La liste de nos interdits – Koethi Zan

CHRONIQUE LIVRE #4 : LA LISTE DE NOS INTERDITS – KOETHI ZAN

  Résumé : 

Ne pas se rendre seule à la bibliothèque le soir

Ne pas se garer à plus de six places de sa destination

Ne pas faire confiance à un inconnu

Ne pas sortir sans bombe lacrymo

Toujours repérer les sorties

Toujours suivre les règles

Ne jamais paniquer…

Et la règle n°1 : ne jamais monter dans la voiture d’un inconnu.

Elles avaient tout prévu. Rédigé une liste exhaustive des dangers qui peuplent notre environnement. Énuméré tous les interdits. Pris toutes les mesures de sécurité pour rendre leur monde plus sûr. Aucun imprévu ne devait plus pouvoir les surprendre.

Elles ont enfreint la première règle : elles ont pris un taxi. Dès lors, le cauchemar n’aura plus de fin.

À 18 ans, Sarah est kidnappée avec sa meilleure amie, Jennifer. Avec deux autres jeunes filles, elles passeront trois ans enfermées et torturées dans une cave. Jennifer n’y survivra pas. Dix ans plus tard, Sarah vit cloîtrée dans son appartement new-yorkais quand elle apprend que son bourreau va être libéré sur parole. Dans l’espoir d’apprendre où il a dissimulé le corps de Jennifer et pour enfin tourner la page, la jeune femme décide de se confronter à son ravisseur, à ses risques et périls..

ob_f9f040_la-liste-de-nos-interditsCapture d’écran 2015-07-15 à 23.12.54

Avis : « La liste de nos interdits » est un tout nouveau roman des éditions « Fleuve noir » et pourtant… c’est une réédition d’une exclusivité de France Loisir. Le titre d’origine était « Au bout de la peur » de Koethi Zan. Quelle bonne surprise alors en voyant que je possédais ce livre dans ma bibliothèque car « La liste de nos interdits » me faisait terriblement enviiiiiiie !

Ni une ni deux je me suis alors plongée dans ce livre et au début j’ai beaucoup apprécié ma lecture. On fait la connaissance de la narratrice Sarah qui 10 ans après les faits se fait appeler « Caroline Morrow ». Elle faisait partie des 4 jeunes filles qui ont été kidnappées et séquestrées pendant 3 ans dans une cave par Jack Derber, un professeur de psychologie dans une université. Parmi les 3 trois autres jeunes fille, sa meilleure amie Jennifer s’y trouvait également.

Les deux jeunes filles étaient pourtant prudentes à l’extrême. Très méfiantes du monde qui les entouraient elles avaient pour habitude d’avoir une liste où elles rédigeaient tous les dangers comme par exemple monter dans la voiture d’un inconnu, rentrer après la tombée de la nuit, etc… et qui visaient à ce qu’elles soient en sécurité et à éviter au maximum tout risque de tragédies comme accident, enlèvement, viol, meurtre…

2 autres jeunes femmes sont présentes dans la cave : tout d’abord Tracy, la dure à cuire et la silencieuse Christine.

J’ai trouvé très intéressant le fait de ne pas se focaliser seulement sur Sarah mais également d’inclure des récits de la vie « avant le drame » des deux autres filles qui avaient partagé avec elle son enfer.

Un des points positifs de ce bouquin je dirais que c’est ses nombreux flash-back. Nous suivons l’intrigue au fil des pages mais parallèlement nous avons un aperçu de leur captivité dans la cave, comment elles ont vécu ça, ce qu’elles ont subit, comment ont-elles réussis à s’échapper, etc… De mon point de vue cela nous aide à mieux comprendre leur angoisse et pourquoi elles ont si peur et sont si traumatisées. Pour parler un petit peu des personnages, je trouve qu’ils sont bien décrits, on est plongés dans leur univers, on voit leur désespoir et on a clairement qu’une seule envie c’est de les aider à oublier ces horreurs.

L’intrigue principale commence donc quand Sarah, 13 ans après, reçoit une lettre de Jack, son bourreau retenu en prison qui n’a plus que quelques mois avant de peut-être être libéré. Elle cherche désespérément dans ses lettres un indice pour trouver l’indication du corps de sa meilleure amie Jennifer. Je ne peux donc en dire plus sans trop spoiler haha je peux seulement dire et vous vous en douter qu’elle va se lancer dans un périple alors que cela faisais très longtemps qu’elle vivait cloîtrée chez elle, évitant tout contact physique et ayant pour seul contact avec l’extérieur Bob, un employé de l’hôtel où elle réside.

La plume de l’auteur se lit très bien et très rapidement mais j’avoue que j’ai eu du mal avec ce livre et dès le début j’ai eu un sentiment de malaise qui m’est resté jusqu’à la fin du livre de part le sujet : les mauvais traitements, la violence, les persécutions morales et physiques, la prostitution, la torture, etc… En employant des mots assez forts je dirais que l’ambiance est assez malsaine, perverse et sadique par moments et j’ai vraiment détesté cet attrait du livre. Je préfère nettement dans les livres thriller/policier le côté enquête, indices à relever etc que je n’ai pas retrouvé ici.

Globalement j’ai deviné certains passages du livre avant de les lire et cela m’a un peu gâché le plaisir, même si l’auteur se rattrape à la fin en nous dévoilant certains « secrets » qui m’ont surpris.

Pour la note je lui donnerais un 11,5/20. Le sadisme de l’histoire m’a rebuté et mis mal à l’aise, ce n’était pas une mauvaise lecture mais je suis bien contente de ne pas l’avoir acheté plein pot !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s