La mort dans les bois – Tana French

CHRONIQUE LIVRE #38 : La mort dans les bois – Tana French

(473 pages)

Résumé : 

« Un soir d’été, alors que tous leurs camarades ont déjà regagné leurs maisons pour le dîner, trois enfants ne ressortent pas des bois sombres et silencieux où ils ont passé l’après-midi. La police finit par retrouver un seul garçon, indemne mais terrorisé, agrippé à un tronc d’arbre, les chaussures emplies de sang. Il ne se rappelle rien. On ne retrouvera jamais ses deux amis.
Vingt ans plus tard, Rob, l’unique rescapé devenu inspecteur de police, se garde bien de dévoiler son passé, même à son entourage le plus proche. Mais une fillette est assassinée, comme offerte en sacrifice sur un autel celtique, dans ces bois de la banlieue de Dublin qu’il traversait après l’école. Tandis qu’il se précipite sur les lieux pour essayer de résoudre ce crime atroce, il est assailli par des lambeaux de souvenirs qui le hantent encore.
Un thriller psychologique remarquablement abouti, qui explore la noirceur tapie sous les vies ordinaires. »

 

la-mort-dans-les-bois-72728

« Ces enfants ne grandiront pas, ni cet été là, ni au cours des suivants. Jamais ils ne deviendront adultes.
Cet été a pour eux d’autres projets. »

 

Avis : Il est précisément 4h39 du matin quand j’écris cette chronique, j’ai terminé ce livre il y a quelques minutes, il m’a tenu éveillée, je ne pouvais pas le refermer sans connaitre le dénouement de cette histoire. C’est souvent le cas avec les bons thrillers et c’est ce qui fait que j’apprécie ce genre aussi, quand on est plongés dans une histoire et qu’on a une irrémédiable envie de réponses à nos questions.

J’ai acheté ce livre hier dans une boutique d’occasion, la couverture et le résumé y aidant beaucoup, et je me suis empressée de le commencer hier soir même. Il a beau faire quasi 500 pages on les voit clairement pas passer et puis c’est pas un motif pour ne pas lire un bouquin sinon on ne s’intéresserait qu’aux bandes-dessinées et aux ouvrages pour enfants n’est-ce pas.
C’est en terminant ce livre que j’ai appris que c’était le tout premier livre de cet auteur. Bien qu’il y ai des longueurs, des passages parfois trop longs, beaucoup trop détaillés je trouve que c’est un excellent premier roman. Tana French arrive à retranscrire avec perfection les émotions de ses personnages et installe une ambiance mystérieuse et glauque au possible.

« La mort dans les bois » conte l’histoire de trois enfants, tous âgés de 12 ans qui après s’être amusés dans les bois n’en reviennent jamais. Sauf un. Adam Ryan. Vingt ans plus tard, le petit Ryan a bien grandi et a changé de nom. Aujourd’hui flic, il doit résoudre une enquête mystérieusement similaire à celle de son enfance. En effet dans ces même bois, une petite fille de 12 ans appelée Katy est retrouvée morte.

L’action se met difficilement en place, il faut attendre 100 voir 150 pages avant de vraiment être plongé dans l’histoire et vouloir continuer. Je pense que le livre aurait pu être plus attractif s’il était plus court, il y aurait un meilleur rythme c’est certain.
Malgré cela l’idée de base est intéressante, mêler deux affaires, deux époques, certains personnages en commun, j’ai trouvé cela assez palpitant d’avoir des vagues de souvenirs à travers Adam.

Pour parler un peu des personnages, Adam alias Rob le flic, est un homme meurtri qui a continuer à vivre après la perte mystérieuse de ses deux meilleurs amis de toujours. On sent que c’est un homme qui n’accorde que peu sa confiance et j’ai aimé son personnage, j’ai aimé sa complexité et sa manière de penser. Par contre je n’ai pas compris son comportement avec Cassie, sa partenaire dans la dernière partie du bouquin. Cassie quand à elle, je l’ai adoré ! Elle a ses blessures comme Rob mais c’est une femme forte et combative, qui n’arrive pas a être rancunière. Les deux ensemble, forment un duo volcanique qui se taquinent comme des frères et sœurs.
L’intrigue m’a laissé sur les fesses. Je ne m’attendais pas à cette révélation, c’était assez dérangeant et malsain je dois avouer que j’étais assez mal à l’aise même si cela était bien emmené. Je n’aurais jamais pensé que cela aboutirait de cette façon.
Concernant la fin… J’étais déçue je dois avouer. Nous n’avons pas de réponse sur l’ancienne enquête. Je n’aime pas les fins ouvertes comme cela et ça se fait de plus en plus à mon grand dam. J’ai espéré jusqu’à la toute dernière page savoir ce qu’était devenus Peter et Jamie les deux enfants, amis de Rob. Savoir s’ils ont été enlevés, tués… Avoir des réponses tout simplement ! Je termine ce livre, frustrée mais tout de même « ravie » de ma lecture.

Je le recommande, ce n’est pas le thriller du siècle, qui reste en tête des mois et des mois mais cela reste, néanmoins une bonne enquête, une bonne lecture.
Pour la note : 15/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s