Treize raisons – Jay Asher

CHRONIQUE LIVRE #12 : Treize raisons – Jay Asher 

(288pages)

Résumé: 

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails.
Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

treize-raisons-49100

Avis : Je pense qu’il va être assez compliqué pour moi de résumer ce que j’ai ressenti en lisant ce livre. Pour plusieurs raisons.

Tout d’abord pour vous expliquer un petit peu comment j’en suis venue à lire ce livre, et bien ce n’était absolument pas prévu, je voulais quelque chose de court que je pouvais terminer rapidement avant d’entamer une lecture commune. Alors c’est par hasard que j’ai sorti ce petit bouquin de ma pile à lire. Il y traînait déjà depuis pas mal de temps, la quatrième de couverture m’intrigant beaucoup. Et laissez moi vous dire que c’était une très bonne chose. Je n’ai absolument pas été déçue.

Pour essayer de raconter l’histoire très brièvement, on suit le point de vue de Clay, un adolescent ordinaire très bien sous tout rapport qui, un jour, reçoit un colis sans nom d’expéditeur. Curieux, comme nous l’aurions été à  sa place, il déballe donc le colis et trouve des cassettes numérotées. Lorsqu’il écoute la première face de la première cassette, la voix d’Hannah Baker sa camarade de cour qui s’est suicidée, et son amour secret, emplit la pièce. Il comprend alors qu’Hannah a mit en place une sorte de chaîne qu’ils ne devront pas rompre sous peine de voir tout leurs vilains petits secrets dévoilés. Chaque face correspond donc à un élève qui a de près ou de loin contribué à sa décision de se donner la mort.

Je pense qu’une des principales raisons pour lesquelles j’ai apprécié ce livre est le fait que ce n’est pas du tout le style que je lis d’habitude. J’ai beaucoup aimé la manière donc l’auteur aborde ce sujet difficile. On passe au fur et a mesure de notre lecture par différentes émotions et états d’esprit, on va comprendre son point de vue, comment et pourquoi une suite d’événements, des rumeurs, des actes ont influencé sur la vie de cette jeune fille jusqu’à ce qu’elle décide que la vie ne lui convient plus. Le format de ce livre est plutôt sympa. C’est une bonne idée d’avoir écrit sous forme de cassette audio, nous avons le point de vue d’Hannah en direct si je puis dire, malgré que ce soit rapporté via une cassette audio. J’ai également aimé qu’on ne suive qu’un adolescent, Clay, et qu’on observe au fur et à mesure la façon dont il réagit aux actions des 12 autres personnes présentes sur les enregistrements. On ressent son désarroi, aussi fort qu’on ressent l’appel à l’aide d’Hannah, du moment où elle se battait encore contre les rumeurs dont elle était assaillie au lycée jusqu’à son total lâcher prise. A travers ses enregistrements elle fait passer énormément d’émotions, comme la colère, la traîtrise, la désillusion, la peine mais aussi l’amour, seul petit rayon de soleil de ce triste livre. Pour l’écriture de l’auteur j’ai directement adhéré, je la trouve simple, très prenante, on a envie constamment de lire un chapitre de plus. C’est le genre de bouquin où on a envie de savoir la fin à tout prix pour connaitre le fin mot de l’histoire mais aussi de retarder le moment où ce sera fini et qu’on devra refermer l’oeuvre et passer à autre chose. On peut dire que j’ai été conquise par l’ambiance du livre.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé Hannah malgré qu’elle se soit donné la mort. Je l’ai trouvé courageuse d’avoir tout garder pour elle malgré son profond mal-être et de ne pas tout simplement fuir le lycée, chose que j’aurais sûrement fait si j’avais été à sa place je pense. Parlons maintenant un petit peu de Clay. C’est un garçon adorable l’auteur a réussi à nous faire ressentir son béguin pour Hannah Baker, dès le début. Cela se voyait qu’il ne lui voulait aucun mal et qu’ils n’ont simplement pas eu le temps de se donner une chance. Bon pour les autres… Certains m’ont dégoûtés, d’autres m’ont mit en colère mais pour cette partie je ne peux malheureusement vous en dire plus, vous devrez lire le livre pour découvrir ses péripéties et bien entendu les circonstances de sa prise de conscience qui lui a coûté la vie.

J’ai trouvé que ce bouquin était une bonne façon de décrire la manière dont vivent certaines personnes leur années collège/lycée. C’est un livre bouleversant qui remet tout en question. L’auteur soulevait une question intéressante à travers le récit de la jeune Hannah : Est-ce que les gens qui sont les « bourreaux » ou persécuteurs, appelez ça comme vous le voulez, ont conscience qu’ils laissent, à travers leur insultes et leur actes moqueurs, une cicatrice indélébile à leur victime ?  Beaucoup de jeunes subissent un harcèlement moral ou physique et beaucoup décident comme Hannah de faire un choix irrévocable. Quand on est jeune et peu mature, parfois on ne se rend pas compte que certaines paroles peuvent blesser. Ce livre remet les choses en place. Il dépeint parfaitement le pouvoir des rumeurs et des moqueries qui se répand dans tout un établissement et les conséquences sur une adolescente comme les autres qui subit tout cela à tord. J’ai vraiment compris Hannah, bien que rien de ce qu’elle ait vécu ne me soit arrivé, bien heureusement.

Si je devais résumer, je n’aurais qu’un seul regret en refermant ce livre : Le final. A mon grand malheur le livre se termine à la fin des cassettes audio. J’aurais aimé savoir le lendemain, le retour au lycée comment Clay réagirait en voyant les 12 autres personnes citées et impliquées, est-ce qu’il leur aurait reproché des choses ? Réussi à tourner la page et trouver une petite amie ? J’aurais aimé avoir ces informations, c’est le petit point que j’ai retenu mais cela n’entache en rien la qualité du bouquin.

Pour terminer cette chronique, je voudrais tout simplement vous recommander ce livre qui saura vous donner de l’espoir si vous en manquez, n’oubliez pas de relativiser et de ne pas accorder trop d’importances aux regards des autres. Les personnes méchantes payeront un jour ou l’autre, c’est le karma. Jay Asher nous offre un livre très humain, émouvant et pleins de sensibilité. Foncez vous ne le regretterez sûrement pas.

Pour la notre je lui mettrais un 17/20 car tout au long du livre j’ai été happée par l’histoire et je ne me suis ennuyée aucune seconde.

Publicités

2 réflexions sur “Treize raisons – Jay Asher

  1. Coucou, j’ai lu ce livre lorsque j’avais 15 ans, j’en ai 21 actuellement. J’ai beaucoup aimé lire ce livre à l’époque, je trouve qu’il retrace bien l’adolescence d’une fille qui passe inaperçue (si mes souvenirs son bons…). Bref, je l’ai vraiment adoré ce livre. Très bon blog en tout cas! 🙂 et bonne continuation pour les articles de rap également.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup déja pour tes compliments ça me touche beaucoup 🙂
      J’ai 19 ans et ce livre m’a beaucoup plu il est pleins de sincérité, je l’ai beaucoup aimé et je pense oui qu’il retrace bien la vie d’une fille adolescente, il serait bien qu’il soit plus connu sa pourrait remettre les choses en place pour pleins de personnes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s