Indésirable – Yrsa Sigurdardõttir

CHRONIQUE LIVRE #69 – Indésirable – Yrsa Sigurdardõttir

(319 pages)

Résumé :

9782330058029

 
 
 
 
 
 

« Quels sont les sombres secrets du foyer éducatif pour adolescents Krókur ?

Que s’est-il réellement passé lorsque deux jeunes garçons y ont trouvé la mort ?

Et pourquoi personne ne semble oser en parler ?

Óðinn s’apprête à tirer la vérité au clair.
Mais la vérité ne supporte pas toujours la lumière du jour »

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Avis : SORTIE PRÉVUE AUX EDITIONS ACTES SUD ACTES NOIRS LE 3 FÉVRIER 2016 !

Avant de commencer la chronique et vous dire ce que j’ai pensé de ce polar, j’aimerais remercier chaleureusement les éditions Actes Sud pour leur envoi et plus particulièrement Guillaume qui s’est occupé de ce service presse qui me tentait terriblement.

Je viens de tourner la toute dernière page de ce roman islandais il y a tout juste 10 minutes, et comme à mon habitude j’aime écrire à chaud ce que j’en ai pensé. Alors alors… Et bien j’ai été agréablement surprise par moments et à la fois déçue. Oui oui c’est assez contradictoire haha.
J’avais repéré ce livre dans le catalogue des nouveautés d’Actes Sud Actes Noirs et tout de suite le résumé m’avait donné l’eau à la bouche. Un foyer pour jeunes délinquants, ça promettait une ambiance un peu glauque où planerait une atmosphère dangereuse. J’avais tout de suite été intriguée. Il m’en faut peu je l’avoue.
Parfois il est compliqué d’écrire sur un roman et parfois les mots viennent tout seul pour argumenter notre pensée, et bien pour ce livre je ressens déjà que je peine à trouver mes mots. Mais je vais tenter du mieux que je peux d’exprimer mon ressenti.

J’ai dévoré ce livre. Y’a pas d’autres mots. Je l’ai commencé hier soir et aujourd’hui le voila terminé.
Alors « Indésirable » ça parle de quoi ? On va suivre Óðinn, on ne sait pas vraiment dans quoi il taff, tout ce qu’on sait c’est qu’il travaille pour un bureau gouvernemental chargé d’enquêter sur des affaires. Un jour, il se voit récupérer un étrange dossier. Une affaire sur un foyer appelé Krokur où deux jeunes adolescents ont trouvé la mort par asphyxie. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, au fur et à mesure de son enquête il se met à entendre des voix, percevoir des présences, et a donc bien du mal à gérer à bien sa vie de père célibataire. Et si ce n’était que ça… Le pauvre Óðinn et sa fille Rùn vont devoir affronter leur propres démons.
Concernant l’histoire j’ai adoré le speech de base. Je trouve que l’auteur s’en sort plutôt pas mal même si je trouve quelques défauts au bouquin. Par exemple la fin ne m’a pas vraiment surprise, j’avais deviné avant de le terminer certains aspects de l’histoire, j’avais vu les grandes lignes de certains passages et où l’auteur voulait nous mener, c’est assez dommage car dans un polar/thriller c’est ce qu’il y a de plus recherché. J’ai pas eu cette petite dose d’adrénaline qu’on ressent quand un roman est effrayant, quand il décrit une atmosphère comme celle-ci dangereuse. C’est censé être un foyer pour délinquants juvéniles et , de toute la durée du livre, aucun d’entre eux ne faute quasiment, ils sont assez calmes et je dirais même complètement « formatés » par les gérants et leur passion extrême pour Dieu.

En entamant ce livre je pensais suivre uniquement Óðinn dans le fil de son enquête et j’ai été agréablement surprise de voir que l’auteur, Yrsa Sigurdardõttir mêle également le passé au présent. En effet on est plongés en parallèle en Janvier 1974, l’époque où une des deux victimes, Einar, fait son entrée au foyer Krokur. J’ai vraiment adoré ces passages de l’histoire, ça a été et de loin mes préférées. Chaque chapitre alterne entre l’enquête d’Óðinn au présent qui essaye de comprendre comment ils sont morts et pourquoi et l’année 1974 où nous suivons une employée appelé Aldís jusqu’à ce fameux jour de Mars.

Une des qualités incontestables de ce livre est l’ambiance qui y règne jusqu’à la fin. Durant les deux parties du livres, on ressent un froid constant, on en devient presque parano comme les personnages à se demander s’il y bien quelque chose de surnaturel où si c’est seulement dans notre tête. Plusieurs fois au cours de ma lecture j’ai eu envie de dire à Óðinn et a Aldís « Allez sauve toi t’es pas tout seul c’est sur sinon comment expliquer ça !! ». J’avoue que, sans m’avoir véritablement effrayé, j’ai quand même éprouvé pas mal d’émotions. Sans tomber dans le fantastique (chose que je déteste de base, mais encore plus dans les thriller) Yrsa, arrive à injecter des petites doses de paranormal qui rendent le tout parfaitement glaçant.

Pour parler maintenant rapidement des personnages, j’ai bien aimé Óðinn, j’ai eu pas mal de peine pour ce personnage au caractère facile qui ne demande qu’à s’occuper correctement de sa fille depuis l’incident tragique et qui essaye de faire de son mieux en jonglant entre son travail, son devoir de père et ses craintes qui prennent de plus en plus de place. J’ai aimé le voir évoluer à travers cette enquête, le voir démêler le vrai du faux. Parfois on avait des réponses que lui-même n’avait pas étant donné qu’on suivait également le déroulement de cette période à Krokur en 1974 via les flashbacks. C’est un personnage intéressant et parfois assez désespéré. Quant à Aldís je ne l’ai pas appréciée. J’ai trouvé son caractère désagréable, même si on peut comprendre que ce soit un véritable calvaire de travailler là-bas je n’ai pas réussi à l’apprécier et à éprouver de la sympathie pour cette fille. Je n’ai particulièrement pas compris sa haine pour sa mère. Les proprios du foyer je les ai par contre détestés, quels êtres ignobles non mais sans blague ! J’avais envie de prévenir les flics et de les envoyer tous deux en prison, ce ne serait que ce qu’ils méritent.

Je ne pense avoir rien oublié… Je peux donc conclure cette laborieuse chronique en vous conseillant tout de même ce livre, qui n’est certainement pas pour moi le thriller de l’année mais qui par son ambiance et son cadre m’a tout de même captivée jusqu’à la dernière page. C’est donc pour moi une lecture en demi-teinte, mais cela ne veut pas dire que ce ne sera pas un coup de cœur pour vous.
Si vous aimez les intrigues mystérieuses, les histoires mêlées et les ambiances surnaturelles et glaçantes, ce thriller est fait pour vous !
Encore un grand merci aux éditions Actes Sud, j’ai été ravie de pouvoir découvrir ce petit bouquin.

Pour la note : 14/20.

Publicités

2 réflexions sur “Indésirable – Yrsa Sigurdardõttir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s