elle nous racontait l’histoire en nous donnant des indices et des indications au compte goutte. J’ai aimé avoir le point de vue de la mère lors de cette journée maudite où son enfant a disparu, avoir le point de vue de Sander quand il s’échappe de son bourreau mais aussi les points de vues des autres membres de la famille petit à petit au fil de l’histoire. On comprend très vite que cette famille a beaucoup de secrets et qu’il y a beaucoup de non-dits et de dissimulation entre eux. Ils essayent de se protéger mais le poids de leurs mensonges les ronges petit à petit et je vous promet que le final de ce livre vaut clairement l’attente !

J’ai trouvé également que le fait d’insérer des passages du petit Sander avant sa disparition était très ingénieux. En effet on ne connaît que le jeune homme de 17 ans, mais on ignore tout du gamin de 11 ans. Au fil des pages en italique que l’auteur distille dans l’histoire on appréhende son caractère et l’enfant qu’il était. Je l’ai détesté, et je pense que quand vous l’aurez lu vous penserez la même chose que moi.
Concernant les autres personnages, je trouve qu’ils sont tous très bien écrits, ils ont chacun leurs faiblesses et leurs fardeaux. On les sens cassés et brisés par les années qu’ils ont vécu dans l’attente du retour de Sander. Ils ignoraient s’il était encore en vie et je pense que c’est ce qui les a fait le plus souffrir, ils ne pouvaient pas retrouver la paix.

Concernant l’intrigue. Je suis en général assez difficile avec les thrillers, j’en lis beaucoup, et j’en lisais énormément plus jeune et je dois dire que cette histoire m’a bluffé. J’ai trouvé le scénario de départ assez simple, ça me faisait un peu penser à « Perdue et retrouvée » de Cat Clarke en moins jeunesse, et je dois dire qu’au fur et à mesure j’étais complètement accro à cette histoire que je trouvais de plus en plus addictive et bien ficelée. J’avais envie de savoir où l’auteur aller nous mener, où était vraiment la vérité sur cette fameuse nuit de malheur. Comme je le disais plus haut, le final vaut vraiment le coup, jusqu’à la dernière page, même la dernière ligne le lecteur a des révélations, on apprend des choses qu’on ne soupçonnait même pas et je trouve ça génial dans un thriller le fait de se faire surprendre par l’auteur.

Pour conclure, je vous conseille vraiment de découvrir « La loi du silence » c’est un roman noir plein de suspense, de secrets de famille mais aussi d’espoir. Je l’ai adoré et je voudrais rajouter qu’Anita Terpstra est définitivement une auteur à suivre, elle a su complètement m’embobiner et m’emmener dans son univers. C’est un thriller parfaitement exécuté dans lequel on a aucun mal à se plonger, c’est crédible, efficace, complètement addictif et très bien écrit. Mais c’est aussi dérangeant et très sombre et c’est ce qui m’a également plu.
Je vous le conseille chaleureusement si vous êtes fan de ce genre littéraire, ne vous fiez pas qu’au résumé inscrit au verso du livre, c’est une histoire qui vous réserve, à vous futurs lecteurs, son lot de surprises 😉
Laissez vous surprendre et appréciez ces (trop courtes) 350 pages qui furent pour moi un petit coup de cœur !

Pour la note : 19/20.

Publicités

2 réflexions sur “La loi du silence – Anita Terpstra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s