Pointe – Brandy Colbert

CHRONIQUE LIVRE #77 – Pointe – Brandy Colbert

(346 pages)

Résumé

9782709650601-001-X_0

 
 
 
 
 
 

Théo va mieux. Elle a recommencé à s’alimenter, sort avec des garçons presque recommandables et elle est sur la bonne voie pour devenir une danseuse de ballet d’exception.

Mais lorsque réapparaît, son plus vieil ami, Donovan, après quatre longues années de séquestration, la voici à nouveau fragilisée.

La découverte dans la presse que le ravisseur de Donovan n’est autre que son ex-petit ami qui, à l’époque, lui a aussi menti notamment sur son âge, la met face à un dilemme : dire toute la vérité au prix de sa future carrière et sa réputation, ou ne rien dire et protéger un criminel…

 
 
 
 
 
 
 

Avis : Je termine à l’instant « Pointe » de Brandy Colbert et j’en ai le souffle coupé. J’ai du mal à croire que ce soit son premier roman tant il était réussi. Il m’a énormément plu. Je voudrais tout d’abord, avant d’en parler davantage, remercier chaudement les éditions JC Lattès pour l’envoi de ce service presse, je suis très heureuse de cette découverte, qui figurera à coup sur parmi mes plus belles lectures de ce début 2016.

J’avais d’abord été attirée par la couverture. On est d’accord, elle est sublime, on ne s’attarde pas plus que ça, et puis je me suis intéressée au résumé, et c’est ce qui m’a poussé à vouloir le lire. De base, je ne suis pas particulièrement attirée par l’univers de la danse, mais dans ce petit bouquin résonnait un fond de thriller et vous devez savoir maintenant à quel point je suis friande de ce style.

Comme d’habitude je vais vous résumer brièvement de quoi parle l’histoire, car j’ai très envie, mais alors très envie, comme à chaque fois que j’ai aimé un livre, de vous donner envie de vous le procurer.
Ici, on va faire la connaissance de Théo Cartwright, une adolescente d’apparence comme les autres, qui cache pourtant bien plus de blessures que ses camarades de classe. 4 années auparavant, son meilleur ami Donovan disparaît en ne laissant derrière lui que des interrogations. On pense tout de suite à un kidnapping. Et puis un jour, il est retrouvé et tout chavire dans le monde bien millimétré de Théo quand elle découvre que le présumé coupable de cet enlèvement n’est autre que son ex petit ami. Entre détresse et reconstruction, Théo va-t-elle prendre la bonne décision et parler de cette ancienne relation ?

Un speech des plus alléchants vous en conviendrez. J’ai été captivée dès les premières lignes, les premiers chapitres. Ça semble niais de dire ça, mais j’ai été directement propulsée dans la vie de Théo, si bien que je n’avais pas envie de lâcher ce bouquin, et jusqu’à la fin je n’avais pas envie de tourner l’ultime page car ça signifiait que je ne suivrais plus jamais les péripéties de cette adolescente.

J’ai adoré la manière dont l’histoire est racontée. Pour tout vous dire, je m’attendais exactement à cela et mes espérances ont été grandement atteintes. On suit quasiment au jour le jour Théo, dans sa vie de lycéenne classique, jonglant entre ses répétitions de danse, sa vie au bahut et ses déceptions amoureuses. J’ai beaucoup apprécié le fait qu’on fasse sa connaissance avant le retour de Donovan, on sent que malgré que sa disparition reste dans un coin de sa tête, elle a tout de même des préoccupations d’adolescente lambda. Puis viens l’après. On voit son évolution, une fois Donovan rentré en sûreté chez lui. L’auteur partage avec ses lecteurs, des flashbacks, plutôt sous la forme de récits narrés du passé, comme si Théo les revivait et non pas comme si on y assistait au présent. C’est une très bonne idée de sa part, pour nous faire comprendre petit à petit tout l’envers du décor si je puis dire mais également nous montrer de quelle manière notre héroïne est impliquée, et quelle décision elle va prendre.

Un des grands points positifs de cette histoire est sans conteste ses personnages. On va tout d’abord parler de Théo car c’est celle qui nous intéresse le plus n’est-ce pas ? Elle n’a que 17 ans et waouh quelle maturité. En commençant le roman je pensais qu’elle avait la vingtaine bien tassée et pourtant ce n’est encore qu’un petit bout de femme qui tente de s’imposer. J’ai une relation amour/haine avec elle. Je l’ai adoré pour son courage, sa personnalité et son sens aigu de l’amitié, mais je l’ai également détesté pour ses actions. Pourquoi ne pas avoir dit stop à certains moments quand elle avait conscience que certaines choses étaient mal. Pourquoi agir ainsi avec les petits amis des autres ? On peut pas dire que je me suis reconnue en elle, on est même parfaitement opposée sur certains points, mais on ressent parfaitement à travers les lignes de Brandy Colbert toute la fragilité de ce personnage et on ne peut lui en vouloir bien longtemps, après tout ce n’est encore qu’une enfant qui à dû grandir trop vite. On a la fois paradoxalement envie de la secouer pour lui dire d’arrêter de déconner et en même temps de la prendre dans nos bras.

Quant à l’amour inconditionnel qu’elle portait à son ancien petit ami, (présumé coupable, vous suivez toujours? Haha) j’ai trouvé ça parfois malsain. L’amour qu’on porte aux gens n’est pas une raison pour tout accepter et fermer les yeux sur certaines choses. Elle donnait l’impression de ne pas se rendre compte d’être manipulée et cela m’a fait mal au cœur pour elle et tout ce qu’elle a vécu.
Donovan est le personnage clé de l’intrigue et pourtant jusqu’à la fin on en apprend que très peu sur lui. Je me retiendrais de vous parler ici des autres personnages que forment la petite bande, je préfère grandement que vous vous fassiez votre propre avis sur eux, sans que ma chronique vous influence de trop.

J’ai aimé en apprendre plus sur le domaine très exigeant qu’est la danse classique. Pour être tout à fait honnête je n’y connaissait absolument rien avant de me plonger dans ce livre, a part peut-être quelques détails par-ci par-là. Cette discipline n’est pas à proprement parler LE sujet de ce bouquin, mais il pose les bases de l’histoire. Quelque chose de fort, constant, qui ne change pas dans la vie de l’adolescente. Ce n’est pas pour rien que l’auteur à choisi « Pointe » comme titre. Cela crée une ambiance tout particulière au roman, on sent l’exigence que Théo s’impose à elle-même pour être la meilleure, la danse permet également de dériver sur d’autres sujets, très important abordés dans ce livre, comme l’anorexie et l’état de quasi-famine dont notre adolescente se plonge afin d’être toujours plus maigre et plus performante.

Entre danse classique et thriller, Brandy Colbert dresse avec « Pointe » un parfait équilibre qui rend ce livre tout simplement époustouflant. Elle signe ici une roman plein d’intensité qui additionne à la perfection émotion, prise de conscience, et les bienfaits de se soulager de ses démons. C’est une bouffée électrisante, on se passionne pour cette terrible affaire, voulant connaître le dénouement à tout prix. Je vous conseille vigoureusement ce livre poignant qui m’a fait passé par toutes les émotions possibles et imaginables et qui me restera en tête un bon moment, j’en suis sûre. Très très bonne lecture qui, parfois, a été un peu oppressante mais qui m’a été difficile de reposer. Une auteur à suivre de près.

Pour la note : 18/20.

Publicités

6 réflexions sur “Pointe – Brandy Colbert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s