Où es-tu maintenant ? – Mary Higgins Clark

CHRONIQUE LIVRE #9 : Où es-tu maintenant ? – Mary Higgins Clark 

(448 pages)

Résumé: 

Cela fait dix ans que Mack a disparu. Dix ans qu’il téléphone à sa famille, chaque année, à l’occasion de la fête des mères. Sans rien dire de lui. Même la mort de son père dans la tragédie du 11 septembre ne l’a pas fait revenir. Poussée par le besoin de tirer un trait sur les drames qui ont frappé sa famille, sa sœur Carolyn décide de le retrouver coûte que coûte. Malgré l’avertissement glissé à leur oncle prêtre dans la corbeille de la quête à l’église  » Dites à Carolyn qu’il ne faut pas qu’elle me cherche.  » Menace ou supplique ? Son enquête va conduire la jeune femme au cœur d’une affaire plus trouble qu’il n’y paraît, sur les traces de plusieurs jeunes filles assassinées dans le quartier où vivait Mack à New York. Est-il le serial killer recherché par la police ou la victime d’une horrible machination ?

ou-es-tu-maintenant-

« Que dit le dicton? Quelque chose comme : « Nos enfants commencent par nous aimer, quand ils grandissent ils nous jugent, parfois ils nous pardonnent. » Ce devrait être le contraire. « Nos parents commencent par nous aimer, et, quand nous grandissons ils nous jugent, parfois ils nous pardonnent. » Mais pas souvent. »

___________________________________

Avis : En commençant ce roman je ne pensais pas que j’allais autant aimer l’univers de cette célèbre auteur. Alors oui je sais là vous vous dites « Quoi elle n’a jamais lu d’Higgins Clark ? » Et bien la réponse est non haha et c’est donc enthousiaste que j’ai découvert sans aucun à priori cette auteur avec ce premier roman.

Je vous plante le décor. Dans cette histoire on va suivre Carolyn qui, tous les ans, en compagnie de sa mère Olivia va recevoir à la même date, le jour de la fête des mères, un coup de fil de son frère Charles MacKenzie dit « Mack » qui subitement 10 ans plus tôt à décidé de disparaître sans laisser de traces derrière lui. Chaque année, chaque appel, ne dure qu’une minute maximum. Evidemment les deux femmes ont tenté de contacter la police mais Mack reste introuvable. Carolyn avait alors 16 ans lors de sa fuite. Maintenant adulte, elle se retrouve au chômage après avoir travaillé de longues années comme avocate. Lassée de ces appels qui ne mènent à rien, et ne riment qu’à donner un espoir feint à sa mère, elle décide de mener elle-même sa propre enquête et de le retrouver par tous les moyens. Mais un jour il réapparaît de façon totalement discrète et anonyme à l’église de son oncle, avec un message : « Dites à Carolyn de ne pas chercher à me retrouver ». Bien sûr, têtue et déterminée elle va se lancer dans une course à la vérité afin de retrouver son frère et tirer au clair cette histoire pour enfin trouver la paix. Tout au long de son périple elle va être confrontée à d’ancienne connaissances, les anciens colocataires de son frère, la femme de ménage et son mari qui tenaient l’appartement et qui semblent également lui cacher des choses etc…

Ce qui est intéressant dans ce livre c’est qu’on suit deux intrigues à la fois. D’abord celle de Mack. Pourquoi ne revient-t-il pas ? Pourquoi ce mystérieux message à l’Eglise ? Montre-t-il des signes de folie ? A-t-il des ennuis ?

Ainsi que celle de Leesy Andrews en parallèle, une jeune fille qui au premier abord n’a aucun lien avec Carolyn. Elle disparait un soir alors qu’elle rentrait d’un bar, seule, sobre, à 3 heures du matin. Que lui est-elle arrivé ? Est-ce que sa disparition est mêlée à Mack ? Trempe-t-il dans une affaire de meurtre ? Promis je ne répondrais pas à toutes ces questions cela enlèverait tout le plaisir de découvrir par vous-même le fin de mot de cette étrange histoire.

Niveau personnages, une chose m’a tout d’abord frappée avant d’approfondir le sujet. C’est le nombre de protagonistes ! Je trouve qu’il y en a beaucoup trop. Je vous avouerais que durant les 100 premières pages du livre il m’est arrivé d’être larguée. Les noms se ressemblent parfois beaucoup et je me disais « mais qui est-tu toi déja » haha. Concernant Carolyn, j’ai bien aimé ce personnage. Elle est déterminée, sûre d’elle, elle n’a pas peur de défendre ce qu’elle croit juste et n’est pas du genre à baisser les bras. J’ai trouvé le personnage de la maman, Olivia, très touchant. Tout ce qu’elle désire c’est d’enfin retrouver son fils et si le souhait de Mack est de ne pas être retrouvé alors elle respecte sa décision et est prête à renoncer à lui et le laisser vivre sans elle et Carolyn. Je la trouve très courageuse et réfléchie. Lil et Gus Kramer, la femme de ménage et son mari, qui tiennent l’appartement, ne m’ont pas particulièrement touché. J’ai trouvé Lil faible et le fait de se raccrocher à son mari comme si elle n’était pas capable d’avoir son propre avis ça m’a légèrement dérangé j’ai trouvé cela « gnangnan ».

Concernant la narration, tout les personnages parlaient chacun leur tour. Quelquefois nous avons même eu droit au point de vue du tueur. Je dois dire que c’est assez sympathique d’un côté car nous entrons dans sa tête mais d’un autre côté assez frustrant car on a envie de savoir qui se cache derrière ces paroles. J’ai vraiment eu envie de savoir son identité, car ses chapitres étaient livrés au compte-goutte. « Où es-tu maintenant ? » est ce genre de livre qui quand on le commence est très dur à lâcher. L’histoire est réellement prenante. Il y a beaucoup d’action, les chapitres sont courts, l’écriture est fluide ça passe très bien. Des indices, plus ou moins importants pour la suite du récit son révélés au fur et à mesure  et c’est très agréable je n’ai pas trouvé qu’il y avait des longueurs comme dans certains policier. Je ne peux malheureusement trop en dire car la majeure partie du bouquin est dédiée à l’enquête et à résoudre ces énigmes et je ne voudrais spoiler personne.

Parlons de l’enquête en soit. Elle est très bien ficelée. L’auteur fait de bons enchaînements, se sert d’actions pour rebondir sur d’autres actions. Higgins Clark nous fait réfléchir sur les événements de l’histoire. Elle crée un vrai mystère qui nous happe de la première à la dernière page. La fin m’a laissé clairement sur les fesses. Malgré les nombreuses (très nombreuses haha) lectures policières que j’ai, je n’étais pas parvenue à cette conclusion de l’affaire. L’auteur m’a envoyé sur les roses. Alors après la question se pose, est-ce que je suis satisfaite de cette fin ? Et bien, malheureusement je dirais que non. Pour la simple et bonne raison que j’ai trouvé cela un peu gros. Mais cela reste un très bon livre que je recommande chaudement. Ce n’est pas le l’oeuvre de l’année à mes yeux mais si vous voulez passer un agréablement moment ce livre est définitivement fait pour vous.

Concernant ma note je lui mettrais un 16/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s