Nous les menteurs – E. Lockhart

CHRONIQUE LIVRE #5 : NOUS LES MENTEURS – E. LOCKHART 

(288pages)

Résumé:

Une famille belle et distinguée. Une île privée. Une fille brillante, blessée; un garçon passionné, engagé.

Un groupe de quatre adolescents – « Les Menteurs » – dont l’amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret. Mensonges sur mensonges. Le grand amour. La vérité.

Lisez-le. Et si on vous demande comment ça se termine, MENTEZ ! #nouslesmenteurs

Nous les menteurs

Avis : Bon déjà la première remarque que je ferais c’est « non mais matez cette couverture ! », elle donne pas tellement envie de se baigner ? En tout cas elle rappelle vraiment l’été, la chaleur et tout ce qui s’ensuit. Je pense que c’est tout d’abord ça qui m’a donné envie de lire ce bouquin et puis après bien sûr le résumé qui m’a pas mal intrigué.

J’avais repéré ce livre en VO car il a fait pas mal de bruit et j’ai attendu sa sortie française avant de me le procurer parce que j’ai beau bien aimer l’anglais faut pas pousser haha je suis bien plus à l’aise à lire en français.

Nous les menteurs qu’est-ce que c’est ? Et bien sans trop en dire c’est l’histoire de quatre adolescents : Cadence Johnny, Mirren et Gat, quatre cousins, quatre amis, qui passent chaque été à Beachwood sur l’île privée de la famille Sinclair. On va donc suivre leurs péripéties et plus particulièrement celle de Cadence, l’aînée des petits-enfants. Entre histoire d’amour et mensonges cette histoire à été bouleversante et comme dirait l’auteur John Greene, « Foudroyante de beauté ».

Quoi que vous pensiez qu’il va se passer, la fin va complètement vous surprendre comme elle m’a surprise. Le début de l’histoire était assez long et je n’ai pas tout de suite accroché au style du récit. Je le trouvais un tantinet longuet, il ne se passait pas grand chose et puis au bout d’un moment je me suis laissée complètement happer par le livre et j’ai tourné les pages très rapidement. Autant vous dire que j’ai dévoré les 270 pages du livre en une journée, c’est écrit assez gros cela passe très vite. On a envie d’avoir des réponses à nos interrogations.

Concernant les personnages, il y a en a vraiment beaucouuuuup et j’ai dû à plusieurs reprises m’arrêter et aller voir l’arbre généalogique au début pour essayer de ne pas me perdre. C’était assez complexe. Le personnage de Cadence m’a laissé assez de marbre au début, je n’arrivais pas à m’attacher. Le côté princier m’a légèrement déplu: le fait de ne pas oser dire non, répondre ou montrer ses faiblesses pour ne pas vexer et toujours faire bonne figure devant la famille est dérangeant. Cadence ne peut pas vraiment se montrer telle qu’elle est.

Pour conclure sur ce livre, car ce serait dommage de trop vous en dire et que cela gâche la fin et le plaisir de découvrir par vous-même où l’auteur veux vous emmenez, c’est un bon livre à lire en été. Le concept est vraiment pas mal et je n’avais jamais lu un livre de cette trempe auparavant.

Je vous le conseille. Pour la note je mettrais un 14,5/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s