Stone Rider – David Hofmeyr

CHRONIQUE LIVRE #72 – Stone Rider – David Hofmeyr

(309 pages)

Résumé :

A66675

 
 
 
 
 
 
 

« La course de Blackwater : un parcours effroyable, des chances de survie minimes mais, pour le gagnant, la seule chance d’échapper à un monde hostile et à une mort précoce.
Adam Stone a décidé de relever le défi.
Face à lui, des rivaux organisés en clans redoutables. Adam ne peut compter que sur sa békane.
Pour survivre, il ne faut faire confiance à personne, pas même à la belle Sadie… »

 
 
 
 
 
 
 
 

Avis : Nous sommes le 31 janvier, il est 01H27 du matin et j’écris enfin cette chronique afin de pouvoir m’enlever de l’esprit ce petit bouquin et avoir les idées claires pour passer à autre chose. Cela fait plusieurs heures que j’ai terminé « Stone Rider » et je peine à trouver mes mots pour vous parler correctement de ce livre. On va commencer par le plus facile : La couverture. Je la trouve superbe. Je l’avais seulement vu en photo sur les blogs, et quand je suis tombée sur ce bouquin à Gibert Joseph, en occasion, j’ai sauté dessus (littéralement….).
Le titre est en relief, je trouve que ça donne du caractère au bouquin sans même savoir si c’est un bon livre ou non. Quant au résumé, il me donnait terriblement envie. Entre temps, j’ai également vu qu’il avait reçu un prix, ça a achevé de me convaincre (faible chose que je suis haha)

A ce stade là de la chronique vous devez vous demander si j’ai aimé ou non cette histoire, et bien la réponse est oui ! J’ai passé un super moment en compagne d’Adam et de ses compères de route, ils m’ont complètement fait voyager et m’ont entraînés dans leur monde, n’est-ce pas ce qu’on recherche quand on lit un bouquin de ce genre ?
Je vais vite fait vous parler de l’histoire, pas trop pour ne pas tout révéler mais suffisamment pour vous donner envie de l’acheter (suis-je diabolique ? :D).
On va faire la connaissance d’Adam Stone, un jeune de 15-16 ans il me semble, ma mémoire me joue déjà des tours c’est terrible, qui vit seul avec son frère aîné dans la petite ville de BlackWater. Entendons nous bien, c’est un livre dystopique, BlackWater est sans ressources, l’eau asséchée, ils avalent des pilules pour donner le change qui sont sensés donner les mêmes effets d’hydratation etc… Triste futur m’enfin bon je m’égare. On suit donc Adam, qui va faire la connaissance de Kane un mystérieux garçon, et tout deux vont s’inscrire à la fameuse course qui permet au grand gagnant un aller simple pour la Base. La Base c’est quoi ? Un endroit où tout n’est qu’abondance, sûreté, où il n’est plus question de pauvreté, ni de faim, c’est un peu le paradis m’voyez ?

Le livre se découpe en deux parties bien distinctes. On passe les 100 premières pages à suivre Adam dans son quotidien avant la course. Et ce n’est qu’au bout de 133 pages il me semble qu’on arrive enfin à l’heure H. Le moment où tout va basculer, le moment où la course commence, où tous les participants sont sur la ligne de départ et vont partir pour une, deux semaines de dur combat pour arriver premier.
L’idée de base est très bonne. On voit beaucoup, beaucoup, (beaucouuuup) de dystopie à l’heure actuelle depuis les fameux livres d’Hunger Games et je trouve que Stone Rider est assez innovant dans le genre. Je n’avais jamais lu de course poursuite en moto de ce type, jamais lu d’histoires pareilles où l’intrigue mêle vengeance et aventure. J’ai beaucoup aimé la partie de la fameuse course. Tout ce qui se passe avant l’heure H m’a un peu moins intéressé. Moi qui n’y connait rien à l’univers de la moto, j’ai été agréablement surprise d’apprendre des choses, d’être intéressée par tout les détails relatifs aux bécanes, à leur entretien, etc…

Reste à parler un peu des personnages, maintenant que j’ai abordé l’histoire. Adam Stone malgré toutes les épreuves qui lui tombent sur la gueule, tant psychologiquement que physiquement, tant en dehors que pendant la course, est un garçon qui sait garder la tête sur les épaules et qui possède un grand cœur, toujours prêt à aider les autres. Il aimerait pouvoir écouter les conseils de son grand frère Franck et se fier à personne, mais il a un côté beaucoup trop altruiste qui l’empêche de laisser quelqu’un dans la mouise (expression de petite vieille, j’assume totalement :p).
D’un autre côté, David Hofmeyr, nous montre à plusieurs reprises d’autres facettes de son personnage phare, il est parfois cruel et méchant lorsqu’il est habité d’un esprit de vengeance, il ne réfléchit plus raisonnablement. L’auteur arrive à nous faire ressentir toute la détresse et la dureté qu’éprouvent ses personnages durant cette Course. On sent que chaque pilote qui concoure est prêt à tout, qu’ils sont sans pitié. Alors tout ça fini par devenir de la survie, rester en vie aujourd’hui, puis encore demain et les jours d’après pour décrocher la première place et se barrer de BlackWater. Je n’épiloguerais pas sur Kane ni sur la badass Sadie, j’aimerais que vous vous fassiez vous-même votre propre avis sur leurs personnalités, et sur l’identité réelle de Kane. Ce dernier va vous réserver de multiples surprises. Quant à la relation entre Adam et Sadie (non non promis je ne vous spoil pas), dès les premières pages ont voit bien que le petit ado aux hormones en folie qu’est Adam en pince pour la jolie Sadie, pas étonnant soit dit en passant elle en jette un max la jolie bikeuse. Après personnellement je n’ai pas trouvé ça très naturel ni crédible dans la manière dont ça nous est présenté, j’ai pas été hyper convaincue.

En résumé, Stone Rider de David Hofmeyr va vraiment vous faire passer par de multiples émotions, c’est un bon livre dystopique qui se démarque par son originalité.
J’ai appris tout récemment que ce n’était pas un One-Shot, je trouve ça assez dommage, beaucoup trop d’auteurs se lancent dans des trilogies alors que cela ne devraient pas toujours être le cas haha. On me souffle dans l’oreille que le tome 2 sortirait durant cet été et serait du point de vue de Sadie, j’attends de voir ce que ça peut donner. La fin était pour moi beaucoup trop prévisible, mais j’attends que l’auteur me surprenne davantage par la suite. Je vous le conseille, une bonne lecture jeunesse !

Pour la note : 15/20.

Publicités

2 réflexions sur “Stone Rider – David Hofmeyr

  1. Coucou,
    Eh bien je suis tout à fait d’accord avec toi ! J’ai beaucoup aimé le livre mais je trouve aussi dommage qu’il y ait une suite. Même si j’avoue que j’ai bien envie de savoir ce qui se trame dans cette base si merveilleuse…
    Et encore comme toi, je me suis prise au jeu de l’univers moto alors qu’on peut pas dire que ça soit mon truc ^^

    J'aime

    1. haha je vois qu’on a le même avis :p
      Oui moi aussi je suis pas mal intriguée, je redoute que ce soit pas comme ils le pensent malheureusement
      Ouuui haha mine de rien c’est un univers assez cool les motos :p Même si c’est pas de base quelque chose à quoi je m’intérésse non plus !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s