Partition amoureuse – Tatiana de Rosnay

CHRONIQUE LIVRE #87 – Partition amoureuse – Tatiana de Rosnay

(210 pages)

Résumé

9782253066101-001-T

 

« Quatre hommes, quatre notes.
Toi un do, première note de la gamme comme alpha est la première lettre de l’alphabet.
Manuel est un sol aux accents inquiétants, la dominante de la gamme de do.
Pierre est un long tourmenté.
Hadrien ne serait-il pas mon la, note de référence, celle dont un chef a besoin pour diriger un orchestre, celle qu’il me faut désormais pour apprendre à diriger ma vie ? »

Margaux, célèbre chef d’orchestre, décide, à l’approche de ses 40 ans, d’inviter à dîner les hommes qui ont le plus compté pour elle. C’est l’occasion d’un bilan, le moment d’assumer les échecs du passé afin de mieux savourer ses bonheurs présents.

Avec lucidité, Margaux dresse l’inventaire de sa vie amoureuse, comme elle le ferait sur une partition, chacun de ses amants apportant sa cadence.

 
 
 
 

« Je n’avais pas besoin de t’expliquer mes sentiments avec des mots ; que je me trouve au piano ou face à un orchestre, tu captais chacune de mes émotions, puis à ton tour, tu me répondais sans paroles, par le truchement intime de la musique. »

 

Avis : Un grand merci aux éditions le livre de poche pour cet envoi. J’ai été ravie de redécouvrir une oeuvre de la grande Tatiana de Rosnay. Encore merciiii.

Cette sortie était très attendue et avait fait pas mal de bruit, je n’avais donc pas trop d’inquiétude quant à accrocher à l’histoire. J’avais lu par le passé « Spirales » qui m’avait fait bonne impression.
Cet auteur a le don d’écrire de belles histoires, courtes et pleine de justesse. « Partition amoureuse » n’échappe pas à la règle. La couverture reflète parfaitement cette petite oeuvre et rend le tout très attractif. Etant en vacances, je me le suis emporté et laissez moi vous dire qu’il n’a pas fait long feu haha. Je ne vais pas faire une longue chronique comme j’en ai l’habitude de faire d’ordinaire car ce petit bouquin ne compte que 200 pages et le mieux est encore de découvrir par vous-même toute la profondeur de l’histoire.

Mais je peux tout de même vous dire mon avis, car c’est pour cela que vous êtes ici n’est-ce pas ? Vous ne savez pas encore si vous allez craquer pour ce poche ou au contraire vous êtes curieux de savoir si moi-même j’ai apprécié. Ce que je peux d’ores et déjà vous dire c’est que j’ai passé un très bon moment. Ce n’est pas le style de lecture vers lequel je me tourne habituellement et j’ai très vite été happée par l’histoire. Dès la seconde page pour être honnête, ce qui m’arrive rarement.
Ici, on va faire la connaissance de Margaux qui le jour de son anniversaire décide d’organiser un repas et réunir tous les hommes qu’elle a aimé. Ils sont au nombre de 4. Mais l’histoire est tout autre et c’est là où on est surpris. Vous pensez donc que nous allons suivre toute la durée de ce saugrenu repas, leur retrouvailles, etc… Et bien pas du tout !
Dans cette histoire on va donc suivre Margaux, notre personnage principal, qui va envoyer une lettre à un de ses anciens amants et anciens amours, un de ces fameux 4 hommes est aujourd’hui décédé pour lui raconter tout ce qu’il a rater de sa vie sentimentale. C’est comme ça qu’on va découvrir les hommes qui ont compté dans sa vie et de quelles manières ils en sont sortis. Il y a très peu de dialogues et beaucoup de narration c’est quelque chose que j’apprécie tout particulièrement dans les romans ça permet vraiment au lecteur de connaître nettement mieux les personnages et ce qu’ils pensent. Bon point pour ma part.

J’ai beaucoup aimé l’agencement du bouquin. Le livre est découpé en plusieurs parties où chaque homme est abordé en détails de leur première rencontre avec Margaux au point final de leur histoire d’amour. On fait constamment des bonds dans le temps, on la retrouve adolescente, jeune femme puis dans son rôle de mère et puis le chapitre d’après on est au présent. C’est à la fois déstabilisant et très prenant. Çà donne beaucoup de rythme. On sent l’aisance que l’auteur a pour l’écriture, elle a les mots qu’il faut, toujours de manière très juste. Cela ne tombe jamais dans la vulgarité et c’est aussi ce qui est agréable dans ce roman qui aborde tout de même beaucoup le thème de la sexualité.

Pour parler brièvement du personnage de Margaux car je ne parlerais que d’elle sinon ce serait tout vous spoiler, le livre n’étant déjà pas bien gros. Je voulais l’apprécier mais je n’ai pas réussi. Je ne peux pas me mettre à sa place car ma passion ne pourra jamais passer avant mes proches mais il y a quelque chose qui m’a déplu dans sa personnalité. On sent qu’elle est faite pour la musique et pas pour autre chose. Je l’ai trouvé assez égoïste par moment et je dirais même parfois trop naïve. J’ai l’impression qu’elle ne mesure pas la portée de ses actes, elle ne pense pas qu’elle peut blesser des gens ou bien choquer.

Pour conclure cette chronique qui n’a pas été simple à écrire, je voudrais vous recommander ce petit livre si vous étiez encore indécis. Laissez vous totalement immerger et bercer par la plume si douce et sensuelle de  Tatiana de Rosnay. L’auteur signe avec « Partition amoureuse » une oeuvre poétique et magnifiquement bien écrite qui vous transporte dans le domaine la musique. Elle arrive avec une habilité déconcertante à vous happer dans son univers ainsi que dans ses histoires et c’est ce qui fait de cet auteur, une auteur à succès. Je recommande.

Pour la note : 15/20.

Publicités

4 réflexions sur “Partition amoureuse – Tatiana de Rosnay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s