Bad, Tome 1 : Amour interdit – Jay Crownover

CHRONIQUE LIVRE #109 : Bad (Tome 1) amour interdit – Jay Crownover

(384 pages) – 14,90 €

Résumé :

9782280348669

Seul l’amour pourra les sauver…

Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années . 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles.
Règle n°1 : Se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : Éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : Ne jamais rien devoir à personne.

Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.

 
Avis : Je tourne la dernière page de ce bouquin et la vérité c’est que je ne l’ai pas vu filer. Ce premier tome de la série BAD est tout ce qu’on pourrait qualifier d’addictif. On entre dans un environnement et une atmosphère dangereuse, violente et impitoyable et le pire c’est qu’on aime ça !
Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avant d’entamer ce roman, mais je dois dire que c’est une très jolie surprise, j’ai été prise à mon propre jeu et j’ai adoré suivre les aventures du mystérieux Bax et de la douce Dovie.

Alors de quoi ça parle ? On va faire la connaissance de Bax, un petit voyou qui retourne dans son quartier à The Point. Véritable trou à rats, The Point est le repère des petites frappes, dealers et autres criminels. A peine sorti de prison, Bax n’a qu’une idée en tête retrouver son meilleur ami Race, qui est impliqué dans son incarcération qui date de 5 ans plus tôt. Mais ce dernier à mystérieusement disparu et Bax se retrouve avec sa petite sœur sur les bras : la douce Dovie qui essaye de s’en sortir coûte que coûte. Ils n’auront d’autre choix que de s’associer afin de retrouver Race et démêler le puzzle de cette fameuse nuit, 5 ans plus tôt, où tout à basculer. Mais rien n’est facile quand l’amour viens s’en mêler…

C’est bon je vous ai donné envie ? Très bien c’est ce que je voulais. J’ai été attiré par ce roman pour le côté noir et destructeur que me promettait l’auteur et je dois dire que Jay Crownover à tenu ses promesses.
Dès les premières pages on est immergé dans le quotidien de Bax, sa vulgarité, son manque d’empathie et sa constante férocité. C’est un vrai dur, un vrai caïd. J’ai déjà eu l’occasion de découvrir des romans où je comparais les personnages masculins à des bad-boy, mais je dois dire qu’aucun n’arrive à la cheville de Bax. C’est l’archétype même du mauvais garçons. Alcool, sexe, bagarre tout y passe et tout n’est pas assez extrême pour notre jeune homme de 23 ans.

J’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur, je trouve qu’elle à une manière à la fois abrupte et seulement directe quand on est du point de vue de Bax mais aussi douce et tendre quand on est du point de vue de Dovie et j’ai beaucoup apprécié ce double point de vue. C’est une narration que je trouve intéressante, le lecteur à du coup l’occasion de comprendre à la fois les pensées de la jeune femme ainsi que celle de notre criminel préféré. L’intrigue est intéressante, c’est bien ficelé on a envie de savoir la vérité et surtout comment tout cela va se terminer.
Je ne sais pas quoi penser des deux personnages. Sincèrement, j’ai vraiment beaucoup aimé Bax mais à la fois il a ce côté effrayant qui dit clairement « Je te conseille pas de t’approcher de moi ». Pourtant on a envie de s’y piquer (allez arrêter de mentir les filles vous savez que j’ai raison :p) et je comprends que Dovie puisse être perdue. C’est le genre de personnage qu’on aime détester mais qu’on insulterait bien pour ses mauvais choix. Sa manière d’être toujours buté et de se croire mauvais jusqu’à la moelle m’a rendu folle j’ai vraiment eu envie de le secouer pour qu’il arrête ses bêtises.
Pour parler de leur relation, je l’ai trouvé très belle et pure. J’ai aimé voir la manière dont cette fille arrive à fissurer sa carapace et à le rendre doux et attentionné.

Enfin je terminerais sur un point que je tenais à souligner, il y a de nombreux passages de sexe détaillé, de violence, de bagarre, de mots crus, alors si vous êtes une jeune adolescente, si vous n’êtes pas friande de ce genre de débauche ou si tout simplement vous ne supportez pas, je ne vous le conseille absolument pas.

En conclusion, je voudrais vous conseiller ce premier tome qui est très réussi à mon sens, j’ai passé un bon moment de lecture, sans jamais m’ennuyer ou trouver de longueurs à l’histoire.
« Bad : Amour interdit » est pour moi un roman abouti, qui décrit avec justesse les dangers de la rue et nous montre qu’il y a toujours de l’espoir quelque part, il suffit de savoir faire les bons choix.
Jay Crownover allie à la perfection douceur et brutalité dans ce récit dangereux et sombre. Plongez dans l’univers de Bax vous n’en reviendrez peut-être pas indemne 😉

Je recommande !

Pour la note : 16/20.

Publicités

2 réflexions sur “Bad, Tome 1 : Amour interdit – Jay Crownover

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s