Dragon Ball Perfect Edition (Tomes 1 & 2) – Akira Toriyama

CHRONIQUE LIVRE #89 – Dragon Ball Perfect Edition (Tomes 1 & 2) – Akira Toriyama

(228 et 240 pages)

Sans titre     Sans titre2

Résumé :

« Dans un monde fantastique semblable à la Terre et peuplé de créatures plus étranges les unes que les autres, un petit garçon à la force herculéenne et doté d’une queue de singe croise un jour la route d’une jeune fille. Celle-ci s’est lancée à la recherche de sept mystérieuses boules de cristal. Car il est dit que quiconque les réunira pourra appeler le dragon sacré et exaucer son vœu le plus cher.
En chemin, ce duo d’aventuriers peu commun se heurte à un cochon transformiste usant de ses dons pour kidnapper les jeunes filles d’un village, puis à un vagabond solitaire adepte des arts martiaux que la simple vue d’une jeune femme suffi t à tétaniser sur place. Ce n’est que le début d’une grande aventure riche en péripéties, en humour et en combats extraordinaires… »

 

Avis : Depuis tout petit je baigne dans l’univers Dragon Ball. Entre les copains qui en parlent à l’école, les livres à la bibliothèque et l’anime à la télé, c’était forcé ! Vous l’aurez compris je suis un grand fan de la saga. Je n’avais jamais eu la première édition des mangas que tout le monde connaît mais j’ai toujours voulu avoir cette collection qui me tient à cœur. Voila de nombreuses années que la série était terminée et seul des films d’animation sortaient mais depuis l’été dernier, l’auteur, Akira Toriyama, et son équipe, ont lancé une nouvelle série d’animation qui fait suite aux histoires de nos amis Saiyens : Dragon Ball Super. Avec l’engouement de cette nouvelle série l’envie de commencer cette collection s’est accentuée et j’ai fini par me lancer après tant d’années à vouloir le faire. J’ai donc fait quelques recherches rapides pour voir les prix et je me suis aperçu qu’une nouvelle édition des mangas Drangon Ball était sortie ! C’est la « Perfect Edition ». Ici je vais plus vous parlez de l’édition en elle-même que de l’histoire, mais commençons tout de même par l’histoire ! Haha.

Parlons rapidement de l’histoire de ces deux premier tomes. On découvre dès la première page le héros de la saga, Son Goku, lorsqu’il est enfant (il l’est durant tout la première partie de la saga puis on le verra grandir au fur et à mesure). On voit dès le début que ce petit garçon n’est pas comme les autres : il a une force démesurée, une queue de singe, il vit seul dans la montagne et mange pour quinze, il a un bâton magique qui s’agrandit et surtout il a une curieuse boule de cristal. Ce petit garçon naïf (voir bête, mais ne le serions nous pas si on nous jetait dans la civilisation sans rien avoir connu avant ? Mais ça c’est un autre débat haha) va rapidement rencontrer Bulma, une jeune fille à la recherche de boules de cristal permettant d’invoquer un dragon magique capable d’exaucer des voeux. Ces boules des cristal sont les dragon ball, il y en a 7 et chacune porte de 1 à 7 étoiles. Voyant que Son Goku est si fort et surtout qu’il possède une dragon ball, celle à 4 étoiles que lui a laissé son grand-père après sa mort, Bulma va le prendre comme acolyte dans un périple à la recherche des autres dragon ball. Ce périple les mènera à de nombreux ennemis qu’ils devront combattre, mais également à de nombreuses rencontres et de nouveaux amis, le tout toujours avec énormément d’humour ! Une histoire sympa qui, vous le verrez si vous lisez tous les tomes ou que vous les connaissez déjà, va tourner à bien autre chose d’ici la fin de la saga.

Parlons plutôt de cette édition maintenant si vous le voulez bien. Alors pourquoi Perfect Edition ? Pour plusieurs points. Tout d’abord, la traduction. Celle de la première édition était apparemment (je ne parle pas japonais pour confirmer haha) assez approximative, notamment pour les jeux de mots en japonais, et cette Perfect Edition a donc tout repris à zéro (en réalité c’est une traduction d’une édition intermédiaire, qui avait de nombreux défauts au niveau des dessins entre autres, qui a été un peu retravaillée) pour que la traduction colle au mieux au texte original et à l’humour de la saga, quoi de mieux pour ravir un fan ! Un autre point en faveur de cette édition : il est dans le sens de lecture japonais, contrairement à la première édition. Pour tout amoureux de manga et de culture japonaise il faut avouer que c’est primordial. Un autre différence est le fait que Dragon Ball Perfect Edition soit un grand format et non un format manga classique, je dirais qu’il fait le double du format classique. Ca change et c’est assez agréable je dois dire, les dessins sont plus grands et on peut mieux observer les détails. Enfin, dans cette édition on a une qualité de papier et d’impression vraiment formidable, on sent vraiment que le papier utilisé est de bonnes qualité et les dessins sont parfaitement nets. On voit clairement la différence avec l’ancienne version.

J’ai énuméré les grosses différences entre ces deux versions et je vais maintenant parler de l’objet en lui-même qui est magnifique. On a une jaquette avec un fond rouge mat et un dessin brillant qui ressort, pareil pour le dos. La tranche elle est blanche avec le nom de la saga, le tome, l’auteur et un fragment de dessin qui se complète en accolant les tomes. C’est plutôt sympa à voir dans une bibliothèque ! Un des mauvais points se trouve dans le fait que la couverture est faite de deux pages assez rigides collées qui se gondolent lorsque l’on ouvre le manga pour le lire, c’est un peu embêtant pour la lecture donc mais on en fera abstraction tant l’édition est belle haha. A l’intérieur, on a trois pages plastifiées au début dont l’une est la même sur tous les tomes, la deuxième reprend le dessin de la jaquette et la troisième sur laquelle est écrit « Dragon Ball » et « Akira Toriyama » et le sommaire des chapitres de l’autre côté. Pour ce qui est des pages de l’histoire, il y en a en couleur et c’est vraiment très appréciable ! Il y en a je dirais 25 par tome et ça rend l’histoire plus vivante, une belle surprise donc ! Pour finir à la fin de chaque tome vous pourrez retrouver les illustrations de titre de chapitre, je trouve assez dommage de ne pas les avoir mises directement à chaque nouveau chapitre mais ça fait toujours plaisir de les avoir quand même.

En conclusion de cette chronique, je dirais que cette édition un peu plus chère (10€) vaut complètement son prix, surtout en prenant en compte qu’il y a 8 volume de moins car chaque tome est plus volumineux. En plus vous aurez dans le dernier tome des planches inédites d’Akira Toriyama. Si vous voulez vous replonger dans l’univers Dragon Ball ou tout simplement débuter cette saga avec une histoire sympa et beaucoup d’humour, n’hésitez pas, cette édition est PERFECT comme son nom l’indique ! Haha

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s