Nos faces cachées – Amy Harmon

CHRONIQUE LIVRE #32 : Nos faces cachées – Amy Harmon

(436 pages)

Résumé:

« Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu’aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l’on retrouve en couverture des romances, et c’est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu’à ce qu’il ne le soit plus…Nos faces cachées nous conte l’histoire de cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. C’est une histoire de deuil. De deuil collectif et individuel, de deuil de la beauté, de vies brisées, d’identités perdues. L’histoire de l’amour que porte une fille à un garçon en mille morceaux, l’histoire de l’amour que porte ce guerrier meurtri dans sa chair à une fille ordinaire. Mais aussi l’histoire d’une amitié qui vient à bout des pires chagrins, d’un héroïsme qui dépasse sa propre définition. Une version moderne de La Belle et la Bête qui nous fera découvrir avec émotion qu’il y a un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous… »

ob_576af2_81p4-y7-f1l-sl1500

« – J’ai souvent pensé que la beauté était un frein à l’amour, répondit le père de Fern.
– Pourquoi?
– Parce qu’il nous arrive de tomber amoureux d’un visage et non de ce qu’il dissimule. »

 
Avis : Nos faces cachées conte l’histoire de Fern, Bailey et Ambrose, trois jeunes adolescents qui chacun à leur manière ont été meurtris par la vie. Fern est une jeune fille qui depuis toute petite à un recul sur la vie et sur ce qu’elle est. Les dents de travers, un appareil dentaire, des lunettes, maigre comme un clou, des cheveux roux hirsutes : elle sait qu’elle ne fait pas partie des critères de beauté de la société. Son cousin et meilleur ami Bailey quand à lui est atteint d’une maladie, la myopathie, qui touche ses muscles et le paralyse jusqu’à l’empêcher de lever lui même ses propres bras à sa guise. Malgré cela il garde une énergie, une bonne humeur et un humour à toute épreuve qui égaye leur vies à tous les deux durant toute leur adolescence et leurs années de lycée. Inséparables depuis toujours ils se sont toujours soutenus. Ambrose de son côté a tout pour lui, il est grand, beau, fort, meilleur lutteur de sa région. Après son diplôme, lui et 4 de ses amis s’engagent au front et partent défendre leur pays. Revenu quelques années plus tard, Ambrose n’est plus le même et doit réapprendre à vivre d’une manière totalement inconnue.

J’ai choppé ce livre dans ma liseuse pour passer le temps, pas certaine qu’il me plairait, pas certaine de vouloir me plonger dans une ambiance trop sombre et triste. Waou quelle claque ce bouquin. Je comprends tout les avis positifs qu’il a remporté, vraiment. Amy Harmon, l’auteur nous délivre la une pure petite pépite pleine de sensibilité, de douceur et de beauté. Elle y parle du rôle de la beauté extérieure, de la beauté intérieure, de courage, du pouvoir de l’amitié, de l’amour, du fait de ne jamais baisser les bras mais surtout d’espoir. Je ne saurais rendre hommage à travers cette chronique de toutes les émotions que j’ai pu ressentir en parcourant ces lignes. En le commençant j’étais assez hermétique à l’univers, un peu trop gnan-gnan pour moi peut-être, un peu trop attendu, vu et revu et puis au milieu du livre je me suis laissée surprendre et les événements s’enchaînent d’une manière sublime, les bonds dans le temps nous permettent d’en découvrir plus sur chacun des personnages, leur liens, ce qu’ils pensent… Cette histoire m’a totalement laissé en lambeaux, elle est d’une beauté et d’une poésie foudroyante.

Les personnages sont tous assez complexes, et à la fois assez prévisibles. Je me suis attachée à tous, ils ont tous leurs fêlures, leur manque de confiance en eux, leurs façons de faire qui sont totalement et irrémédiablement attachantes. Pour essayer de développer les pensées qui germent dans mon esprit, pour Bailey par exemple, ce héros à part entière m’a ému pour tout ce qu’il est à part entière. Il se sait condamné depuis qu’il a 11 ans et pourtant il tient bon à toujours rigoler, néanmoins à certains moments quand il se dévoile on sent que ce qu’il vit n’a pas été facile ni pour lui ni pour sa famille. Il y a un côté assez dérangeant à la façon dont il a conscience qu’il quittera bientôt tous ceux qu’il aime. Fern, qui s’est toujours vu laide n’a pas conscience qu’elle a grandi et qu’elle est devenue une jolie jeune femme. Le livre met beaucoup en avant ce côté là, la beauté extérieure prime souvent et pourtant on a pas besoin de ça pour tomber amoureux de quelqu’un, on peut tomber amoureux d’un visage mais est-ce que vous restez auprès de cette personne uniquement pour ce visage ? Vous tombez amoureux d’un rire, d’un trait de caractère, d’une qualité, d’un humour d’un tout qui fait que vous ne pourriez quitter cette personne sans être malheureux et ça surpasse cette beauté extérieure.

Ambrose Young a tout perdu en rentrant de la guerre, Ambrose s’exclut volontairement du monde et se ferme croyant que sa vie est finie. Tout au long du livre, avec l’aide des deux cousins, il va reprendre confiance en lui, comprendre des choses sur lui-même et va se voir beau à travers les yeux de la personne qui l’aime depuis toujours.

Pour conclure cette chronique, je vous conseille 1000 fois « Nos faces cachées » d’Amy Harmon, un Belle et la Bête des temps modernes qui m’a fait sourire, ému au larmes et définitivement beaucoup plu. Ce livre est plein d’espoir, de bonté, et de courage. L’auteur aborde le deuil à la fois personnel et collectif, la manière très propre à soi de l’appréhender et comment on y survit. Chaque personnage est parfaitement développé comme chaque personnage secondaire d’ailleurs, plusieurs intrigues se mêlent pour former une histoire brillante.

Ne passez pas à côté de cette petite pépite qui éclairera votre vie par sa beauté et son importante morale.

Pour la note, 18,5/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s