Phobos, tome 2 – Victor Dixen

CHRONIQUE LIVRE #42 : Phobos, tome 2 – Victor Dixen

(500 pages)

Résumé :

Reprise de la chaïne Genesis dans 3 secondes… 2 secondes… 1 seconde…Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. Elle croyait maîtriser ses sentiments.
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé. Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier. »

Capture d’écran 2015-11-25 à 22.47.05

Avis : Après avoir lu Phobos le tome 1 de Victor Dixen en tout début de mois de Novembre, j’ai donc continué sur ma lancée et j’ai lu le fameux tome 2 tant attendu. Vous savez, si vous avez lu ma chronique sur le premier tome que je n’avais pas eu de coup de cœur, loin de là. J’avais apprécié ma lecture, le monde créé par l’auteur était très intéressant, j’avais apprécié le principe de télé-réalité, de personnages suivi 24h sur 24 sur Mars, tout ça m’intrigait pas mal. Malheureusement, j’avais trouvé que le premier tome était trop introductif, trop lisse, avec peu d’action et des personnages pas assez creusés. Il se résumait aux speed-dating et aux prémices de la découverte de la trahison de Serena. Malgré tout j’avais envie de découvrir la suite, de savoir ce qui allait se passer car le dernier chapitre nous laissait clairement sur notre fin.

J’ai donc lu Phobos 2… Dévoré serait le terme exact. Contrairement à ce que je ressens d’habitude pour les tomes 2, cette fois-ci je l’ai préféré au premier tome, je l’ai trouvé nettement meilleur malgré que ce soit de la même trempe. Ce n’est toujours pas un coup de cœur mais il se laisse lire très facilement. C’est un point indéniable que je ne peux enlever à l’auteur c’est sa façon de raconter. On a envie de savoir ce qui se passe, c’est très fluide et très simple à lire. C’est tout de même un petit pavé épais de 500 pages et pourtant je l’ai bouffé littéralement, il y est passé en l’espace de 2 jours parce que c’est pas prise de tête. Malgré tout un des points négatifs et pas des moindres c’est toujours les longueurs du bouquin. Je trouve que l’auteur tarde trop avant de rentrer dans le cœur du sujet. Par exemple, il faut attendre 200 pages pour qu’enfin ils quittent le Cupido.

J’étais impatiente de connaître la suite de leurs aventures et de retrouve la bande des 12 adolescents. A la fin du premier tome je peux vous dire sans spoiler que Léonor avait un choix à prendre et dans ce second tome les choses se précisent enfin, il y a nettement plus d’action et de rebondissements. On est plus centrés uniquement sur l’émission Génésis et les candidats, on suit également ce qui se passe sur Terre et les répercutions de cette immense machination. Une des choses que j’adore c’est quand les seconds tomes reprennent directement là où le premier tome s’était terminé et ce fut le cas. Ayant lu le tome 1 de Phobos il y a peu de temps comme je vous le disais, c’était encore très frais dans mon esprit et je savais exactement où j’en étais et j’ai eu l’agréable surprise de reprendre à la minute près où j’avais laissée Serena, Léonor et les 11 autres passagers du Cupido.

Pour parler un peu des personnages j’ai eu une belle surprise de voir certains caractères s’affirmé et je trouve ça très plaisant de commencer à les découvrir enfin. On fait la connaissance plus amplement avec des personnages comme Andrew Fisher et la fille de Serena, Harmony, qui n’étaient que secondaires dans le premier tome pour ne pas dire inexistants et qui pourtant prennent une place de choix dans ce second volet, mais chuuut je ne dirais rien de plus haha. Les candidats quand eux sont également plus détaillés et plus construits, j’ai trouvé Léonor toujours autant hésitante ce qui m’a tapé sur les nerfs parfois, même si on peut quand même la comprendre cela ne doit pas être une situation facile. Marcus est toujours aussi mimi à mes yeux, il se dévoile beaucoup plus, on apprends pleins de choses sur son passé et cela ne le rend que plus adorable. Enfin pour clore sur les personnages, je me suis découvert une sympathie pour Kelly qui me fait sourire avec ses railleries et ses blagues, elle est toujours là pour détendre l’atmosphère. Je l’ai trouvé super, très naturelle et rigolote bien qu’un peu trop ironique parfois à trop joeur avec le feu.

La fin m’a par contre nettement plus emballée, je l’ai beaucoup aimé et ça clairement rattrapé l’avis général que je me faisais du bouquin (qui reste bon je me répète c’est simplement que je ne le trouve pas exceptionnel). Il se passe beaucoup de choses, tout s’enchaîne très vite c’est très agréable et puis il y a une grosse révélation à la toute dernière page qui donne envie de connaître la suite malheureusement le tome 3 c’est pas pour tout de suite haha, faudra prendre son mal en patience !

Pour terminer cette chronique, je vous recommande ce livre si vous avez apprécié le premier tome, vous pouvez vous rassurez, il se passe beaucoup plus de choses dans celui-ci malheureusement je peux vous en dire sans tout dévoiler. L’auteur a une plume agréable et la fin vous laissera sur les genoux haha. C’est une bonne lecture qui vous transportera dans un autre monde (c’est le cas de le dire héhé).
Je lirais le tome 3 avec plaisir quand il sera publié.

Pour la note : 14/20.

Publicités

Une réflexion sur “Phobos, tome 2 – Victor Dixen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s