Qui es-tu Alaska ? – John Green

CHRONIQUE LIVRE #10 : Qui es-tu Alaska ? – John Green 

(405 pages)

Résumé : 

« Miles Halter a seize ans et n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C’est là aussi, qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young. »

Avis : Cela fait plusieurs minutes que je réfléchis à la manière dont je vais bien pouvoir parler de ce livre. J’avais découvert l’auteur avec « Nos étoiles contraires » qui avait provoqué un réel engouement tant le film que le livre, et pour tout vous dire ça ne l’avais pas fait avec moi. Je n’avais pas accroché, je ne comprenais pas pourquoi tant de gens trouvaient ce bouquin formidable. Oui l’histoire était émouvante mais je n’avais pas adhéré à la plume de l’auteur. J’ai trouvé que c’était peut-être trop enfantin ou du moins pas raconté de manière assez adulte. Butée, j’ai quand même voulu persévérer et ne pas m’arrêter sur un avis négatif. John Green fait quand même beaucoup de buzz avec « La face cachée de Margo » qui va bientôt sortir en salle et je voulais retenter l’expérience voir si vraiment ce n’était pas pour moi. Je me suis donc procurer « Qui es-tu Alaska ? ».

Alors que dire de ce livre. Tout d’abord le résumé m’a beaucoup tenté, il est assez énigmatique on ne sait pas du tout ce qui va se passer on le découvre au fil des pages et ça j’aime beaucoup. Il faut dire que le fait que l’histoire se passe dans un internat à beaucoup aidé, j’aime bien ce genre d’atmosphère et d’univers. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que je me suis plongée dans cette histoire, d’un point de vue global ce n’est pas un coup de cœur mais alors j’ai vraiment aimé ma lecture. Je ne regrette pas du tout d’avoir acheté ce bouquin malgré mes aprioris.

On fait donc la connaissance de Miles Halter, un jeune adolescent qui à l’impression de ne pas avoir vécu. Il a envie de découvrir le monde. Il décide donc de quitter son petit cocon, son lycée où il n’a pas d’amis, ses parents et de partir à l’aventure au lycée où son père à fait ses études : Culver Creek. Là-bas il fait la connaissance de Chip aka le Colonel, Takumi, Lara et bien sur la mystérieuse Alaska Young dont il va tomber amoureux dès les premières minutes. S’ensuit ensuite le récit où le jeune Miles va mûrir, apprendre à s’ouvrir aux autres, va transgresser des lois, boire de l’alcool, fumer des cigarettes, connaitre les premiers émois amoureux et bien sûr créer de belles amitiés. Un des points forts de ce livre est qu’on vit avec lui cette aventure.

L’intrigue en elle-même, car oui il y a une intrigue malgré que ce ne soit pas un policier, est bien ficelée, les titres des chapitres sont intrigants par exemple au tout début « Avant »,  » cent neufs jours avant », « quarante-sept avant » puis « Après », etc… Ce décompte nous fait tourner les pages à vive allure car on veut savoir ce qui va se passer le fameux jour-j. Au milieu du livre j’ai tout de même deviné la suite ce qui est assez dommage mais sa ce n’est pas la faute de l’auteur, cela ne m’a pas du tout gâcher le plaisir de ma lecture ça arrive tout de même d’un coup et même si tu as deviné tu te prends la révélation en pleine face car elle devient bien réelle.

Pour parler maintenant des personnages et j’aurais pas mal à dire, je trouve qu’ils sont tous assez complexes. L’auteur nous offre une palette de sentiments avec des personnages très humains, très entiers, avec des qualités comme des défauts. Certains comme Alaska sont lunatiques, d’autres coléreux comme le Colonel, comme le seraient de vraies personnes devant de telles situations. J’ai vraiment apprécié la manière dont est dépeint leur personnalité, ils ne sont pas tout rose ou tout noir, ils ont chacun leur côté attachant comme pour citer un exemple : le principal alias L’aigle. Il est dépeint comme un homme teigneux, très à cheval sur les règles de son établissement mais il est aussi très soucieux de la sécurité et du bien être de ses élèves et est très attaché à eux. Je trouve que pour ça, Green est très fort pour retranscrire les émotions. Personnellement, je ne me suis pas attachée à Alaska. Je n’ai pas aimé son caractère ni la façon dont elle traitait les autres parfois, malgré qu’elle ai vécu des événements durs pour une jeune fille comme la perte de sa mère. Cependant un petit détail de sa vie m’a fait sourire, le fait qu’elle ai pleins de livres dans sa chambre me rappelle un peu moi. Pour citer un passage du livre elle appelle sa  « la bibliothèque de ma vie » tout un tas de livres qu’elle garde, et qu’elle compte bien lire un jour prochain. Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé Le Colonel et sa maman que j’ai trouvé juste adorables. J’ai également adoré Miles je trouve qu’il a beaucoup d’humour et d’auto dérision.

« Qui es-tu Alaska ? » est un bouquin qui se lit très vite et très bien. Bon par contre si on recherche un livre avec beaucoup d’action ce n’est pas vers ce livre qu’il faut se tourner, car clairement il y a peu d’action mais un retournement de situation en milieu de bouquin qui fait qu’on passe tout de même un moment de lecture agréable. C’est vrai que quand on commence le livre on ne sait pas vraiment où l’auteur veut nous mener car la quatrième de couverture ne dit rien de concret et est assez concise. C’est un livre que je conseillerais de lire l’été.

Le dernier point que j’aimerais aborder, et pas des moindres, est la conclusion de l’oeuvre. Un final qui me laisse sur ma fin. Pas de réelles explications j’aurais aimé savoir ce que Miles est devenu, etc… Néanmoins c’est un livre qui m’a fait sourire et que je conseillerais à toute personne qui aime les histoires légères sans prises de tête. Je n’ai pas grand chose à dire sur ce roman je l’avoue, il est assez troublant, je pense qu’il faut que vous le découvriez par vous même, pour vous faire votre propre avis.

C’est une bonne découverte qui m’a réconcilié avec John Green. Un livre qui est pleins de poésie et de beauté.

Pour la note je lui accorderais un 15/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s