ADDICT – Jeanne Ryan

CHRONIQUE LIVRE #48 – ADDICT – Jeanne Ryan

(360 pages)

Résumé :

« Un jeu sans règle ni pitié. Qu’êtes-vous prêt à perdre pour gagner ?
ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d’y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu’elle ne peut refuser et un partenaire irrésistible…
Dès qu’elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu’accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre… D’autant que l’engouement des milliers d’Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs.
Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenue complètement addict ? »

9782221134108

 

Avis : A chaque fois que je me décide à lire un livre de la collection R je ne suis quasi jamais déçue, c’est une des maisons d’édition dont les livres me tentent presque tous, aux couvertures et aux résumés alléchants. « Addict » avait tout pour ne pas être l’exception et pourtant ça l’a été. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé l’histoire ni que je me suis ennuyée sinon je l’aurais arrêté net, mais je ne l’ai pas trouvé captivant bien au contraire. Vous l’aurez donc compris ce n’est pas un coup de cœur. J’avais commencé ce bouquin en lecture commune avec un booktuber il y a de ça plusieurs mois et puis je l’avais mit en pause. Ce n’est que maintenant que je l’ai repris car rien d’autres ne m’inspirait vraiment haha.

Ce bouquin raconte l’histoire de Vee, une jeune fille qui sur un coup de tête décide de participer au jeu le plus tendance du moment « Addict ». Ce jeu consistant à remporter des défis plus fous les uns que les autres afin de se qualifier pour la finale et  gagner des cadeaux ou des sommes d’argent. Voila en gros le pitch de l’histoire. Ce qui m’a clairement donné envie de connaitre ce qui va se passer haha.

Plusieurs choses m’ont plu cependant. L’écriture de Jeanne Ryan est fluide et simple de compréhension. L’intrigue est bien trouvée, on est plongés dans un univers de télé-réalité où on va suivre les participants relever ces défis c’est sympathique c’est pas mal entrainant.

A contrario j’ai détesté les personnages. J’ai trouvé Vee, Syd et Ian pas assez développés, on en sait pas assez sur eux pour s’attacher à leur personnalité. De même pour les autres participants, Tommy, etc… Je les ai trouvés fades et pas assez décrits. La relation entre Syd et Vee, les deux meilleures amies est pour moi assez bizarre, elle ne se disent pas les choses et préfèrent se mettre des coups dans le dos. Elles ne sont pas franches. Syd veut trop se montrer on la sent pas sincère malheureusement. Quand à Ian le coéquipier de Vee dans le jeu « Addict », elle ne le connait que depuis quelques heures et elle se jette à corps perdu dans cette relation alors qu’elle ne sait pas qui il est, pourquoi il a voulu participer, etc… C’était trop gros pour que ce soit plausible.

Une des choses qui m’a pas mal dérangé également c’est l’aspect bizarre presque malsain du jeu, les dirigeants d’Addict connaissent beaucoup de détails de la vie des participants, bloquent leur appels, les mets au pied du mur, les aguiche avec des cadeaux qui sont fait sur mesure en fonction de leurs envies. Ils jouent avec eux comme s’ils étaient des marionnettes. Tout était assez malsain, des défis que Vee à dû faire, en passant par les Observateurs (des personnes choisies pour les suivre, les filmer et les épier en permanence) tout était assez glauque et oppressant.

La fin du livre met en place pas mal de suspense et de rythme au livre qui manquait cruellement au début de l’histoire. Il y a des événements inattendus, on sent la paranoïa et la tension entre tous les participants réunis, ils sont à crans, ils sont piégés comme des lapins c’est un passage qui m’a pas mal plu.

Pour clore cette chronique on va tout de même parler de la fin du livre, l’auteur place un épilogue là où il n’aurait franchement pas eu besoin d’en avoir un. Néanmoins la toute dernière page crée une fin ouverte qui n’est pas déplaisante, elle laisse planer une atmosphère effrayante qui nous fait terminer ce bouquin sur une bonne note. Comme je le disais plus haut, et comme vous l’aurez compris en lisant au fur et à mesure ma chronique, je n’ai pas beaucoup aimé ce livre, pourtant il avait un gros potentiel. Je ne vous le recommande pas forcement même si ce livre est un bon moyen de passer le temps, cela ne m’a pas transcendé.

Pour la note : 13,5/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s