Comme un livre ouvert – Liz Kessler

CHRONIQUE LIVRE #111 : Comme un livre ouvert – Liz Kessler

(307 pages) – 17 €

Résumé :

comme-un-livre-ouvert-liz-kessler

 
 
 
 
 

Ashleigh Walker est amoureuse.

Au sens le plus intense et bouleversant du terme. Un amour inconditionnel qui la consume.

De quoi oublier de s’inquiéter pour ses mauvais résultats scolaires.
De quoi lui faire oublier le mariage de ses parents qui s’effondre.

Il y a juste une chose qui la perturbe… Pourquoi n’est-ce pas Dylan, son petit ami qui la met dans cet état, mais plutôt Mademoiselle Murray, sa prof d’anglais ?

 
 
 
 
 
 
 
 
 

« Il serait temps que le monde cesse de porter un jugement sur les gens à cause de la personne que le hasard a voulu qu’ils aiment.
L’amour ne fait pas de discrimination, pas plus que la loi ne devrait en faire.
Ni dans ce pays. Ni dans ce monde. Ni dans cette vie. »

 

Avis : Je tourne la dernière page de ce roman à l’instant même, et j’ai décidé d’écrire la chronique dans la foulée pour ne rien oublier de ce que j’ai ressenti en lisant ce livre. Avant de commencer je voulais remercier chaleureusement les éditions Hugo Roman mais plus particulièrement la gentille Mélusine pour l’envoi de ce livre, je l’ai adoré !

La première chose qui m’avait attiré dans ce livre c’est sa couverture, mattez-moi ça c’est pas sublime ? Le résumé m’a vraiment intrigué par la suite, je suis généralement jamais déçue des parutions de la collection New Way, c’est toujours des sujets forts, poignants, parfois tabous dans notre société, abordés avec justesse et poésie. Et je dois dire que « Comme un livre ouvert » n’a pas fait exception à la règle. Je l’ai dévoré en une journée… Oups sorry but not sorry héhé.
Une espèce de quête de soi le tout plongé dans la tête d’une ado de 17 ans un peu paumée entre les disputes de ses parents, son copain, sa meilleure amie et l’étrange attraction qu’elle éprouve envers son professeur de littérature.
Un livre touchant sur l’identité sexuelle à l’adolescence que je trouve parfaitement exécuté.

Alors oui, au départ en commençant ce bouquin, je m’attendais directement à être immergée dans la vie de Ash, et sa relation avec sa prof, mais ce n’est qu’à partir de la seconde partie, donc bien la moitié du livre, où vraiment ça commence à être abordé. Je n’ai pas été déçue comparé à beaucoup de gens vis à vis de cette progression, j’ai aimé voir tout ce déroulement du début où elle sort avec un garçon jusqu’au choc pour elle de se révéler attiré par une femme. J’ai trouvé que l’auteur abordait un sujet difficile qu’est l’homosexualité avec une grande douceur et une justesse incroyable. Ce n’est ni grossier, ni insultant. Je ne pense pas pouvoir trouver de meilleur adjectif pour vous décrire l’impression que m’a laissé Liz Kessler, mais je pense que vous ne pourrez réellement comprendre qu’en découvrant par vous-même sa plume.

Je vous le dis dessuite, ne commencez pas ce bouquin avant d’aller vous coucher, car comme moi vous devrez l’arrêter et ne pourrez le continuer que le lendemain et c’est terrible de devoir le lâcher haha.
C’est le genre de livre assez addictif, pourtant c’est une simple histoire classée young adult, il n’y a pas une grande intrigue, mais c’est tellement sympa et mignon à lire qu’on se prend au jeu et qu’on veut savoir comment tout cela va se terminer et si la jeune Ash va assumer ce qu’elle est vraiment au fond d’elle.

En parlant d’Ashleight justement… Quel prénom bizarre non? Haha bref passons, je l’ai bien aimé, toutefois elle m’a un peu cassé les pieds par moment. On peut comprendre que ce soit compliqué à gérer tout ça en plus des cours et des problèmes avec ses amis, mais je l’ai trouvé un peu égoïste concernant la séparation de ses parents, les réactions qu’elle peut avoir et mon dieu son côté égocentrique m’a fait lever les yeux au ciel plus d’une fois !

En conclusion, je voudrais vous recommander ce petit bouquin qui m’a beaucoup plu, ça parle autant d’acceptation de soi que d’acceptation des autres. J’ai aimé la manière dont l’auteur clos l’histoire, tous les personnages ne sont pas forcément d’accord avec sa sexualité ou au moins ont du mal à digéré la pilule, tout n’est pas rose et ça reflète très bien la société dans laquelle nous sommes.
« Comme un livre ouvert » est pour moi une très jolie découverte que je vous conseille à tous, autant aux adolescents qu’aux adultes, ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai tout de même passé un très bon moment. Ne vous fiez pas vraiment au résumé sous peine d’être un peu déçus ceci dit 😉

Pour la note : 17/20.

Publicités

Une réflexion sur “Comme un livre ouvert – Liz Kessler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s