À tous les garçons que j’ai aimés.. (Tome 1) – Jenny Han

CHRONIQUE LIVRE #17: A tous les garçons que j’ai aimés… – Jenny Han 

(400pages)

Résumé:

« Et si les garçons pour lesquels vous aviez eu le béguin découvraient vos sentiments… tous en même temps ?

Lara Jean Song conserve ses lettres d’amour dans une boîte à chapeau que sa mère lui a donnée. Ce ne sont pas des lettres qu’elle a reçues, ce sont celles qu’elle a écrites. Une pour chaque garçon qu’elle a aimé. Lorsqu’elle écrit, elle ose ouvrir son cœur et dire toutes les choses que jamais elle n’exprimerait dans la vraie vie, car ses lettres ne sont que pour elle. Jusqu’au jour où Lara découvre que ses lettres secrètes ont toutes été postées…

Elle doit soudain faire face à son passé amoureux, la situation devient vite hors de contrôle mais qui sait…? Quelque chose de positif pourrait ressortir de ces lettres, après tout »

« L’amour, c’est effrayant, c’est changeant, ça peut disparaître. Mais c’est un risque à prendre »

Avis : BIM premier mot de ma chronique. Juste pour que vous saisissiez que j’ai ADORÉ cette lecture. Ça m’arrive pas souvent d’avoir un coup de cœur surtout avec des romans légers comme celui-ci mais alors j’ai vraiment passé un très très bon moment avec cette lecture. Commençons par le début. Qu’est-ce qui m’a attiré dans ce bouquin ? Pas vraiment le résumé au premier abord, qui ne m’appelait pas forcément haha mais plutôt la couverture (oui oui c’est superficiel et j’assume mdr) et surtout les bons avis sur différents sites, vidéos et blogs. Alors je me suis lancée sans en espérer trop. Et je crois qu’il est là le point crucial : quand on en attends trop d’un livre, qu’on se dit qu’on va adorer que ce sera un coup de cœur intersidéral c’est justement là où la magie n’opère pas et qu’on ressort blasé, frustré, et déçu de nos lectures. Mais là je partais clairement avec des aprioris, je m’imaginais un roman pour adolescentes de 15 ans, qui me ferait passer certes un bon moment, mais que je ne trouverais pas transcendant. Et bien laissez moi vous dire que je me suis fait surprendre de A à Z. J’espère réussir à bien vous retranscrire mes sentiments sur ce bouquin, c’est toujours difficile quand on a beaucoup aimé une œuvre.

Tout commence avec Lara Jean Song, la cadette d’une fratrie de trois filles, d’origine coréenne (pas vraiment d’importance mais il y a de jolies clin d’œil à cette culture tout au long de l’histoire). Leur mère décédée, c’est leur père et l’aînée qui dirige la maisonnée. Mais quand celle-ci part faire ses études en Ecosse et largue son petit copain, c’est à Lara Jean de prendre ses responsabilités. Lara Jean à une drôle d’habitude, depuis toujours afin d’oublier un garçon dont elle est tombée amoureuse, elle lui écrit une lettre, non pas une lettre d’amour mais une lettre d’adieu, et la conserve dans un chapeau que sa mère lui avait offert. Elle ne les envoie jamais, les écrire lui suffit. Mais un beau jour ces lettres se retrouvent envoyés à leurs destinataires et c’est là que tout devient intéressant pour nous haha. L’une d’elle concerne l’ex-petit ami de sa sœur. Situation compliqué si vous voulez mon avis ça doit être dur à vivre mais je m’égare là. Une autre concerne un ancien ami, se séparant à peine de la fille la plus populaire du lycée : Geneviève. S’ensuit alors tout un tas d’aventures, je ne vous en dirais pas plus pas besoin de me faire les yeux doux. Avec ce genre d’histoires qui se déroule au lycée, les premiers amours, etc… c’est toujours difficile pour l’auteur de ne pas tomber dans la niaiserie et le cliché et bien je suis ravie de vous confirmer que ce n’est pas le cas et que Jenny Han, auteur américaine, décrit une histoire, avec une trame simple c’est sur, mais très bien exécutée et réelle. Un des points forts de ce livre c’est également ce principe des lettres, je trouve que c’est une excellente idée, qui ne prends pas énormément de place dans l’histoire mais qui est importante pour mettre en place toutes les actions qui découlent de celles-ci.

Pour parler maintenant des personnages, on va commencer avec Lara Song ça me semble naturel. Je l’ai vraiment bien aimée et là c’est une première d’habitude les narratrices féminines je les trouve toujours trop naïves, insupportable ou égoïstes haha donc jolie surprise pour commencer. Je me suis pas mal identifiée à cette jeune fille et je pense que c’est pour ça que parfois même si j’avais envie de la secouer par les épaules pour lui dire d’agir je ne pouvais pas ne pas l’aimer. En résumé, elle est réservée, très famille, à peur de prendre le volant malgré son permis en poche, adorant les livres. L’auteur a fait un beau travail avec ce personnage, elle a réussi à bien nous faire ressentir ses sentiments, mais aussi à nous montrer la manière dont tout au long du livre elle grandit, mûrit et assume les choses. Pour continuer dans la famille Song, j’ai adoré le père ! Il est tellement gentil ! On ne peut que respecter un homme qui tient le coup après le décès brutal de sa femme et continue à faire tourner la maison avec l’aide de l’aînée. On ressent leur amour, leur unité et je trouve ça tout simplement beau. J’ai également beaucoup aimé la benjamine de la fratrie qui était juste adorable malgré son petit caractère bien affirmé du haut de ses 9 ans, on la sent intelligente, intrépide et je l’ai beaucoup aimé. Parlons maintenant personnages masculins (héhé) mon préféré est bien sur Peter. Non mais existe-t-il un être aussi arrogant, sûr de lui et pourtant si attachant ? J’ai aimé leur relation du début à la fin, la manière dont ils étaient à l’aise ensemble, sa manière d’agir avec la petite sœur de Lara, qu’il se souvienne de petit détails la concernant, leurs petits mots, etc… Tout un tas de petites choses qui m’ont fait l’adorer, on le prends en affection dès le départ, il a une personnalité brute sans faux semblant.

Pour conclure cette chronique qui a été délicate à écrire, je voudrais vous dire une chose : si vous hésitez encore à lire ce livre, que ce soit en papier ou en eBook, n’hésitez plus, je vous assure que vous passerez un agréable moment tout en légèreté. ce livre est plein de douceur. L’auteur vous fera passer par tout une palette d’émotions, vous rirez avec eux, vous pleurerez peut-être avec eux si vous êtes un cœur d’artichaut, mais par dessus tout vous vous attacherez à eux, et comme moi, vous aurez du mal à les quitter. Pour un roman jeunesse tous les points sont réunis pour passer un agréable moment, sans s’ennuyer une seconde.
Jenny Han clôt en beauté le premier tome de cette duologie et nous donne cette envie d’en savoir plus sans terminer sur un suspense intenable. J’attends avec impatience de découvrir le tome 2 et la suite de leurs aventures, ce fut un gros coup de cœur qui me restera en tête quelque temps je pense.

Pour ma note je mettrais un 19/20.

Publicités

Une réflexion sur “À tous les garçons que j’ai aimés.. (Tome 1) – Jenny Han

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s