Je t’ai rêvé – Francesca Zappia

CHRONIQUE LIVRE #55 : Je t’ai rêvé – Francesca Zappia

(442 pages)

Résumé :
« Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ?
Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces…
Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence.
Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité.
Jusqu’où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’où pouvons-nous la croire ? »

je t'ai r_v_

 

Avis : Mon dieu ce livre comme il me tentait ! Depuis que j’avais aperçu sa sublime couverture j’avais été terriblement intriguée de connaitre son résumé. J’ai su par la suite qu’il traitait de schizophrénie. Autant dire qu’il ne m’en fallait pas plus pour que je file au magasin me le procurer avant les fêtes de Noël. Malheureusement j’avais beaucoup trop d’attentes de ce bouquin et je n’ai pas eu le coup de cœur comme je l’avais imaginé… Bien dommage car il a quand même pas mal de qualités malgré quelques défauts. On va commencer tout de suite mon avis alors sinon on est là pour la journée.
Alors de quoi parle ce livre ? « Je t’ai rêvé » raconte l’histoire d’une jeune adolescente prénommée Alex, qui depuis son plus jeune âge a été diagnostiquée schizophrène. Dur de faire face à toutes les hallucinations et les délires quand on est une jeune fille qui tente d’être normale. Virée de son ancien lycée elle commence donc une nouvelle année, dans un nouveau bahut, où tout le monde ignore son petit secret. Elle va donc retrouver son ami Tucker, faire la connaissance du mystérieux Miles et tenter de démêler le rêve de la réalité. Je vous l’ai assez bien vendu ? Bon je l’espère haha parce qu’il était tout de même vraiment pas mal.

En commençant ce bouquin, je ne savais pas vraiment dans quoi j’allais atterrir. Je me suis donc gentiment laisser porter par le fil de l’histoire. J’ai beaucoup aimé ce côté « médical » où on aborde pas mal sa maladie. On comprends à un certain degré bien sûr, à quel point cela doit être dur de ne pas pouvoir se fier à ses yeux ou à ses oreilles, de constamment se demander si oui ou non on à bien vu ce serpent descendre du plafond, si oui on non vos amis existent vraiment, si oui ou non vous n’avez pas rêvé cette conversation. Peut-elle se fier à ses photographies, peut-elle se fier à ses parents ?
On comprends à quel point cela doit être difficile d’assumer le regard des autres quand vous essayez à tout prix de bien faire et que, pourtant, vous restez différente des autres élèves. A cet âge là, les adolescents sont impitoyables et vous jugent sans essayer de vous connaitre.

Un autre point positif pour moi ce sont les personnages. Alex est une jeune femme que j’ai beaucoup aimé, qui vit sa vie malgré sa maladie, ses cheveux rouges couleur homard qui l’empêche de passer inaperçue. Je l’ai trouvé merveilleusement courageuse et attachante. Miles quant à lui, à beau jouer les petits cons je l’ai également beaucoup aimé, au fil du livre il se révèle, on comprend que lui aussi a des secrets, que lui aussi a des failles et qu’il a juste besoin d’amour. A eux deux, ils forment ce duo improbable et pourtant si sincère. Ils ne se jugent pas, parfois ils se comprennent, mais toujours ils se soutiennent.

J’ai eu droit à pas mal de surprises tout au long du livre, je ne m’attendais pas à certains passages, je les pensais réels et en fait ils n’existaient que dans sa tête. C’était même assez perturbant haha.
A contrario (on dirait que je suis en train de faire ma dissert’ de philo haha scuzi) l’auteur nous emmène parfois trop loin et cela rend l’histoire beaucoup moins crédible. Francesca Zappia mène plusieurs histoires/intrigues appeler ça comme vous le voulez et parfois je trouve que cela était mal réalisé. Par exemple tout le mystère autour du proviseur McCoy était pour moi beaucoup trop « gros », c’était mal exécuté, je me suis même parfois pas mal perdue au fil des lignes, avec les prénoms, les hallucinations d’Alex etc… On avait du mal à suivre ce qui était réel.

Pour résumé, « Je t’ai rêvé » est un bon bouquin young-adult qui traite d’un sujet peu exploité même quasi jamais abordé dans ce genre littéraire. J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre, à découvrir ces personnages, à m’attacher à eux. La fin m’a surprise malgré que je trouve que ce soit une bonne manière de clore ce livre. Pour un premier roman, je tiens à féliciter l’auteur qui m’a, malgré ma déception, fait passer un agréable moment. Malgré le nombre de pages je vous assure que ça se lit en très peu de temps.
Je vous le conseille.

Pour la note : 14/20.

Publicités

5 réflexions sur “Je t’ai rêvé – Francesca Zappia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s